En lecture
À Lille, Martine Aubry fière de son bilan après un an de mandat

À Lille, Martine Aubry fière de son bilan après un an de mandat

Martine Aubry lors de sa conférence de rentrée le 4 octobre 2021 au Bazaar St So ©sandra Bouillard/pépère News

La rentrée politique de la maire de Lille s’est faite au Bazaar St So ce lundi 4 octobre, aux côtés de nombreux membres de son équipe. Alors que Martine Aubry a entamé son quatrième mandat il y a un peu plus d’un an, la maire socialiste n’a cessé de vanter le bilan de cette année marquée par la crise sanitaire.

Le chiffre est lancé dès les premières paroles de la maire de Lille : 70% des objectifs déjà atteints ou engagés, seulement un an après le début de ce quatrième mandat. Et ce chiffre serait atteint dans tous les domaines qui sont à l’ordre du jour ce lundi 4 octobre : écologie, santé, éducation et culture. Un programme dense, où l’accent est mis sur une métamorphose écologique d’une ville encore trop bétonnée.

Écologie et social vont de pair à Lille

La “ville durable et apaisée” souhaitée par Martine Aubry est plus verte, plus écolo, mais aussi plus sociale. Certaines mesures permettant l’accès à un mode de vie plus sain sont devenues les étendards de cette vision de la métropole. C’est le cas de la gratuité des transports en commun pour les mineurs ou les repas à moitié bio, à moitié végétariens et parfois locaux des cantines scolaires lilloises. Le but de ces opérations: responsabiliser les habitants de la métropole dès le plus jeune âge. Pour les plus âgés, d’autres initiatives sont mises en place gratuitement, comme un millier de points de compostage disposés dans la ville. L’accent est aussi mis sur la mobilité verte, notamment concernant l’accès à vélo de la ville: les dix ans du V’Lille dont la maire se félicite s’accompagne de la pérennisation des coronapistes.

D’autres décisions plus éloignées du quotidien des Lillois sont prises. Quelques accords sont signés, comme le Green City Accord à échelle européenne, ou le projet de joindre le mouvement “Cities race to zero” pour réduire les émissions carbones de la ville, et ce dans le cadre de la future COP 26 de Glasgow. Dans la même foulée, la maire s’est réjouie de son Pacte Lille Bas Carbone. Un projet censé garantir la faible émission des aménagements et constructions des logements lillois, et signé par près de 130 acteurs du secteur.

Mobilités durables, piétonisation temporaire, végétalisation des voiries… le tout dans une ville où les espaces verts sont encore rares. A peine 13 m² de verdure par habitant, contre 51 m² pour la moyenne nationale. Un problème à peine soulevé dans la présentation des projets de végétalisation du paysage lillois. L’objectif mis en avant par la mairie ? “Bâtir une vraie stratégie d’intervention adaptée à la réalité et à la diversité du territoire lillois”. En somme, adapter les espaces verts aux quartiers dans lesquels ils s’insèrent, avec des bancs pour les seniors ou des espaces de jeux pour les enfants en fonction de la population. Le tout se discute derrière l’objectif de 90 hectares de “nature créés ou réaménagées d’ici 2026”.

Derrière les élans de solidarité

Cette première année de mandat s’est tenue dans le contexte d’une crise sanitaire qui aura “révélé le meilleur et le pire de la société” selon la maire socialiste. Avec le “déchirement” lié aux inégalités de niveaux de vie dans la métropole, certaines solutions ont été trouvées. Face aux difficultés de cette première année, “il y a ceux qui s’agitent. Et puis il y a ceux qui travaillent” déclare Martine Aubry.  La sécurité des plus fragiles, les femmes victimes de violences, les sans-abris ou encore les personnes LGBTQIA+ ont pu trouver un refuge. À ce sujet, un des engagements à venir serait celui du “plan lillois en faveur des personnes LBTQIA+”, avec la réunion prévue des associations représentatives. La mise en place de lieux où accueillir les hommes violents est également prévue, afin de permettre de ne plus déplacer les victimes de leur lieu de vie.

La capitale des Flandres séduit, notamment une population jeune. Pourtant, quasiment aucune mesure présentée ne concerne la jeunesse lors de ce bilan (le sujet sera évoqué lors du conseil municipal assure la maire). Malgré l’encadrement des loyers, le logement reste compliqué pour la jeunesse lilloise, surtout alors que “les étudiants d’autres villes comme Roubaix ou Tourcoing souhaitent venir sur Lille”. Pour cause, le programme “Lille en mouvement” assure la rénovation des espaces sportifs et l’accent mis sur la culture. La mairie se félicite d’avoir pu rouvrir rapidement les espaces de concert ou d’exposition. L’accès à l’art pour tous est un enjeu de ce mandat, si bien que la gratuité des musées lillois est mise en place pour tous les moins de 30 ans.

“Il y a ceux qui s’agitent. Et puis il y a ceux qui travaillent” Martine Aubry lors de sa conférence de rentrée 2021.

Si la ville attire autant, c’est aussi pour son côté festif. Trop peut-être, tant les débordements se multiplient dans le secteur Masséna/Solférino. Un sujet qui inquiète, notamment les riverains qui ne supportent plus cette situation. Pour pallier ces débordements, un Conseil Lillois de la Nuit a été voté ce jeudi 8 octobre lors du conseil municipal, qui réunira les différents acteurs du secteur. Des mesures avaient déjà été engagées, avec de nombreuses fermetures administratives temporaires ou des mises en demeure. Le contrôle des bars se déclarant discothèques mène également à une classification plus stricte, et de nombreux établissements devraient être limités dans leurs horaires.

Malgré la réticence de Martine Aubry à installer des caméras de vidéosurveillance, quatre nouvelles caméras ont été installées dans le secteur Masséna/Solférino. Au total, neuf ont été placées cette année dans la ville, et trente huit autres seront prochainement déployées. Concernant la sécurité, la formule prévention, contrôle et répression reste le mantra en vigueur. Des membres de la police nationale et municipale sont encore attendus en cette fin d’année, face à des effectifs encore insuffisants par rapport aux souhaits de la municipalité.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
2
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
1
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.