En lecture
Européennes : malgré le faible score, le combat continue pour Allons Enfants

Européennes : malgré le faible score, le combat continue pour Allons Enfants

Avant l’échéance électorale européenne du dimanche 26 mai 2019, nous avions laissé Allons Enfants (et notamment sa section lilloise) plein d’espoir pour l’avenir de la jeunesse. Il est l’heure de faire le bilan.

8 112. C’est le nombre de Français ayant donné leur voix au parti de la jeunesse, Allons Enfants. Cela représente moins de 0,1% des suffrages exprimés, classant la liste de 79 candidats de moins de 30 ans en 24ème position des ces élections. Si, de l’extérieur, cela semble être un résultat faible, les membres d’Allons Enfants se satisfont de ce score obtenu à l’issue d’une campagne semée d’embûches. Débriefing de ces premières élections européennes pour le parti jeune avec Pierre Lehembre, représentant de la section lilloise du parti, en quatrième position sur la liste d’Allons Enfants.

Pierre Lehembre, 4ème sur la liste d’Allons Enfants

Pépère News : Quelles conclusions tire Allons Enfants de ces élections européennes ?
Pierre Lehembre : Lorsque nous avons regardé les résultats et que nous avons vu que l’extrême-droite était en tête, cela a été dur à accepter pour nous, étant donné que nous sommes un parti pro-Union européenne. Nous étions consternés par les résultats du Rassemblement National. Concernant notre score, nous sommes assez heureux, même si nous nous attendions à plus. Des gens qui ont été directement touchés ou non par notre campagne ont répondu présents.

“lorsque l’on tractait, les jeunes étaient très réceptifs à notre message.”

PN : 8 112 votes au total dans toute la France, est-ce une déception pour votre parti ?
PL : Non pas vraiment. Notre électorat ne se limite pas uniquement aux zones où nous avions fait campagne, placé des affiches, mis des bulletins de vote ou tracté. C’est très valorisant de voir que des gens de toute la France ont été réceptifs à notre message. Il y a même des communes où on a fait de gros scores, comme à Saint-Brès dans l’Hérault, où nous sommes arrivés 4èmes avec plus de 7% des voix !

PN : Comment le parti explique-t-il qu’il n’a pas réussi à fédérer la jeunesse autour de lui ? 
PL : Notre électorat est relativement jeune et lorsque l’on tractait, les jeunes étaient très réceptifs à notre message. Ils étaient disposés à discuter, même s’ils étaient engagés dans d’autres formations politiques. Je ne sais pas si ça se traduit par les votes donc, mais c’était la tranche de population la plus intéressée par notre message.

“Nous grandissons d’élection en élection.”

PN : Est-ce que la pilule passe mieux pour vous avec le résultat d’Europe-Écologie-Les-Verts ?
PL : Oui complètement. Pour l’écologie, le gros résultat d’EELV est un beau message ; les Français sont disposés à aller plus loin, ils veulent aller plus loin, ils ont choisi leur parti en fonction de cela. Les jeunes ont massivement voté EELV, ce sont les plus sensibles au climat. Nous, nous portions ce combat, nos idées ont fait leur chemin, certaines de nos idées sur ce sujet ont même été reprises par d’autres partis politiques et c’est gratifiant.

Voir aussi

PN : Quelle est la suite pour Allons Enfants ? Les élections municipales de l’année prochaines sont déjà dans le viseur ?
PL : Ce serait la suite logique pour Allons Enfants. C’est un autre défi, sûrement tout autant semé d’embûches. Mais je pense que nous y allons sereinement, comme pour les européennes, mais le stress des élections nationales en moins. Nous sommes plus rassurés, nous voyons des soutiens émerger, le maire de Saint-Brès (voir plus haut) nous soutient, des gens nous manifestent leur soutien sur Facebook et autres. Notre message a fait son chemin, justement grâce à cette élection à échelle nationale, notre message a été porté plus haut. Les municipales sont un nouveau défi, mais nous avons maintenant un bagage supplémentaire. Nous grandissons d’élection en élection.

Propos recueillis par Matthias Colboc.

Malgré le nombre peu significatif de voix, l’optimisme reste de mise chez Allons Enfants. Ces élections auront également servi de vitrine nationale afin de mettre en avant le parti et ses ambitions pour la jeunesse. Parmi les 8 112 votes, près de 6 900 étaient des bulletins directement imprimés par les électeurs, ce qui montre l’engouement croissant d’un électorat qui semble s’identifier au parti. Allons Enfants ne compte pas s’arrêter ici, et il est fort probable que nous les retrouvions rapidement sur la scène politique française.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page