En lecture
ESBVA-LM : Les Guerrières éteignent les Flammes de Charleville-Mezières

ESBVA-LM : Les Guerrières éteignent les Flammes de Charleville-Mezières

L’ambiance était chaude ce samedi pour la première des Guerrières au Palacium. Environ mille deux cents personnes sont venues encourager les joueuses face à Charleville-Mézières. On peut dire que l’ESBVA-LM l’a bien rendu à ses supporters puisque l’équipe a décroché sa première victoire de la saison : 66-59. Retour sur ce match qui était pourtant loin d’être gagné.

Après les trois défaites à l’extérieur, jouer à domicile ne pouvait que faire du bien à l’équipe coachée par Rachid Meziane. Cela s’est vu avec un début de match tonitruant notamment avec la capitaine Johanne Gomis. Elle se trouvait tout simplement dans tous les bons coups (5 points, 2 interceptions et une passe décisive).

Malheureusement, cette euphorie n’a pas continué et Villeneuve retombe dans ses travers de début de saison. Une attaque tranchante, bien manœuvrée mais possédant des soucis de finition. De gros problèmes de rebonds défensifs (32 à 43 au total) ou encore une défense à la peine sur les situations de pick’n’roll adverses. L’équipe a donc pris un petit éclat en fin de premier quart-temps pour être menée 22 à 15.

Le deuxième quart-temps n’a fait que confirmer ce mauvais passage. L’ESBVA-LM a pris totalement l’eau dans tous les compartiments défensifs. En plus de cela, Villeneuve ne trouvait plus les solutions en attaque avec des actions qui se concluaient par de mauvaises transmissions ainsi que des pertes de balle. L’écart a donc avoisiné les 15 points en faveur de Charleville. Heureusement, les Guerrières ont réussi à retrouver des couleurs dans les trois dernières minutes avant la mi-temps. Ce sursaut a été permis par le banc avec un très bon passage à l’intérieur de Rachelle Holivay mais aussi de Lisa Berkani (15 points sur la rencontre) amenant du dynamisme et de la vivacité. L’écart s’est donc réduit à 8 points à la mi-temps (34-42) permettant de toujours entretenir l’espoir de victoire.

Lisa Berkani à la lutte. Crédit photo : Emmanuel ROUSSEL (La Voix du Nord)

Un tout autre visage en deuxième mi-temps

Au retour des vestiaires, l’ESBVA-LM revenait logiquement en retard face à leur adversaire du soir. Mais la tendance s’est totalement inversée en seconde période. Les joueuses se sont métamorphosées en défense en encaissant seulement 9 points lors du troisième quart-temps. Rachid Meziane a dû sans doute appuyer sur cet aspect lors de la pause et les joueuses ont totalement compris le message.  En plus de cela, l’adresse offensive a drastiquement augmenté (42% au total) ce qui a permis de recoller à Charleville. Au buzzer, Villeneuve est même passée devant avec un tir à trois points de Keisha Hampton (meilleure marqueuse avec 17 points). Les Guerrières partent donc en avance d’un point avant le dernier quart : 52-51.

Dès le début des dix dernières minutes, la tension se fait ressentir au Palacium. Peu de points sont marqués et toutes les possessions ont leur importance. Contrairement à la fin de match face à Tarbes (cf Un départ compliqué pour l’ESBVA-LM), tout ce qui avait manqué se produit à Villeneuve-D’Ascq. En effet, une défense aussi incisive qu’au troisième quart, des tirs importants rentrent et des paniers faciles en contre-attaque sont marqués. Mais rien n’est fait, l’écart est stable et tourne autour des 4 points. La fin de match est assez hachée avec beaucoup de fautes mais les Guerrières sont toujours devant. Les minutes s’égrainent et Lisa Berkani sonne le glas avec un tir à trois points venu d’ailleurs (à 2 mètres derrière la ligne), au buzzer et l’ESBVA-LM s’impose donc 66 à 59.

Une capitaine des grands soirs

La mention spéciale de ce match revient à la capitaine Jo Gomis qui a été tout simplement le métronome et le poumon de l’équipe. Elle était partout avec de nombreuses interceptions (5) en défense et des paniers ultra-importants pour donner la victoire à son équipe (11 points au total).

 

Voir aussi

 

La réaction du coach : “L’équipe a montré du caractère, on a respecté le plan de jeu avec davantage de conviction. Cette deuxième période doit nous servir de référence.”

L’ESBVA-LM a donc lancé sa saison par une belle victoire qu’il fallait chercher face à une bonne équipe de Charleville-Mézières. Il faudra confirmer ce match face à un club emblématique du championnat de France : le Tango Bourges Basket. Le match se jouera au Prado, dans le Cher, samedi 2 novembre. Entre-deux à 20h.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page