En lecture
EXCLU – Une nouvelle liste apparaît dans la course au beffroi

EXCLU – Une nouvelle liste apparaît dans la course au beffroi

Mairie Lille Beffroi

Les candidats aux élections municipales de mars 2020 avaient jusqu’à ce jeudi, dix-huit heures, pour se déclarer en préfecture. Finalement, les Lillois devraient avoir le choix entre neuf listes, les 15 et 22 mars prochains. Mais qui est donc cette nouvelle tête de liste que l’on aperçoit dans la photo-finish de la folle course à la mairie de Lille ?

Fort des 500.000 voix qu’il a obtenu aux élections européennes de 2019, le Parti animaliste se lance dans la capitale des Flandres. À sa tête, Antoine Stathoulias, avocat de 38 ans. Il est également un militant actif de la cause animale, étant membre de l’association L214 ou encore du Collectif Antispéciste. A. Stathoulias étant l’un des responsables départementaux du parti, il figurait par ailleurs dans la liste de ce dernier aux élections européennes, à la 50ème position.

Un projet récent

Au sein de la liste, on trouve des étudiants comme des retraités, des notaires comme des commerçants, du Vieux-Lille comme de Moulins. L’essentiel, c’est la sensibilité pour la cause animale. « Constituer la liste a été compliqué, mais cela a été finalement possible grâce au réseau », nous confie le candidat. De plus, ce n’est qu’à la mi-janvier 2020 que le projet a vu le jour. A. Stathoulias et son équipe avaient alors pensé à une possible alliance, mais n’ont pas été convaincus par les propositions formulées par d’autres listes. Pour lui, « l’alliance ne permettait pas de garantie suffisante ». Parmi les conditions sine qua non, figurait notamment la création d’une délégation à la cause animale.

Pour ce qui est du programme, la liste reprend les propositions nationales du Parti Animaliste. La question animale étant un thème transversal d’après la tête de liste, ce programme couvrirait l’ensemble des enjeux clés de ces élections locales. « Même la sécurité des personnes passe par celle des animaux », affirme-t-il. Néanmoins, s’ajoutent à ces mesures des propositions propres à la ville de Lille, telles qu’un projet pour la friche Saint-Sauveur. Pour les candidats du Parti animaliste, l’idée est de préserver la biodiversité présente, et d’y construire seulement un sanctuaire pour animaux.

Affiche de campagne du Parti animaliste pour les élections municipales.

« L’action militante la plus massive qui soit »

Le candidat reconnait finalement qu’il n’y a que très peu de chances qu’il accède au conseil municipal. Dès lors, le but de cette candidature est plutôt de jouer sur l’opinion. Pour lui, « c’est l’action militante la plus massive qui soit à Lille, puisque cela va permettre d’envoyer des professions de foi dans tous les foyers », sensibilisant ainsi les Lillois à la cause animale.

Mais alors, quel est le plan pour le second tour, en cas de possibilité de maintien ? À cela, A. Stathoulias répond que « l’objectif premier était tellement de déposer la liste, qu’ils n’ont pas eu le temps d’y réfléchir ». Chose faite, l’objectif est désormais de faire le meilleur score possible. Le candidat reconnait malgré tout que certaines listes sont plus compatibles que d’autres, dans l’éventualité d’une alliance au second tour. Mais si la liste en a la possibilité, l’essentiel restera à nouveau de mettre en avant la cause animale : « si les autres partis prennent nos mesures, on sera contents ! ».

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
1
Joyeux
5
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre