En lecture
Ciel Enflammé, la réédition de Georgio qui met le feu

Ciel Enflammé, la réédition de Georgio qui met le feu

Après avoir fait son retour au printemps dernier en sortant Sacré, Georgio dévoile ce 10 décembre la réédition du projet, sous le nom de Ciel Enflammé. Inarrêtable, le rappeur angevin ne manque pas de satisfaire son public, en ajoutant douze titres aux dix-huit présents sur la première version.

C’est dans une vidéo publiée sur les réseaux que le rappeur annonçait la réédition de Sacré, dans un freestyle qui révélait la tracklist du projet. En mai dernier, il avait effectivement sorti l’album qui marquait son retour. Dix-huit titres y figurent, dont quelques-uns en featuring avec S. Pri Noir, Sanka, Zikxo ou encore Kalash Criminel. Quelques mois plus tard, il dévoile Ciel Enflammé, douze titres qui viennent compléter Sacré, ponctués de collaborations plus surprenantes les unes que les autres.

Un projet universel, bien qu’hétéroclite

Comme à son habitude, Georgio aborde avec sincérité et mélancolie des sujets qui le touchent, livrant des morceaux poignants auxquels nul ne saurait rester insensible. S’il reste fidèle à lui-même dans le style d’écriture, il propose avec Ciel Enflammé un ensemble varié, pour le plus grand plaisir de ses fans. Des sons upbeat avec “Célébrer” à ceux plus chill qui font sa marque de fabrique avec “Long Courrier”, jusqu’au rock avec “NOONNNN”, il y en a pour tous les goûts. Ses plus fervents fans ne s’étonneront pas de ce mélange de genre, sachant que l’artiste s’inspire de plusieurs genres.

Ciel Enflammé, c’est l’occasion d’aborder sa détresse sentimentale aussi bien qu’un message d’amour. Le rappeur y évoque la reconnaissance qu’il éprouve pour ses amis avec “Quelques amis ça suffit”,  la galère avec “Spirituel” et “Joy division”, un concentré d’espoir dans “Pas de monde imaginaire” et “Couronne”, la nostalgie d’une époque plus simple avec “Près du feu”, le regret d’un amour perdu avec “Long courrier” et “Unique”. C’est un ensemble empreint de nostalgie, digne de Georgio, qui est proposé dans cette réédition. La mélancolie qui le caractérise est au rendez-vous dans ce projet, disséminée entre des sons aux influences hétéroclites rassemblés en un ensemble qui fonctionne.

Des collaborations inattendues

Dans “Ciel Enflammé”, Georgio propose un panel de feats, certains plus attendus que d’autres. Les participations de Mister V ou Doums ne sont pas surprenantes, Georgio les comptant parmi ses amis. D’autres collaborations, en revanche, le sont plus. C’est le cas de celle avec Sofiane Pamart avec qui il sort “Quelques amis ça suffit”, “Issue de secours” sur lequel il compose avec Luv Resval, ou encore plus étonnant, Cœur de Pirate. Il a collaboré avec elle sur le morceau “Concept Flou” qui est sorti avant le reste du projet. Ici, les voix des deux artistes se mélangent à merveille, et s’accordent sur des paroles poignantes. Un duo surprenant, qui fonctionne malgré leurs univers différents.

Cette capacité à travailler avec des artistes éloignés de son univers montre tout le talent du rappeur. Si Ciel Enflammé complète Sacré, il pourrait tout à fait constituer un projet à part entière, tant la cohérence et la fluidité entre les morceaux sont grandes. Un ensemble aux allures de coucher de soleil, à l’image de la pochette de l’album, qui fait honneur aux projets précédents de l’artiste.

Georgio et Cœur de Pirate, @nathanbisaillon

Ciel Enflammé, c’est donc une réédition haute en couleur, aussi sophistiquée que décontractée. Un beau projet qui s’écoute avec plaisir. La rédac met sa main au feu que Ciel Enflammé connaîtra un grand succès !

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
1
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.