En lecture
5 spots pour courir dans la métropole lilloise

5 spots pour courir dans la métropole lilloise

Pour le coureur du dimanche comme pour le marathonien, trouver un endroit pour courir dans la métropole lilloise peut s’avérer être un choix cornélien. Trop de monde, trop de béton, et vous perdez la motivation. Vous en avez rêvé, le Pépère News l’a fait ! Nous avons déniché cinq sites pour vous redonner l’envie de faire des footings.

Le soleil qui pointe à nouveau son nez, le couvre-feu décalé, et un choix de pratiques sportives limité : autant de raisons pour sortir les baskets et courir quelques kilomètres. Mais toujours la même question “où vais-je bien pouvoir aller courir ?”. Pour corser un peu plus les choses, le champ des possibles est réduit à un rayon de 10 kilomètres autour de votre domicile. Présentée ainsi, la situation est comparable au grand dilemme du samedi soir : “quelle série va-t-on regarder ?”. Le bilan est le même, des heures passées à chercher la perle rare pour un résultat médiocre. Pourtant il existe bien des petites pépites, loin du tumulte de la ville (et pour le choix de séries, un p’tit coup d’oeil aux articles en “tendances” peut être un gain de temps).

Le parc de la Citadelle et le jardin Vauban à Lille

Rien de très original mais des incontournables ! La Citadelle est un peu le Central Park des Lillois. Elle représente un véritable poumon vert au cœur de la ville, comptabilisant 90 hectares avec le Bois de Boulogne. A toute heure de la journée, on y aperçoit des Lillois, baskets aux pieds. Un îlot de nature parfait pour se ressourcer entre deux cours, s’éloigner du bitume de la ville, et se faire bercer par le chant des oiseaux. Les parcours qu’elle propose ne sont pas très longs : 1,8 kilomètres pour le tour des remparts, 2,5 kilomètres par l’extérieur et 3,7 kilomètres pour le tour complet du parc. Hugo et Armand, qui y ont réalisé un marathon en janvier, affirment cependant qu'”il peut aussi y avoir beaucoup de monde, notamment sur la longue route bitumée longeant le canal, qui n’est déjà pas un chemin très large.” Pour les plus aguerris, il est possible d’allonger le circuit en rejoignant le jardin Vauban. Tout cela sans croiser une voiture ! Des parcours adaptés à tous les niveaux sont répertoriés sur le site web de la Citadelle. Même les amateurs de sensations extrêmes seront rassasiés, avec des parcours accidentés et des gros dénivelés. Il est aussi possible de clôturer votre séance par du street workout , grâce aux infrastructures sportives au cœur du parc.

citadelle de Lille
Le tour des remparts © Laure Sevrin / Pépère News

Infos pratiques : un revêtement 70% routes en dur, 30% sentiers praticables. Pour y accéder en transports en commun, le plus simple est de prendre le métro jusqu’à Rihour ou le bus arrêt Champ de Mars ou Citadelle. Il y a aussi des stations de Vlille ou la possibilité de stationner sur le parking payant du champ de mars. Comptez 2,5 kilomètres , soit une quinzaine de minutes en transports en commun au départ de la gare Lille Flandres.

Les bords du canal de la Deûle

La rivière de la Deûle, longue d’environ 60 kilomètres , est essentiellement canalisée et longe plusieurs villes de Douai à Deûlémont. Les bords du canal de la Deûle offrent une grande diversité de parcours, loin du bruit des voitures, dans un paysage méconnu de la métropole. Une aubaine pour se balader, courir sur de petites distances ou enchaîner les kilomètres. Vous pouvez partir de Bois Blancs puis, en passant à l’ouest de la Citadelle (à 3 kilomètres ), remonter vers le nord et rejoindre le canal de la Lys jusqu’à Armentières à quelques 30 kilomètres , ou bifurquer vers la Belgique. Pour un parcours plus simple, il est possible de partir de Bois Blancs puis de passer par la Citadelle et de continuer ainsi jusqu’à Wambrechies (7,5 kilomètres ). Depuis la voie des quais près de l’église, rejoindre les chemins de halage par le pont pour une course d’au minimum 2 kilomètres.

Sur les berges de la Deûle © Damian Cornette / Pépère News

Infos pratiques : un revêtement 60% graviers et 40% chemins de terre. Pour y accéder, prenez le métro arrêt Bois Blancs (à 13 minutes de la gare Lille Flandres), ou alors directement à Wambrechies. Pour cette dernière destination, il vous faudra attendre le bus à Lille Flandres à destination de Comines Mairie (bus L90) et descendre à Agrippin. Puis, attendre le bus L1, à destination de Faches-Thusmenil centre commercial et descendre à la mairie. 

Le parc du Héron à Villeneuve d’Ascq

A l’est de Lille, au cœur de Villeneuve d’Ascq, le parc du Héron est un autre lieu bien connu des coureurs de la métropole. Le site classé réserve naturelle régionale depuis 2012 compte quelques 110 hectares d’espaces verts et d’eau. Adapté à tous profils de joggeurs, le tour du lac du Héron offre un parcours de 5,5 kilomètres avec possibilités de varier les parcours jusqu’à 20 kilomètres ! Le parc est surplombé de la colline des Marchenelles, une colline artificielle qui peut être, pour les plus courageux, l’occasion d’ajouter une difficulté au parcours. Un véritable terrain de jeu pour les groupes d’athlètes des clubs alentours. “On vient souvent faire des côtes avec mon groupe d’entraînement. C’est sympa, ça nous permet de faire des grosses séances en nature”, nous confie l’un d’entre eux. Le parc du Héron est un lieu qui vous garantit un moment d’évasion entre faune et flore, espace urbain et terres agricoles. Des sous-bois aux champs, la grande variété de paysages qu’il propose séduit cette quarantenaire habituée : “Je viens courir ici une fois par semaine et il y a toujours des nouvelles choses à découvrir”. Le parc du Héron est the place to be si vous recherchez un moment d’évasion, mais c’est aussi un site qui rencontre une très forte affluence notamment le dimanche matin, plutôt à fuir si vous recherchez la tranquillité.

parc du héron
Le parc du héron © Laure Sevrin / Pépère News

Infos pratiques : un revêtement 100% sentiers praticables, l’idéal pour courir. Pour y accéder, le plus simple est de prendre le bus jusqu’à l’arrêt L.A.M. Vous pouvez aussi stationner gratuitement sur les parkings de part et d’autre du parc. Comptez 6,6 kilomètres , soit une trentaine de minutes en transports en commun au départ de la gare Lille Flandres.

Les abords de l’aérodrome de Bondues

Légèrement plus éloignés de Lille mais toujours aussi plébiscités par les joggeurs, les abords de l’aérodrome de Bondues sont à découvrir. Pour les coureurs du dimanche, que le vrombissement des moteurs ne dérange pas, le “chemin des Perdrix” est un bon compromis. Il s’agit d’un aller/retour qui longe l’aérodrome sur 8 kilomètres , sans grande difficulté. Vous pourrez apercevoir les pistes de décollage et d’atterrissage et peut-être même des planeurs, avions ou ballons. Un site dépaysant où l’aérien se mêle au terrien. “C’est un peu dommage qu’il n’y ait pas de petite boucle mais le parcours est vraiment beau !” affirme une jeune joggeuse qui découvre le site. Les autres parcours proposés correspondent davantage au profil du coureur aguerri : 10 kilomètres , 12 kilomètres ou 16 kilomètres. Il s’agit de trois circuits intercommunaux, intitulés “Aux confins de l’aérodrome”. Les deux premiers empruntent le “chemin des Perdrix”. Le 10 kilomètres passe ensuite par le fort de Bondues puis par Wambrechies. Le 12 kilomètres borde le port de plaisance et le parc floral de Wambrechies, le domaine du vert bois à Marquette-lez-Lille et traverse Marcq-en-Barœul. Pour finir, le 16 kilomètres longe le château du Vert-bois de Bondues et passe par Marcq-en-Barœul. L’ensemble des circuits sont balisés et très variés. Ils comblent cet habitant : “J’aime beaucoup ces circuits à mi-chemin entre villes et campagnes, en plus c’est relativement calme, il n’y a pas des masses de monde”.

aérodrome bondues
Sur le chemin des Perdrix © Laure Sevrin

Infos pratiques : un revêtement 100% sentiers praticables pour le « chemin des perdrix » (prévoyez de bonnes chaussures, le terrain est boueux !), 60% routes en dur, 40% sentiers praticables pour les autres circuits. Pour y accéder, le plus simple est de prendre le bus jusqu’à l’arrêt Fort de Bondues. Vous pouvez aussi stationner gratuitement sur le parking de l’aérodrome. Comptez 8 kilomètres, soit trente-cinq minutes en transports en commun au départ de la gare Lille Flandres.

Le Jardin des Plantes

Dessiné par l’architecte Jean Dubuisson et le paysagiste Jacques Marquis, ce jardin botanique nous permet de courir dans un agréable décor. Il est possible d’y faire une boucle d’un peu moins de deux kilomètres. Paul, étudiant de 18 ans, déplore que “l’on en fasse rapidement le tour”. Il ajoute que “ça reste un endroit idyllique, surtout au printemps et en été, période où les fleurs sont les plus remarquables“. Le parc, proche du lycée Baggio, offre aussi la possibilité de visiter la serre. Lucas, que ses amis surnomment le flâneur du Nord, aime beaucoup la visiter, mais prévient que “le bruit de l’autoroute peut déranger la tranquillité à l’extérieur“.

Le lycée Baggio vu du jardin des plantes © Gaël Henanff / Pépère News

Infos pratiques : un revêtement 100% chemins de terre. Mieux vaut courir les jours ensoleillés pour éviter la boue ! Pour y accéder, le plus simple est de prendre le métro arrêt Porte de Douai, puis marchez pendant une petite dizaine de minutes pour arriver à votre destination. Comptez 3 kilomètres, soit dix minutes en transports en commun au départ de la gare Lille Flandres.

 

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
6
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (2)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.