En lecture
Elections de mi-mandat aux Etats-Unis #4 : Les nouveaux visages des midterms

Elections de mi-mandat aux Etats-Unis #4 : Les nouveaux visages des midterms

Cela fait maintenant plus d’une semaine que les nouveaux représentants du peuple américain au Congrès ont été élus. Et ces élections de mi-mandat ont été des élections exceptionnelles. En effet, on a pu découvrir une multitude de profils différents dans les nouveaux élus et se réjouir de la diversité du nouveau Congrès. Mais qui sont donc ces nouveaux visages ? On vous fait un tour d’horizon.

La vague rose a frappé

Les femmes ont été au centre de la campagne et de l’élection. Elles avaient été un nombre record à se présenter et c’est donc sans grande surprise que des élections historiques ont eu lieu. Par exemple, Marsha Blackburn, 66 ans, est la première sénatrice élue dans le Tennessee. Mais elles sont bien plus encore et elles font émerger de nombreuses minorités. Angie Craig est la première mère de famille lesbienne présente au Congrès. C’est une incroyable avancée pour les familles homoparentales, enfin représentées en politique. On peut également noter la présence de Jared Polis au poste de gouverneur du Colorado et Chris Pappas en tant que représentant du New Hampshire qui sont tous deux les premiers à être ouvertement gays. Espérons que ce chiffre augmentera lors des prochaines élections de mi-mandat.

angie-craig-poses-for-a-portrait-at-her-home-in-eagan-minn-on-saturday-sept-17-2016-pioneer1
Angie Craig, représentante démocrate pour le Minnesota à la Chambre des représentants.

La fin de l’hégémonie des WASP ?

L’émergence de minorités ethniques et religieuses est également à noter. Les afro-américains et les latinos sont de plus en plus présents dans la vie politique américaine. Ayanna Presley, Joe Neguse et Jahana Hayes sont les premiers noirs américains au Congrès représentant respectivement le Massachussets, le Colorado et le Connecticut. Veronica Escobar et Sylvia Garcia  sont les premières femmes du congrès d’origine latine pour le Texas. Deb Haaland et Sharice Davids ( qui est d’ailleurs ouvertement homosexuelle) font leur entrée au Congrès pour la première fois et seront les porte-parole du peuple amérindien (actuellement environ 1% de la population américaine). Enfin, une minorité religieuse aux Etats-Unis fait son entrée : l’islam. Keith Ellison, Ilhan Omar et Rashida Tlaib sont tous trois musulmans et le revendiquent fièrement. Le Congrès est donc de plus en plus représentatif du peuple américain. C’est une victoire pour les minorités souvent persécutées et discriminées durant ces temps sombres.

Ilhan_Omar
Ilhan Omar, représentante démocrate pour le Minnesota à la Chambre des représentants.

Les jeunes donnent de la voix

La jeunesse est aussi au rendez-vous. Vous avez sûrement entendu parler d’elle, Alexandria Ocasio-Cortez est la plus jeune élue du Congrès. A 29 ans, elle a réussi à battre sans suspens le candidat républicain de la 14ème circonscription de New-York. Elle avait déjà fait parler d’elle en battant cet été un poids lourd démocrate lors de la primaire, Joe Crowley. Sa fraîcheur, son habileté sur les réseaux sociaux et son discours tourné vers un électorat plus jeune ont su conquérir les électeurs démocrates. D’origine modeste elle est née dans le Bronx d’un père américain et d’une mère portoricaine. Après la mort de son père en 2008, elle doit jongler avec les petits emplois et devient notamment serveuse. Il y a un an, on la trouvait encore dans un bar.

Voir aussi

Alexandria_Ocasio_Cortez_81824
Alexandria Ocasio-Cortez, plus jeune représentante de l’histoire.

Mais lorsque l’on regarde de plus près, on peut tout de même remarquer que ces évolutions ont des limites. La majorité des élus issus des minorités sont des candidats démocrates. Les républicains eux, sont toujours en grande partie des WASP (White Anglo-Saxon Protestant). Il y a donc encore une grande marge d’évolution.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (1)

Répondre

Haut de la page