En lecture
Fortitude de Gojira, un nouvel album puissant et engagé

Fortitude de Gojira, un nouvel album puissant et engagé

Gojira sur la scène du Rock am Ring, festival allemand

Après cinq années d’absence, le groupe de death métal français Gojira sort son nouvel album, Fortitude. Porteur d’un discours engagé pour l’environnement et la protection des cultures indigènes, ce septième album s’inscrit dans une dimension politique nouvelle.

Il aura fallu attendre que la crise sanitaire s’apaise pour que Gojira puisse faire résonner son nouvel album. Afin que le message soit pleinement reçu, les quatre Français ont préféré attendre un an de plus pour sortir ces onze pistes. Conservant la dimension philosophique et écologique habituelle, le groupe se lance cette fois-ci de façon plus politique. Plus engagé dans les textes, dans les clips, mais pas seulement : aux côtés d’autres pointures de la scène rock/métal internationale, comme Metallica, Tool, Slayer, Sepultura et d’autres, ils se mobilisent en faveur des populations indigènes d’Amazonie. Une cagnotte et des ventes aux enchères d’objets appartenant aux musiciens est ainsi levée, et a déjà largement dépassé l’objectif initial.

Un engagement politique grandissant

Le mythique groupe de métal brésilien Sepultura a toujours été une influence de Gojira. Également dirigé par une fratrie, c’est comme une évidence que le rapprochement se fait lors de l’écoute du single Amazonia. Les sonorités étranges de l’intro du morceau résonnent avec les accents typiquement brésiliens de Sepultura. Pour cause, ces derniers se sont engagés fortement en politique, et il semble que Gojira marche désormais dans cette direction. Dans Amazonia, c’est cet engagement qui rapproche ces deux poids lourds. Le clip met en avant les populations indigènes qui habitent l’immense forêt brésilienne, qui désormais rejette plus de CO2 qu’elle n’en absorbe. Face à ce désastre, les paroles sont celles de l’urgence : “The greatest miracle is burning to the ground” (Le plus grand des miracles brûle au sol).

L’autre single marquant de cet album demeure The Chant. Central, il est le morceau qui canalise le talent de Gojira dans l’élaboration de morceaux à la fois puissants et mélodieux. Littéralement un chant de tête, il contraste avec les morceaux plus nerveux où Joe Duplantier, le chanteur, utilise principalement un chant guttural. Un morceau très mélodieux où l’on retrouve par ailleurs le premier solo de guitare du groupe. Dans ce morceau en faveur des populations tibétaines persécutées par la Chine, c’est la combativité qui ressort. Si le groupe n’hésite pas à dénoncer un “génocide culturel”, ce n’est jamais pour laisser place à l’amertume. Au contraire, l’espoir est le moteur principal du morceau. Mieux, la musique va être une arme, un moyen de mieux combattre ce que Gojira dénonce. “Let this chant ring in your bones and lift you up” (Laisse ce chant résonner dans tes os et te soulever).

C’est cet espoir, cette volonté de persévérer malgré des enjeux complexes et profonds qui font la réussite de cet album. Il est nommé Fortitude, ce qui signifie la résilience, la force dans l’adversité, un titre qui résume parfaitement l’énergie que dégage la globalité des onze pistes. Si certains morceaux sont d’une violence à couper le souffle, il n’est jamais question que la colère ne tourne en aigreur. Elle est toujours un moyen de dépassement.

Une puissance musicale et militante

Boostés par la virtuosité de Mario Duplantier à la batterie, les moments de combativité sont nombreux dans les textes. Un des morceaux les plus représentatifs de cette volonté est sans doute Into the storm : “Wake, change your course / Laws will follow” (Réveillez-vous, changez de cap / Les lois suivront). Un appel à une rébellion sans violence, ni passivité. Cette prise de conscience que chacun a la puissance de changer les choses est omniprésente, et traverse l’ensemble des moyens d’expression utilisés par le groupe. Que ce soit à travers les clips ou la voix assurée que portent les textes de Joe Duplantier, on ressent cette volonté d’action. Action d’autant plus pressante qu’elle est accompagnée des riffs saturés des deux guitares du groupe.

Fortitude est un nouvel album à la fois cohérent et novateur. Le groupe persiste dans ce qu’il sait faire de mieux, avec ce mélange unique de death métal et de mélodies plus douces. Mais on voit apparaître une volonté de nouveauté par des chants plus mélodieux ou l’apparition de solo de guitare. Mixé entre autres par Andy Wallace, ingénieur son de Nirvana, et Jeff Buckley, qui devait prendre sa retraite et a accepté ce dernier album, ces influences plus rock se font ressentir. Toujours complexe et virtuose dans sa composition, Gojira réussit tout de même à séduire un public large, tant en Europe qu’aux États-Unis. Il arrive en première place du classement iTunes Top 100 Albums en France, et en quatrième au US.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

On vous parle des élections régionales et départementales des 20 et 27 juin !

X
Pépère News

GRATUIT
VOIR