En lecture
Cendrillon, la nouvelle comédie musicale riche en couleurs de Prime

Cendrillon, la nouvelle comédie musicale riche en couleurs de Prime

Cendrillon, comédie musicale, Prime vidéo

Cendrillon, nouvelle comédie musicale, est sortie le 3 septembre sur la plateforme de streaming Prime Video. Écrite et réalisée par l’américaine Kay Cannon, la nouvelle adaptation met en avant la chanteuse Camilla Cabello dans un film complètement revisité prônant l’émancipation féminine.

Hormis le fond de l’histoire qui est plutôt respecté, Cendrillon version 2021 est très transgressif tant sur le langage châtié auquel on est habitué quand on lit l’histoire originelle de Perrault, que sur le tempérament des personnages. On peut le dire, côté fiches caractères, la scénariste s’est bien éclatée. Un couple royal qui semble avoir perdu la flamme du grand amour, un prince immature, une princesse très engagée politiquement, qui se préoccupe des pauvres et dénonce une société inégale.

Une belle-mère légèrement dépressive à qui on a volé son rêve d’enfance, une marraine fée qui se veut être un bel homme sur quinze centimètres de talons. Un père autoritaire et patriarche, qui dans le fond est prêt à incarner le chevalier servant pour tenter de séduire à nouveau sa femme. En bref, un scénario bien déjanté.

Tout cela contribue à mettre beaucoup de couleur et d’humour à ce film, racontant dans le fond l’histoire d’une société tout à fait banale : des vies ratées, des rêves qui n’ont pas vu le jour, des jeunes pleins d’espoirs, des différences, des similarités. Et même si le côté comédie musicale sur un classique de la littérature comme celui-là pourrait en dérouter plus d’un, Camilla Cabello apporte sa touche de fraicheur en réinterprétant toutes les musiques de la bande-son, ce qui vaut à l’adaptation une véritable modern touch.

Pourtant, en ce qui concerne sa sortie sur grand écran, les pronostiques n’étaient pas très bons. En raison de la crise sanitaire, les cinémas ont été fermés et le film produit par Columbia Pictures a été revendu à la plateforme de streaming Prime Video. Perte d’argent, mais plus grande visibilité. Sur ce coup-là les studios n’ont pas eu beaucoup de choix.

Un sacré girl power

Impossible de le louper. Cendrillon met l’accent sur le destin d’une jeune femme moderne, qui préfère de loin poursuivre ses rêves de carrière que de céder au simple amour proposé par un prince. Créatrice de vêtements tous plus sublimes les uns que les autres, Ella (Cendrillon) souhaite plus que tout ouvrir son commerce. Pour cela, elle n’hésite pas à refuser catégoriquement la proposition de mariage du beau prince. C’est une jeune fille des temps modernes où les femmes ne sont plus des épouses qui saluent du balcon et qui se coiffent les cheveux, mais des personnes qui travaillent comme les hommes.

Elle est forte, belle et courageuse et ne se laisse pas impressionner par toutes les critiques des hommes qui se moquent de ses rêves. Un point sur lequel on est sûr, le film casse les codes traditionnels des princesses Disney et plaît sans doute beaucoup aux associations féministes. Si on s’aventure de ce côté-là d’ailleurs, le film coche toutes les cases quant à la diversité des genres, des couleurs, des origines, des sexualités, des corpulences. Pas de doute : chacun d’entre nous s’y retrouve. Se pose malgré tout la question de savoir s’il ne serait pas difficile aujourd’hui de faire un film sans respecter tous ces quotas, qui, essayant d’abolir les canons de beauté traditionnels, instaurent sans le dire une nouvelle norme quant au choix des acteurs.

La musique au premier plan 

Niveau musique, on est servi. Le film en est rempli. Digne d’une comédie musicale comme on les aime, avec de belles références à des sagas comme High School Musical. Chant, danse, décors et costumes sublimes, sur ce coup, le studio Columbia Pictures s’est donné les moyens. Camilla Cabello livre une très belle performance musicale sur toute la bande-son, reprise dans sa quasi-intégralité. On y retrouve des styles musicaux tous différents : du gospel au hip-hop, du rock aux chansons pop. Le film rend hommage par ailleurs à de très nombreux artistes, on y retrouve des musiques de Queen, Ed Sheeran, Madonna. Mélange des époques et mélanges des langages.

En revanche pour les amateurs de beaux textes de chanson, difficile d’être conquis. Les paroles ne racontent pas grand chose de profond et accompagnent plutôt le récit d’une femme refusant de se cantonner au statut de princesse. Le film est à prendre avec beaucoup de légèreté et de bienveillance, surtout si on est habitué, ne serait-ce qu’un peu, aux mots du conte de Perrault. Et ça n’a d’ailleurs pas plu à tout le monde, de nombreux téléspectateurs se sont plaint des jeux d’acteurs et du côté niais des dialogues. Quant à la presse, elle semble en avoir fait une bonne critique en accordant au film une note de 3,7/5.

 

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
1
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.