En lecture
Du changement dans les rangs de l’ESBVA-LM

Du changement dans les rangs de l’ESBVA-LM

ESBVA-LM basket féminin

Bien que la saison se soit prématurément terminée pour l’ESBVA-LM, la période des transferts a débuté. Basé à Villeneuve-d’Ascq, le club de basket appartenant à la Ligue féminine a été très actif avec de nombreuses arrivées. Une petite revue d’effectif est donc nécessaire. 

Les départs

Une année et puis s’en va. Arrivée l’an dernier de Bourges, la meneuse expérimentée KB Sharp (USA, 32 ans) a décidé de quitter le Nord pour rejoindre l’équipe de Tarbes. L’Américaine est aussi rejointe par la Suédoise Megan Magarity (23 ans). Recrutée cet hiver, la jeune intérieure avait pourtant montré un bon apport défensif en sortie de banc. Direction donc les Hautes-Pyrénées pour ces deux joueuses.

 

basket féminin, ESBVA-LM
KB Sharp disputant son dernier match avec l’ESBVA face à Bourges. Crédit : Collas Thomas

Après 2 années au club, c’est l’heure pour la pivot Christelle Diallo de partir vers de nouveaux horizons. Auteur de sa meilleure saison au scoring avec 8 points de moyenne, l’intérieur a décidé de rejoindre Charleville-Mézières.

Enfin, on peut noter les départs de Lorraine Lokoka ainsi que Mame-Marie Sy-Diop. Lokoka a été blessée la plupart de la saison (genou). Avec seulement trois petits matchs joués, la native de Kinshasa a dû faire une saison blanche. Arrivée en court de saison pour palier les blessures, Mame-Marie Sy-Diop quitte le Nord elle aussi. En sortie de banc, elle a su apporter de bonnes minutes notamment avec un gros travail au rebond.

Les joueuses qui rempilent

Après une année réussie sur le plan individuel et collectif, Courtney Hurt rempile avec les Guerrières. Sa prolongation est une très bonne nouvelle puisqu’elle a été l’une des principales menaces offensives avec ses 10 points de moyenne. Lisa Berkani a, quant à elle, confirmé son rôle de sixième homme en réalisant de bonnes prestations. Cette année, elle aura sûrement la place de titulaire. Nous verrons comment elle va gérer ce nouveau rang. Capitaine infatigable et joueuse à l’ESBVA depuis 2013, Johanne Gomis signe à nouveau elle aussi. Une très bonne nouvelle puisqu’elle a l’expérience européenne, chose que d’autres vont devoir découvrir. La jeune Zoé Wadoux a par contre eu du mal cette saison, affaiblie par les suites de son opération au tendon d’Achille. Au vu de son talent, à elle de confirmer la saison prochaine.

Des renforts principalement dans la raquette

Avant d’évoquer les joueuses, on peut déjà remarquer que les dirigeants ont voulu renforcer l’intérieur, zone où Christelle Diallo s’est sentie assez seule durant la saison. En effet, selon l’opposition, les Guerrières ont parfois manqué de présence à l’intérieur et perdant parfois la bataille du rebond. Les trois nouvelles recrues vont donc apporter dans ce secteur clé.

Débutons par la plus jeune qui n’est autre que Janelle Salaun. Âgée seulement de 18 ans, l’ailière forte débarque des voisins de Charleville-Mézières. L’internationale française (chez les jeunes) d’1 mètre 88 entamera sa deuxième saison pro après avoir découvert la LFB ainsi que l’Eurocoupe dans les Ardennes. La joueuse a su montrer son potentiel dès qu’elle a eu du temps de jeu, comme face à Nantes-Rezé avec 10 points en 18 minutes. La joueuse devra par contre s’améliorer en défense puisqu’elle concède beaucoup de fautes. Ce choix s’inscrit dans la politique du club de faire confiance aux jeunes. En sortie de banc, Salaun sera très importante en rotation avec Hurt.

Basket féminin
Du sang frais dans les rangs des Guerrières. Crédit : Twitter ESBVA-LM

Après un passage dans le Nord en 2013-2014, Djéné Diawara est de retour ! La pivot de 32 ans remplie d’expérience provient, elle aussi, de Charleville-Mézières. Sa venue est un renfort de taille puisque la Malienne mesure 1 mètre 92. Dans une raquette qui en manquait cruellement, cela va faire du bien. Ce choix est donc très cohérent. L’intérieure a fait une bonne saison avec 8 points de moyenne mais aussi pratiquement 8 rebonds.

La dernière venue nous vient de Nantes-Rezé : Clarince Djaldi-Tabdi. L’ailière française de 24 ans vient de réaliser sa meilleure saison en accumulant 11,4 points et 5 rebonds de moyenne. La Meilleure Espoir 2014-2015 de championnat a donc acquis une belle expérience et va offrir une rotation très intéressante avec la capitaine Johanne Gomis et Keisha Hampton (si elle reste). Son potentiel athlétique, avec ses 1 mètre 84, va aussi être intéressant en défense pour tenir les meilleures joueuses adverses.

basket féminin
La joueuse également en Equipe de France 3×3 sera une belle carte en sortie de banc. Crédit : Site ESBVA-LM

L’équipe s’est donc renforcée en mélangeant toujours jeunesse et expérience. Espérons que cette formule soit encore plus efficace que l’an passé. Le secteur intérieur est plus fort, chantier qui était le plus important. Rachid Meziane sera toujours le coach des Guerrières, il disputera sa deuxième année sur le banc de l’ESBVA. La reprise des entraînements n’a pas été annoncée mais, bien entendu, les joueuses ont hâte de retrouver les parquets !

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
Hilarious
0
In Love
0
Not Sure
0
Sad
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page