En lecture
Avec Mixte, les filles font leur rentrée au lycée Voltaire

Avec Mixte, les filles font leur rentrée au lycée Voltaire

Mixte Amazon Prime

Le 10 juin dernier, le festival Séries Mania organisait l’avant-première de Mixte, la deuxième série française d’Amazon Prime Video. Créée par Marie Broussin (Les Bracelets Rouges), elle suit le parcours des premières jeunes femmes intégrées dans un lycée de garçons. Une série rafraîchissante et pleine de vie qui en ravira plus d’un.

En septembre 1963, les lycéens du lycée Voltaire à Saint-Jean d’Angély n’en croient pas leurs yeux. C’est officiel, des filles vont se joindre à eux sur les bancs de l’école. Impatience, excitation, mépris, tous ont un sentiment différent dans le creux de leur poitrine. Elles sont onze. Onze jeunes femmes lâchées dans une horde de garçons qui n’ont pas réellement l’habitude de traiter les femmes comme leurs égales. Garçons comme filles, ces jeunes gens vont devoir s’adapter à ce nouvel environnement, tout comme le corps professoral qui n’est pas au bout de ses surprises…

“Ce sont des filles, pas de la dynamite”

L’enjeu principal de Mixte est bien entendu l’intégration des élèves féminines dans ce monde si masculin. La créatrice de la série, Marie Broussin explique son choix : “Je me suis rendu compte qu’on ne connaissait pas très bien l’histoire de la mixité, comment elle était arrivée. Elle a été imposée pour des raisons très pragmatiques : tous les baby boomers arrivaient sur les bancs des écoles, les effectifs explosaient donc on ne pouvait plus continuer de séparer les filles et les garçons.” Dans la série, elles ne sont quasiment entourées que d’hommes, de leurs camarades de classe à leurs professeurs. Scrutées de la tête au pied pendant des semaines, elles doivent prendre leurs marques dans un endroit qui ne possède même pas de toilettes réservées aux femmes.

Si leur entrée fait sensation dans la cour du lycée Voltaire, on se rend compte que le rejet provient majoritairement du corps professoral plutôt que des élèves eux-mêmes. Ainsi, elles se voient ignorées par leur professeur de latin, réprimandées sur leur maquillage par leur professeure d’histoire, et leur professeur d’éducation sportive préfère les assigner à la montée d’une corde plutôt que de les intégrer dans une partie de handball avec les garçons. Du côté des élèves, si les premières confrontations ont pu être rudes, ils acceptent petit à petit le fait que ces jeunes femmes ne sont rien de plus que des camarades. Ces relations illustrent un choc des générations entre la vieille école et les baby boomers à l’aube de Mai 68.

L’intégration des femmes ne se fait pas seulement à travers les lycéennes. Le personnage de Jeanne, l’infirmière, ainsi que celui de la professeure d’anglais, Madame Courret, sont les symboles d’une nouvelle génération de femmes plus libres, mais toujours sous le joug de la société patriarcale. Par exemple Madame Courret, en instance de divorce, ne peut pas bénéficier de son propre salaire s’il lui est versé par chèque. Cela dresse un tableau assez pessimiste de la place de la femme dans les années 1960, bien qu’on y remarque le début d’une émancipation. De plus, on s’aperçoit que les alliés des femmes dans ce lycée ne sont pas ceux qu’on croit. En effet, le personnage du surveillant général joué par Pierre Deladonchamps (L’Inconnu du lac) tout comme celui du jeune Henri Pinchon interprété par Nathan Parent, font preuve de bon sens et de respect tout au long des épisodes.

Mixte Amazon Prime Video
Onze filles sont lâchées dans la cage aux fauves en septembre 1963. ©AmazonPrimeVideo

Peps, mot clé de Mixte

Le moins que l’on puisse dire, c’est que cette série regorge de dynamisme. La bande originale rock dotée de formidables reprises est un plus qui rythme la série. Ainsi, vous pourrez entendre la splendide chanson de Jacques Dutronc Les Cactus et avoir l’impression d’être plongé dans les années 1960. Cette bande son pleine de peps permet au spectateur de ne pas décrocher, tout comme les couleurs vives des tenues du casting. La dynamique du lycée fonctionne parfaitement et on se laisse guider par les élèves au fil de leur parcours scolaire qui les mènera tout droit vers le bachot, le mot pour désigner le baccalauréat à l’époque. Si la série possède quelques longueurs qui auraient pu être évitées, notamment lors d’une scène de bagarre dans le premier épisode, elle contient assez d’intrigue pour nous donner envie de voir la suite.

Il est évident que Mixte plaira aux jeunes, car elle est le parfait divertissement pour adolescents mais cette fois à la française. Il faut l’admettre, la série regorge de personnages clichés : la première de la classe hautaine, le mystérieux élève de l’assistance, le bouc-émissaire coincé ou encore l’élève perturbateur mais populaire. Néanmoins, cela fonctionne grâce à un casting globalement très plaisant et prometteur. Le trio principal, Michèle, Annick et Simone, joué respectivement par Léonie Souchaud, Lula Cotton-Frappier (Skam France) et Anouck Villemin, est très convainquant. Le jeune Nathan Parent, originaire d’Aire-sur-la-Lys dans le Pas-de-Calais, parvient à nous toucher avec son rôle de grand garçon maladroit. Le casting arrive parfois à nous surprendre comme dans le rôle du surveillant général brillamment interprété par Pierre Deladonchamps et qui s’écarte très vite du cliché du surveillant sévère et impitoyable.

Mixte est une amorce des enjeux sociétaux qui bouleverseront l’année 1968. Ce n’est d’ailleurs pas un hasard si l’intrigue débute cinq ans avant cette date cruciale. Marie Broussin ne le cache pas, il y aurait potentiellement plusieurs saisons qui pourraient se prolonger jusqu’en 1968 : “Évidemment ces personnages vont être portés très longtemps. Parfois on s’amuse à se dire : qu’est-ce qu’Annick sera dans cinq ans ? Quand on commence cette série en 1963 on sait que tous ces jeunes seront en deuxième année de faculté en mai 1968. Quel a été leur parcours, que font-ils en mai 68 ?”. Des questions que les spectateurs se poseront probablement et qui devraient pouvoir être résolues si la série fonctionne auprès du grand public.

La première partie de Mixte est à découvrir en exclusivité sur Amazon Prime Vidéo à partir du 14 juin prochain. Pour l’une des premières séries françaises sur la plateforme du géant du commerce en ligne, on peut dire que c’est une franche réussite qui ravira probablement le cœur des téléspectateurs.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
1
Joyeux
1
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
1
Voir les commentaires (1)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.