En lecture
AFF : J’irai décrocher la Lune – Que d’émotion !

AFF : J’irai décrocher la Lune – Que d’émotion !

Dimanche 10 novembre, c’est sous une pluie d’applaudissements qu’a été accueillie cette version longue du documentaire “C’est la vie”. Une avant-première exceptionnelle pour ce documentaire de Laurent Boileau : J’irai décrocher la Lune.

Quand on a la trentaine, quoi de plus normal que d’avoir son appart, son boulot et des rêves plein la tête ? C’est ce à quoi aspire Down Up, association arrageoise œuvrant pour plus de vivre ensemble, d’acceptation et d’ouverture d’esprit. Trouver des solutions innovantes et adaptées pour permettre aux personnes atteintes de trisomie 21 de pouvoir devenir autonome. Ce film nous montre leur parcours de vie.

Des gens comme les autres

Découvrir ces trentenaires pleins de rêves et de passions, mais dans l’incapacité de les réaliser à cause d’un handicap. Voir cette peine qui les ronge, qu’ils sont obligés d’affronter mais qui dicte leur quotidien. Le plus éprouvant est de les entendre parler de leurs passions : le chant, la musique, le dessin… Car on retrouve dans leurs yeux la pure sincérité d’un grand amour pour l’art. On rit à leurs maladresse la gorge serrée, non pas avec tristesse, mais avec une profonde compassion.

Beaucoup de bonne humeur et très peu de complainte. Credit : Allociné

Laurent Boileau parle des débuts de sa relation avec les protagonistes :

« Ça n’a pas été forcément facile avec tout le monde au début. Il y avait chez certains plus de peur face à la caméra qui les empêchait de se livrer. C’est seulement après un travail de 2 ans, composé de discussions et de silences, qu’on a enfin réussi à se livrer. »

Nous apprendre à grandir

C’est un film qui fait grandir dans le sens où il apporte les clés pour affronter ces sujets tabous. En les côtoyant pendant une heure et demie, on les comprend, ils nous bouleversent. On sort de la salle retourné, bouleversé, affrontant nos idées préconçues et relativisant notre propre condition. Notre vision de la musique et du chant change. Nous ne verrons plus une personne trisomique chanter, mais quelqu’un utilisant les mots des autres pour exprimer ses propres émotions.

Voir aussi

Les acteurs et sujets du film nous préviennent :

« Ne nous prenez pas pour enfants ! C’est insupportable. On est des adultes autonomes désormais, nous n’avons qu’un chromosome en plus. »

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
1
In Love
1
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page