En lecture
Ca recrute par ici…

Ca recrute par ici…

Les yeux mi-clos fixés sur le téléphone, l’air décontenancé, votre banque vous informe que vous venez de dépenser l’entièreté de votre salaire de cet été. Vie étudiante. Adieu les bières, adieu les uber eats, les sorties cinés, les tournées du samedi soir ( et de toute la semaine d’ailleurs ). Vie étudiante. Vous vous imaginez déjà travestie sur l’Avenue du Peuple Belge, à récolter quelques billets. Vie nulle.

Et pourtant ce sont bien les déguisements qui pourraient vous sauver de la précarité…

En effet Noël approche et c’est LA période où les enfants fantasment sur les gros barbus. Drole de libido tout de même. Pôle Emploi et les agences d’intérim ont bien compris qu’il y avait de l’argent à gagner sur la sexualité enfantine, et c’est pourquoi ils vous proposent en ce moment de signer pour être Père Noel.

Vous ne rêvez pas, vous et vos 1m55, vous et votre corps imberbe, vous et vos cordes aussi vocales que aigues, détenez en vous la magie de Noël. Bien évidemment, encore faut-il aimer les enfants ( pas trop quand même) et avoir son BAFA. Mais de nos jours, celui-ci est donné aussi facilement que le bac ou que des cigarettes aux mineurs. Il n’est cependant pas obligatoire de détenir le permis T, comme traineau, puisque vous passerez votre temps assis sur une chaise.

En Finlande on recrute des elfes polyglottes, à La Baule un Père Noel qui a une voiture, au Parc Asterix un homme imberbe d’un 1m80, à Dijon des hôtesses pour le père noel et à Bethune un père noel avec de l’expérience. Toutes ces annonces sont en CDD, mission intérimaire ou CIDD ( Mission d’Intervention à Durée Déterminée ) et surtout sont payés au SMIC. On en dénombre des milliers dans toute la France, et votre banquière vous recommande chaudement le poste au vu de votre compte bancaire.

Avant de vous lancer dans l’aventure, il vous est vivement conseillé d’adopter une très mauvaise hygiène de vie. Bière a volonté pour la bedaine, cartouche entière de cigarettes pour la voix rauque, ne lésinez pas sur les moyens, vous serez LE Père Noel que les enfants adoreront. Cependant ne vous attachez pas trop au job car votre jeune clientèle vous aura oublié dès le 26 décembre. Père Noël c’est précaire.

Voir aussi

Mais n’hésitez pas, lancez-vous et peut-être en ressortirez-vous avec une passion pour l’animation, pour les barbes, ou juste, avec moins d’agio.

Julien  Gouesmat

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page