En lecture
Extinction Rebellion en guerre contre la piscine olympique

Extinction Rebellion en guerre contre la piscine olympique

Si vous avez croisé une plage urbaine peuplée de personnes en maillot de bain sur la Grand Place, ne vous étonnez plus. Ce rassemblement est l’oeuvre d’Extinction Rébellion. Ces derniers protestent contre le projet de construction d’une piscine olympique sur la friche St-Sauveur. Projet amené par Martine Aubry, actuelle Maire de Lille.

Extinction Rébellion, c’est un mouvement international de désobéissance civile pour lutter contre l’effondrement écologique. Leur but : faire reconnaitre l’urgence de la situation climatique aux politiques. A travers des actions retentissantes, ces derniers cherchent à questionner les choix politiques environnementaux de nos dirigeants.

 

Aujourd’hui, à Lille, c’est le projet de piscine olympique dans la friche Saint-Sauveur qui est contesté. Ainsi, tous en maillot de bain, les militants d’Extinction Rébellion distribuent des tracts aux passants. Ils expliquent pourquoi la construction d’une piscine olympique serait un crime contre l’environnement. Le but ?

“Faire capoter l’actuel grand projet inutile et imposé pour faire de Saint-Sauveur un symbole de nature, d’expérimentation, de production et de culture, unique en centre-ville.”

Sur les pancartes des manifestants, on peut lire “Stop au béton” ou encore “Stop aux projets inutiles”.

La piscine olympique, une fausse bonne idée?

Sur le papier, le projet de Martine Aubry ne semble pas terrifiant. Il est prévu de construire 2400 logements neufs, une piscine olympique, 35.000 mètres carrés de bureaux, ainsi que d’autres équipements. Cette construction intervient alors que la MEL compte déjà 27 piscines. L’investissement prévu monte à 50 millions d’euros dont 15 de la MEL, 15 de la ville et le reste viendra du département et de la région.

Pourtant, pour certains, la construction de cette piscine serait un crime environnemental. Dans les opposants à ce projet, on retrouve l’association P.A.R.C Saint-Sauveur . Leur argument ? Cette immense piscine consommerait au total deux fois plus d’énergie et d’eau que la piscine Max Dormoy qu’elle est censée remplacer.

De nombreuses contestations sont à prévoir dans un contexte tendu sur les positions environnementales de la mairie de Lille. Un projet qui pourrait tomber à l’eau? L’avenir nous le dira.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
Hilarious
0
In Love
1
Not Sure
0
Sad
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page