En lecture
Gaël Faye de retour avec son nouvel album Lundi Méchant

Gaël Faye de retour avec son nouvel album Lundi Méchant

© Hyssteria (Flickr)

Le vendredi 6 novembre, Gaël Faye, auteur du bestseller Petit Pays, a effectué son retour dans le rap avec la sortie de son second album Lundi Méchant. Pour cet album, il a collaboré avec des personnalités, telles que Christiane Taubira, ou encore Harry Belafonte.

Après son grand succès en tant qu’écrivain, Gaël Faye a sorti son second album. Intitulé Lundi Méchant, il s’inspire d’un concept né au Burundi, dont le nom représente des soirées organisées les lundis soir. Dans un entretien pour l’émission Quotidien, le rappeur a expliqué que cette image du lundi festif renvoie à “une mentalité de résistance”, ou encore “sortir des clous”. L’idée étant qu’en règle générale les fêtes ont lieu le week-end, et non le premier jour de la semaine.

Mais c’est également un lundi qu’il a décidé de quitter son travail à la City de Londres, afin de se consacrer entièrement à la musique, et à l’écriture.

Un album qui parle d’amour, d’espoir mais aussi de crise et de violence

Dans son album mi-acoustique mi-électronique, Gaël Faye évoque de nombreux sujets de société. Son titre Lueur a été écrit juste après les manifestations contre les violences policières, auxquelles il avait participé. Celles-ci avaient eu lieu à la suite du meurtre de Georges Floyd, tué par un policier blanc aux États-Unis. Il donne un message d’espoir, puisque lors de ces manifestations, le rappeur a pu voir une “France rassemblée pour la dignité humaine”.

Autre titre, C’est cool, résume son adolescence. Il fait référence à de nombreux événements historiques qui se sont passés depuis les années 1990, comme la guerre civile au Burundi, mais aussi les attentats du 11 septembre 2001 et la chute du mur de Berlin. Cette chanson fait également référence à des souvenirs plus personnels de son enfance : son exil, ou encore sa reconstruction grâce au rap.

Hormis ces sujets, l’écrivain-rappeur aborde également dans son album la crise et le chômage, notamment grâce à la musique Respire.

Collaboration avec de nombreuses personnalités

Christiane Taubira, femme politique française, a écrit l’un des titres de l’album : Seuls et vaincus. À l’origine un poème qu’elle a écrit quelques jours après avoir démissionné de sa fonction de ministre, ce texte dénonce le racisme de manière très forte. Les “seuls et vaincus” représentent ici les “intolérants”, les “racistes”. C’est lors d’une projection d’un film que G. Faye avait demandé à l’ex-Garde des Sceaux de participer à son album.

Gaël Faye a aussi collaboré avec Harry Belafonte, chanteur américain et militant des droits civiques. Au terme de sa rencontre à New York, G. Faye a promis de réarranger l’une des musiques du chanteur américain : Jump in the Line. Promesse tenue, et on peut écouter cette réadaptation avec le titre JITL. Après cette rencontre, le rappeur a également écrit NYC, une chanson qui raconte leur rencontre en septembre 2019.  

L’album met également en lumière des collaborations avec le réalisateur Raoul Peck, ou encore avec chanteuse Mélissa Laveaux.

 

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
2
J'ai hâte !
1
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR