En lecture
Élie Pichard : “Je ne me mets pas de barrière pour créer ma musique”

Élie Pichard : “Je ne me mets pas de barrière pour créer ma musique”

Élie Pichard est un musicien lillois. Il vient de sortir un deuxième album, “Tears Of The World”. Après un EP très “classic rock”, le compositeur-interprète-producteur revient avec des compositions plus diversifiées. Avant sa venue dans l’émission des “Mordus de l’actu”, il revient avec nous sur la construction de sa musique.

Pépère News : Comment es-tu devenu musicien ?

Élie Pichard : J’ai un parcours un peu désordonné. Après un diplôme d’infirmier, ma passion pour la musique est revenue au galop. Je me suis dit qu’il fallait que je me lance dans ce projet pour accomplir mes rêves. J’ai commencé à composer quand j’avais 15-16 ans. Mon premier EP [The First EP Of EP, disponible sur YouTube] est sorti en 2015, et mon deuxième album la semaine dernière. Les deux ne devaient faire qu’un mais j’ai dû les séparer pour des raisons de budget. Les sessions d’enregistrement en studio coûtent très cher.

Comment crées-tu tes morceaux ?

C’est vraiment du feeling. Il y  a des chansons pour lesquelles je me suis dit : “Je vais mettre un peu plus de clavier”. D’autres où je vais rester principalement sur de la guitare. Il y a une première base guitare/batterie que je retravaille après pour ajouter du clavier. J’aime bien varier les compositions, je trouve ça intéressant. Quand je rentre en studio, je ne me mets pas de barrières. Je me dis que c’est le moment d’innover, en quelque sorte.

J’aime bien parler des relations humaines dans mes chansons. Je parle des émotions, de la haine, de l’amour… Des fois, quand j’écris un morceau, je réfléchis pas. Ça arrive, je note et voilà. Ça tombe tout seul comme on dit.

“Tears Of The World” pourrait sonner Oasis

Je me suis mis la barre haute pour ce deuxième album parce que je voulais vraiment faire un disque très qualitatif. Il faut travailler pour que ce projet donne quelque chose. Pendant la semaine d’enregistrement en studio, je n’ai pas beaucoup dormi. Je travaillais en boucle sur les compositions. J’ai besoin de me mettre dans ma bulle pour créer ma musique. En tout, je me suis isolé un mois pour préparer cet album. C’était intense.

Avec “Whispered Words”, il y avait une volonté de faire un titre vraiment très rock pour bien commencer l’album. Ça peut être vu comme une transition avec mon premier EP.

Quels groupes t’influencent ?

Noel Gallagher est une grosse influence pour moi, je suis archi fan. J’écoute aussi du Michael Schenker, du Toto, du Status Quo. Après, je peux aussi écouter du jazz, de la musique classique ou chill. J’écoute de tout en fait, à part du rap. Sur ce nouvel album, je pense qu’on peut bien ressentir toutes ces influences. “Times Flies” peut rappelle Status Quo, “Tears Of The World” pourrait sonner Oasis. C’est très intéressant d’avoir les points de vue des gens pour voir à quoi leur fait penser tel ou tel titre.

Et maintenant, que comptes-tu faire ?

Il y a un troisième et un quatrième albums composés. Je ne mets jamais de barrières dans la composition. Dans l’idée, le prochain album pourrait sonner très brit pop, très pop anglaise et un peu moins classic rock. Dans ce sens, j’ai l’objectif de participer à l’émission “Britain’s Got Talent”. Je pense que mon style de musique correspond à ce programme. Je prévois également de participer au Tremplin du Main Square.

Ce qui est dommage, c’est qu’à l’époque, il n’y a pas eu de communication autour de l’EP. C’est pour ça que j’ai fait un gros investissement sur ce deuxième album. Il y a énormément de travail de communication qui est mis en place pour promouvoir l’album au maximum, à travers un clip vidéo, mon compte Instagram, ma page Facebook. Je jouerai aussi lors d’événements chez Cultura.

Élie Pichard sera invité dans l’émission “Les Mordus de l’actu”. Rendez-vous lundi 3 février à 17h sur Spotify et le site du Pépère News pour écouter son interview et sa performance d’un titre. En attendant, vous pouvez écouter l’album “Tears Of The World” en disque ou en streaming.

Quelle est votre réaction ?
Excited
10
Happy
0
Hilarious
0
In Love
0
Not Sure
0
Sad
0
Silly
1
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page