En lecture
Dans les bois, la nouvelle série tirée d’un roman d’Harlan Coben

Dans les bois, la nouvelle série tirée d’un roman d’Harlan Coben

the-woods-harlan-coben

Après Intimidation, adaptation du roman The Stranger, Netflix poursuit la création de séries adaptées des best-sellers d’Harlan Coben avec Dans les bois, tirée du roman éponyme. Cette nouvelle série policière de six épisodes a été tournée et produite en Pologne avec des équipes et comédiens locaux. Le Pépère News vous donne son avis.

En Pologne, au cours d’un camp d’été, quatre adolescents disparaissent mystérieusement dans les bois. Deux corps sont découverts, mais la sœur de Pawel Kopiński, Kamila, n’a jamais été retrouvée. Des dizaines d’années plus tard, Pawel, alors devenu procureur, se replonge dans l’enquête suite à la découverte du corps d’Arthur, disparu avec sa sœur. Entre enquêtes, flashbacks, romances et mystères, la série nous emporte dans l’univers toujours prenant d’Harlan Coben.

Un peu décevant pour du Harlan Coben

Malgré une bonne réalisation, la série décevra sûrement les amateurs d’Harlan Coben et des séries adaptées de ses romans. Le scénario est trop lent, l’histoire prend du temps à se mettre en place et l’enquête n’avance pas assez vite à certains moments. Le premier épisode est très – trop – long et l’intrigue n’arrive qu’à la toute fin. Il faut donc s’accrocher jusqu’au bout avant de comprendre réellement de quoi il en retourne. Le rythme étant lent, cela n’arrange rien et rend le côté habituellement haletant d’une série policière à suspens bien moins accrocheur.

Même si l’ambiance stressante et intrigante est au rendez-vous, on a du mal à se plonger complètement dans la série et à être pris dans le récit. Si on s’attend lors d’une “série Harlan Coben” à du suspens et à être totalement pris par l’histoire, on est déçu. Certes, certains épisodes nous laissent légèrement en attente de découvrir la suite et les enquêtes avancent petit à petit, allant de découvertes en rebondissements, mais rien d’extraordinaire. L’intrigue reste intéressante mais les lenteurs, la mélancolie et la romance qui viennent s’y mêler coupent le rythme et donc l’attention portée par le spectateur.

L’ambiance et la musique sauvent la série

Mention spéciale à la réalisation polonaise, aux acteurs et à la musique qui permettent à la série de ne pas être un flop. L’ambiance créée autour du bois avec une bande son originale très bien choisie plonge le spectateur dans la série et réussit à maintenir sa curiosité. Les flashbacks sont aussi remarquablement bien réalisés et la découverte de ce qu’il s’est passé l’été du camp avance à un rythme qui tient en haleine. Ce sont plutôt les scènes du présent qui ne sont pas à la hauteur. Heureusement, le jeu d’acteur de Grzegorz Damiecki (Pawel Kopiński) sauve ces scènes lentes.

Les rebondissements et le suspens restent présents et permettent de s’accrocher. La série n’est donc pas mauvaise et, si vous appréciez les thrillers, elle vous plaira sûrement. Une Chance de trop ou Intimidation sont toutefois plus recommandées pour les fans d’Harlan Coben.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
Hilarious
0
In Love
1
Not Sure
0
Sad
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page

Malgré un petit ralentissement estival, votre média étudiant vous accompagne au mieux !‬

‪Du 1er juillet au 16 août inclus, la rédaction part en vacances... MAIS vos "Rembobinages" hebdomadaires d’actu continuent sur Instagram et on vous promet de vous faire voyager à distance !

X