En lecture
En 2020, Xavier Bertrand veut continuer de “se battre pour les gens de la région”

En 2020, Xavier Bertrand veut continuer de “se battre pour les gens de la région”

Quatre ans après son élection à la tête du conseil régional des Hauts-de-France, Xavier Bertrand voit se profiler la dernière ligne droite de son mandat. Ce jeudi 19 décembre 2019, l’ancien ministre de la Santé a présenté à la presse les grands axes qui conduiront sa politique en 2020. 

Le conseil régional des Hauts-de-France va rester sur sa logique : une région au travail.” Malgré cet avant-propos de la part de Xavier Bertrand et la communication très axée autour de ce sujet, les mesures présentées ce jeudi sont loin de ne tourner qu’autour de l’emploi. La jeunesse, les transports ainsi que l’environnement devraient occuper une place centrale dans la politique régionale qui se déploiera en 2020.

Essayer d’apporter une réponse à la précarité étudiante

Au cœur de l’actualité notamment avec les événements qui se sont déroulés à Lille dernièrement, les étudiants ont réussi à faire entendre leur cri de détresse jusqu’aux instances régionales des Hauts-de-France. En réponse, Xavier Bertrand a annoncé la mise en place d’une aide de 400€ pour certaines familles. A partir de la rentrée universitaire de septembre 2020, les familles de la région avec des revenus faibles pourront recevoir cette aide selon certains critères qui restent encore à définir. 10.000 jeunes résidant et étudiant en première année dans les Hauts-de-France pourraient bénéficier de cette mesure. Cette somme diminuera ensuite pour la seconde année d’étude, atteignant environ 200€. Cette mesure devrait coûter à la région entre cinq et six millions d’euros.

Toujours dans la lutte contre la précarité étudiante, Xavier Bertrand souhaite mettre en place 100 repas gratuits pour les étudiants les plus démunis. Reste à savoir si cette mesure impliquera ou non le Crous, et quels étudiants pourront en bénéficier.

La SNCF au cœur du plan transport

La SNCF a été centrale dans les mesures présentées par Xavier Bertrand autour du thème du transport. Ce dernier a d’abord annoncé avoir demandé à Jean-Pierre Farandou, nouveau directeur de l’entreprise ferroviaire, le remboursement des voyageurs titulaires d’abonnements pour lesquels la région apporte une aide financière, au titre de la grève qui perdure depuis début décembre. L’ancien maire de Saint-Quentin aimerait “à nouveau avoir confiance en la SNCF.” Il convie pour cela M. Farandou à venir avec lui emprunter au hasard certaines lignes ferroviaires régionales pour qu’il se rende compte de l’état de ces lignes.

Mais avant la venue de Jean-Pierre Farandou sur le réseau régional, Xavier Bertrand a annoncé qu’il ira rencontrer ce dernier dès janvier afin de discuter de l’ouverture à la concurrence sur le réseau ferroviaire des Hauts-de-France pour 2023. Un autre sujet sensible au sein du groupe ferroviaire, le président de la région se défend néanmoins de vouloir tirer sur l’ambulance.

Enfin, concernant les transports toujours, ont également été annoncés le lancement d’un site Internet en avril pour que les usagers puissent reporter les différents problèmes qu’ils rencontrent avec la SNCF, ainsi que l’aménagement progressif de nouvelles aires de covoiturage dans les différentes villes de la région, et ce après les élections municipales. Xavier Bertrand a également émis l’idée de réserver une voie aux voitures propres et aux covoiturages sur le boulevard périphérique lillois.

Je ne rigole pas de ce que fait Greta Thunberg

Xavier Bertrand l’assure : “je ne me repeindrai pas en vert.” Mais malgré cette petite phrase et ses rappels concernant ses amitiés avec les chasseurs ou son opposition à la construction d’éoliennes, le président de la région a également annoncé ce jeudi de nombreuses mesures en lien avec l’écologie. Mesure phare : planter un million d’arbres partout dans la région d’ici trois ans. Il a également annoncé le lancement d’un audit énergétique des bâtiments régionaux dont les rénovations seront effectuées par des entreprises régionales, ainsi que l’organisation de débats participatifs sur l’écologie dans les lycées et CFA de la région.

Le co-financement des bilans carbones des entreprises régionales, l’analyse de la qualité de l’air dans les lycées et le co-financement de nouvelles bornes électriques font également partie des mesures prises pour 2020. Xavier Bertrand aurait-il la main verte ? Pas forcément, mais le président du conseil régional des Hauts-de-France explique écouter les cris d’alarme concernant l’environnement, glissant par la même occasion un petit tacle aux parlementaires ayant voté la fin des plastiques à usage unique pour… 2040.

Enfin, dernière mesure principale présentée par Xavier Bertrand, la possibilité pour les habitants des Hauts-de-France d’interpeller le conseil régional. Si les conditions ne sont pas encore définies, M. Bertrand assure qu’il ne s’agira pas d’un simulacre de démocratie à l’image du référendum d’initiative partagée. Cette initiative permettra au conseil régional de s’expliquer “cinq à dix fois par an” sur certains points relevant de ses compétences. Et donc peut-être sur les annonces faites ce jeudi 9 décembre.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
0
Joyeux
1
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
  • Fondateur et rédacteur en chef du Pépère News. Parle politique et football entre deux pintes de blonde. You'll never walk alone...

Voir les commentaires (0)

Répondre

On recrute des community managers / chargés de communication !

X
Pépère News

GRATUIT
VOIR