En lecture
Back in the Dogues #2 : Jeu, set et match ! (LOSC-Lorient 2010)

Back in the Dogues #2 : Jeu, set et match ! (LOSC-Lorient 2010)

Stadium Nord Villeuneuve d'Ascq

Cela fait maintenant un mois que la Ligue 1 est arrêtée et les fans de foot sont au bord de la dépression. Pour vous réconforter, nous revenons sur l’une des rencontres marquantes du LOSC champion en 2010-2011 : un régal conclu sur un score de tennis !

Pour le compte de la 16e journée de Ligue 1, Lille reçoit le FC Lorient à Villeneuve d’Ascq. Reporté la veille en raison d’intenses chutes de neige, le match va finalement bien avoir lieu en ce dimanche après-midi de décembre 2010. Pour les Lillois, ce match est une revanche car Lorient les avait privés de Ligue des Champions l’an passé. Deuxièmes avant la dernière journée, les Dogues s’étaient inclinés au Moustoir (2-1) et avait vu l’Olympique Lyonnais et l’AJ Auxerre les devancer sur la ligne. En conférence de presse d’avant-match, Rudi Garcia n’a pas hésité à revenir sur cet événement que lui et ses joueurs ont encore en travers de la gorge. Cette fois, pas le droit à l’erreur. D’autant plus qu’en cas de succès, Lille repasserait provisoirement devant Marseille en tête d’un championnat à 5 extrêmement serré avec Lyon, Rennes et Paris.

Invaincu depuis 5 journées, le LOSC est favori face à des Bretons qui occupent la 12e place du classement. Le club se présente avec son 4-3-3 habituel. Landreau garde le but. Debuchy, Rami, Chedjou et Emerson forment la défense. Au milieu, Mavuba est positionné en numéro 6 derrière la paire Balmont-Cabaye. Devant, les futurs meilleur buteur et meilleur passeur du championnat, Moussa Sow et Eden Hazard, sont épaulés par Gervinho. Côté Merlus, Christian Gourcuff aligne des noms bien connus de notre Ligue 1. Le gardien Audard, les futurs Marseillais Romao et Morel et Amalfitano, Bourillon, Baca, Arnold Mvuemba, la pépite Francis Coquelin qui signera bientôt à Arsenal, Kévin Monnet-Paquet, Kitambala et le buteur prodige Kevin Gameiro sont titulaires.

Le match démarre fort. Dès la 6e minute de jeu, Lorient surprend les Lillois sur une contre-attaque éclair. En une passe, Francis Coquelin lance Kévin Gameiro parti seul au but. Adil Rami ne parvient pas à rattraper l’attaquant français qui fusille Landreau en face à face. 1-0 pour les Merlus. La réponse des locaux ne se fait pas attendre. 5 minutes plus tard, Cabaye profite des espaces dans la surface lorientaise pour trouver Moussa Sow. L’international sénégalais convertit l’occasion d’une frappe sèche et égalise pour le LOSC. Rapidement, les Lillois prennent l’avantage. Gervinho hérite du ballon dans la surface et se défait de 3 adversaires avant d’enchaîner à ras-de-terre. Fabien Audard repousse le ballon mais Sow se jette et fait inscrire un but contre-son-camp à Baca (18e).

Des Bretons plus réalistes

Les déferlantes nordistes se multiplient sur la cage bretonne mais les Dogues ne parviennent pas à creuser l’écart. Juste avant la mi-temps, ils frappent deux fois les montants. D’abord par Hazard suite à un super une-deux avec Gervinho (44e). Puis par Moussa Sow qui fracasse la transversale au milieu d’une défense lorientaise apathique (45e). Et finalement, les Lillois vont être punis de ce manque de réalisme. Dans la dernière minute du temps additionnel, Lorient bénéficie d’un corner imaginaire et le ballon d’Amalfitano arrive au second poteau sur Gameiro. Contrôle, frappe et but pour le jeune buteur qui signe un doublé. À la pause, les Merlus ont inscrit deux buts sur leurs deux seuls tirs.

Des Dogues avec plus de mordant

Remontés par l’erreur d’arbitrage sur le deuxième but, les Lillois reviennent le couteau entre les dents en seconde période. Excentré sur le flanc droit, Florent Balmont centre sur Sow qui smashe sa reprise de la tête et vient redonner l’avantage à son équipe (48e). Le festival est lancé ! On pense alors que Lille a fait le plus dur, que Lorient ne peut plus revenir. Mais les hommes de Gourcuff ont de la ressource et parviennent à revenir à 3-3 grâce à un but de Kitambala qui reprend un tacle-passe d’un Gameiro toujours dans les bons coups (57e).

Toujours en vie, les Lillois sonnent la charge dans la foulée. Une erreur de relance de Morel, c’est plus qu’il n’en faut pour les Dogues. Gervinho est au début et à la conclusion d’un beau mouvement lillois : l’Ivoirien décale Sow dans la surface qui s’appuie sur Balmont, lequel délivre sa deuxième passe décisive du jour en centrant au sol pour le numéro 27. Grâce à son 7e but de la saison, Gervinho porte le score à 4-3.

Lille déroule

Garcia change son milieu et fait rentrer un profil plus défensif. Béria remplace Balmont pour éviter de se faire une nouvelle fois rejoindre au tableau d’affichage. Lille pousse comme en première période. Sow (71e) puis Gervinho et Béria (74e) sont proches de tromper le gardien lorientais une fois de plus. Mais c’est finalement le Sénégalais, pas attaqué, qui va faire le break d’une frappe limpide à l’entrée de la surface (82e). Deuxième coup du chapeau pour Sow après celui face à Caen ! Il permet au LOSC de définitivement se détacher.

Les Dogues vont même s’offrir une fin de match plus tranquille lorsque M. Turpin exclut Audard pour un arrêt de la main hors de sa surface (84e). À sa sortie, Moussa Sow est ovationné par les 14000 supporters du Stadium. Il assiste depuis le banc au dernier but de ses coéquipiers. C’est l’œuvre du remuant Gervinho, oublié par la défense du FC Lorient, qui a tout le temps pour venir fixer le portier suppléant Lionel Cappone et décaler Pierre-Alain Frau (89e). Jeu, set et match. Le LOSC s’impose 6 à 3.

Au classement, les Lillois reprennent la première place. A l’issue de cette 16e journée, ils comptent un point d’avance sur l’OM, défait à Nice (1-0). Quelques semaines plus tard, les Dogues seront sacrés champions d’automne et ne seront repris qu’une seule fois : au soir du match retour à Lorient. Mais cela ne suffira pas à faire vaciller l’équipe de Garcia qui conclura sa saison à Paris en remportant le fameux doublé coupe-championnat.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
Hilarious
0
In Love
0
Not Sure
0
Sad
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page