En lecture
Greendy Pact, la mode durable et sociale

Greendy Pact, la mode durable et sociale

Ce mercredi 29 janvier, un nouveau concept store ouvre ses portes à Lille : Greendy Pact, une initiative écologique et solidaire. Le Pépère News vous fait découvrir le concept.

Celle qui est à l’origine du concept, c’est Camille Courmont. La jeune femme de 31 ans, Lilloise de naissance, a lâché son ancien travail dans la communication pour se lancer seule dans le projet en avril dernier. Accompagnée par sa famille, soutenue par l’enthousiasme des futurs clients dans une campagne de financement KissKissBankBank, Camille a pu mettre sur pied Greendy Pact en moins d’un an. L’idée est venue d’un sentiment de malaise : comment concilier le plaisir des sorties shopping et son amour pour la mode avec la nécessité d’agir pour l’urgence climatique ?

Le concept

Greendy Pact, c’est donc la réponse à cette question. C’est un service d’échange de vêtements de seconde main pour toutes les femmes. Il suffit de ramener un habit que l’on ne porte plus et repartir avec une nouvelle pièce pour notre penderie. “Ça permet à la fois de vider son dressing tout en le remplissant”, nous explique Camille. La démarche est simple : en seulement quatre étapes, vous pourrez donner une seconde vie à vos vêtements et renouveler votre penderie.

La monnaie inventée pour le magasin porte un message fort. Grâce aux Greendies, aucune monnaie ne circule dans l’établissement. Aussi, les marques importent peu chez Greendy Pact. Une robe vaudra toujours un Greendy, peu importe d’où elle vient. Camille souhaite “enlever toute notion de marque et de valeur financière de la pièce” que l’on va ramener ou acheter.

“Greendy” : un projet écologique…

Pour Camille, l’objectif de la durabilité est “en intraveineuse de Greendy Pact”. Tout en permettant à “des vêtements qui dorment dans des placards d’avoir une seconde vie”, le concept store a pour but premier d’avoir un impact moindre sur l’environnement. La jeune femme souhaite donc adopter au maximum une “démarche de zéro déchet” en remettant au goût du jour la consommation par le troc.

“Pact” : … mais aussi social

Ce projet, c’est aussi un pacte avec les membres de la communauté. Un pacte “d’échange, de bon sens et de confiance”. Camille veut faire de Greendy Pact “avant tout un projet collectif”. Avoir une boutique physique permet de créer du lien social et de conserver l’aspect plaisant du shopping. Aussi, Camille veut “avoir un impact positif sur l’environnement local”, avec par exemple la possibilité de transférer ses Greendies dans une cagnotte pour des associations.

Pourquoi des initiatives comme celle-ci sont importantes aujourd’hui ?

“C’est plus qu’important, c’est essentiel”, répond Camille. En effet, “il est urgent de faire quelque-chose pour l’environnement”. Alors que la seconde main se démocratise peu à peu, un tel projet contribue à changer les mentalités, les habitudes de consommation. Selon la jeune femme, Greendy Pact est un moyen d’accompagner les nouvelles générations vers un mode de vie plus durable. Il est vrai que le concept est assez coûteux et pas accessible à tous, mais c’est un premier pas vers une société d’échange et de partage.

Retrouvez plus d’informations sur le site Greendy Pact, ou rendez-vous directement dans le magasin au 135 rue Pierre Mauroy à partir du mercredi 29 janvier !

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
2
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pépère News

GRATUIT
VOIR