En lecture
Derby du Nord #4 : Le LOSC l’emporte et fait un pas de plus vers le titre

Derby du Nord #4 : Le LOSC l’emporte et fait un pas de plus vers le titre

Statue losc derby du Nord

Ce vendredi 7 mai, le RC Lens recevait le LOSC lors du 112ème derby du Nord. Le club lillois est sorti vainqueur en s’imposant 3 à 0. Le Pépère News vous raconte ce match à travers le regard des supporters.

Derrière leurs écrans, des supporters ont retenu leur souffle, ont crié ou pleuré. C’est le cas de Paul, João et Timéo, tous les trois supporters lillois, et Mathys et Jocelyn qui vibrent, eux, pour les Sang et Or. Ils nous avaient déjà offert leurs âmes de supporters lors du premier derby de la saison en octobre dernier, pour vivre de l’intérieur cette rencontre mythique entre les deux clubs rivaux.

De grandes ambitions dans les deux camps

Chacun croit en son équipe et l’annonce victorieuse. Paul “pronostique une victoire lilloise, mais ce sera dur avec l’absence de Benjamin André et de Renato Sanchez.” Timéo le rejoint, annonçant “une victoire 3-1 de Lille”. Du côté lensois, Mathys voit s’imposer son équipe 3-2, avec une victoire “arrachée dans les dernières minutes”, alors que Jocelyn compte lui sur une équipe lilloise diminuée par la pression et s’attend “à un match serré” débouchant sur “un match nul”.

Lillois ou Lensois, les supporters s’accordent sur l’ambiance particulière, voire inédite qui règne autour de ce derby. Les enjeux sont en effet historiques pour les deux équipes. Le LOSC joue le titre de champion de France, dix ans après le dernier et avec toute une ville derrière lui. Le RC Lens tente de se faufiler dans l’élite européenne alors que l’équipe vient tout juste de renouer avec la Ligue 1. João synthétise la situation : “C’est sûrement le derby du Nord le plus important du XXIème siècle.” Jocelyn souligne quant à lui l’exploit que les Sang et Or sont en passe de réaliser : “L’objectif de l’année c’était le maintien et aujourd’hui on joue toujours la cinquième place synonyme d’Europe.” Cette tension, palpable chez les supporters, se manifeste différemment selon chacun, mais deux comportements dominent : l’anxiété et la sérénité. Mathys se dit “Dingue ! Stressé de fou !” à l’approche du match. Timéo est également “beaucoup plus stressé que pour le premier derby”. Jocelyn est pour sa part “très serein” pour Lens.

“Lens fera tout pour empêcher Lille de gagner le titre, il faudra donc être solide.” – Timéo

Tous n’oublient pas de parler de leurs adversaires. C’est également cela le derby : une rivalité qui court toute l’année et qui atteint son paroxysme à l’occasion de ces rencontre directes entre les deux frères ennemis. “Je pense qu’on aura une équipe de Lens beaucoup plus confiante qu’à l’aller. Ils ont une vraie identité de jeu, un groupe fort qui croit en ses chances. Lens fera tout pour empêcher Lille de gagner le titre, il faudra donc être solide”, analyse avec lucidité Timéo. Jocelyn pense également aux Dogues : “La pression est dans le camp lillois qui est obligé de gagner pour éviter de perdre la première place.”

En famille ou entre amis, ils s’installent devant leur écran. Paul rêve d’une victoire lilloise pour fêter ses 19 ans, Jocelyn espère, lui, que sa fille Victoire portera chance aux Sang et Or et João tentera de ne pas “réveiller [ses] voisins”. Le coup d’envoi retentit.

Un match dominé par les Lillois

“Il faudra qu’on soit nous-même !” Christophe Galtier avait annoncé la couleur : jouer sans complexe malgré l’enjeu qui pèse sur ce match. Si Lille semble dans l’ensemble avoir maîtrisé émotionnellement et tactiquement le match, l’impact des faits de jeu dès les premières minutes ne sont pas à négliger. Le carton rouge de Clément Michelin et surtout le penalty sur Jonathan Bamba n’ont pas fini de faire parler. Le gardien lensois, Jean Louis Leca, a même laissé éclater sa colère à chaud en interview d’après match. Si ces deux faits de match ont eu sans aucun doute un impact conséquent, ils ne peuvent résumer la rencontre à eux seuls.

Les Sang et Or avaient pourtant, malgré le but d’entrée, bien débuté le match avec un style de jeu offensif et animé qui leur est cher. Les Lillois quant à eux ont su faire le dos rond pendant ces 20 premières minutes dominées par le RC Lens. Alors, malgré l’avantage pris par les hommes de Christophe Galtier, le match n’en a pas perdu de son intensité et la pression était toujours au rendez-vous.

Mais c’était sans compter sur le bijou venu tout droit de l’homme du match côté lillois : Burak Yilmaz. Une frappe limpide de 30 mètres venant s’écraser dans la lucarne du gardien lensois. Les Dogues ont alors pris l’avantage à la mi-temps : 2 à 0.

https://twitter.com/losclive/status/1390753833803034626?s=20

Dès le début de la seconde mi-temps, le match semblait déjà plié, même si les Lensois ne se sont jamais avoués vaincus. La marche à gravir semblait, néanmoins, trop haute d’autant plus qu’ils jouaient à 10 contre 11.  Christophe Galtier, rassuré par le but de Jonathan David et les quelques sorties concluantes de son gardien Mike Maignan, a pu faire tourner son effectif dès l’heure de jeu.

Si le LOSC avance sereinement vers le titre en remportant ce derby, les Lensois quant à eux devront continuer à se battre pour pouvoir accéder à la 5ème place synonyme de qualification en Europa League.

Des supporters lillois triomphant

“Je m’imagine de plus en plus sauter dans la fontaine de la Grand’Place”, exulte Timéo. Ce plongeon serait, en effet, synonyme du titre de champion de France. Les supporters des Dogues sont très fiers de leur équipe et soulignent un grand jeu de la part de Burak Yilmaz. João avance même l’idée que “des petits prénommés Burak vont naître dans les prochains mois dans le Nord”. Paul a déjà le regard tourné vers la suite : “On espère gagner les deux derniers matchs pour soulever le trophée de champion dix ans après le dernier.”

https://twitter.com/losclive/status/1390771313506148354

Dans le camp lensois, l’ambiance est plus terne. Jocelyn confie ressentir “de la déception, forcément” et soulève “un penalty très généreux accordé à Lille” dû, selon lui, à “une erreur d’arbitrage, dès la première minute de match”. Mais note avec optimisme : “Dommage car on était à la hauteur de la rencontre.”

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
5
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
1
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

On vous parle des élections régionales et départementales des 20 et 27 juin !

X
Pépère News

GRATUIT
VOIR