En lecture
Hellfest 2019 : Clisson positif à bloc

Hellfest 2019 : Clisson positif à bloc

Que faisiez-vous les 21, 22 et 23 juin 2019 ? Pour les plus métalleux (et les plus chanceux) d’entre vous, vous faisiez peut-être partie des festivaliers ayant participé à la 14ème édition du Hellfest, celui-ci étant le plus grand festival métal et hard-rock d’Europe, connu dans le monde entier. La sortie de l’album Hellfest (Live 2019), du groupe français Mass Hysteria nous replonge dans cette furieuse édition. 

Ce groupe de métal français parisien a commencé sa carrière sous les traits du métal industriel. Il est donc connu en France pour être l’un des groupes les plus importants du nu métal, ou néo métal, français. Mélangeant hardcore, électro et métal, Mass Hysteria a su se faire une place de renom sur la scène française. En effet, c’est l’un des rares groupe à composer uniquement dans sa langue natale. Soutenu par le député Patrick Roy (on t’aime Patrick), avec qui ils ont partagé la scène en 2010, les maîtres de l’énergie positive ont connu une notoriété fulgurante pour la sortie de leur album Contraddiction en 1999, qui fut l’un des albums de métal français les plus écoutés jusqu’à nos jours. Aujourd’hui, ils nous régalent désormais pour la sortie de leur 15ème album, résultant de beaucoup de guitares saturées, de bières, de paix et de partage.

L’histoire du Hellfest

Créé en 2000 par Benjamin Barbaud, le festival n’était au départ qu’une association : le C.L.S. Crew, né dans le but de promouvoir les artistes de la Loire Atlantique. Après des débuts tout en douceur, ils furent repérés par un tourneur allemand qui proposa aux étudiants la venue de trois groupes hardcore imposants. Le Nantes Hardcore Fury Fest était né. Yoann Le Nevé deviendra co-fondateur du festival. Celui-ci connaîtra plusieurs problèmes de taille. Refus d’installation, problèmes d’argent importants, changements de nom (devenu le Fury Fest, puis le Hellfest en 2006), problèmes de météo, et annulation à la dernière minute de groupes, faisant pester les festivaliers… C’est seulement en 2008 que les organisateurs ont inclus le mot bénéfice dans leur vocabulaire. Le Hellfest se relève et gagne en notoriété.  Aujourd’hui, il nous délivre une multitude de catégories de la scène extrême. En effet, on aurait presque pu voir Kiss et Slayer se claquer la bise…

L’album

C’est donc un album live au Hellfest 2019 que le groupe nous propose cette fois. Le concert de Mass Hysteria s’est déroulé le vendredi, pendant la journée dédiée à la scène française. Fruit de pyrotechnie et d’effet de lumière, le concert leur a valu 6 mois de préparation.

 

 

Pas de doute, le métal industriel est bel et bien présent. Pour la grande majorité, des bpm très rapides rappelant le trash. Les instruments varient également quelque peu. Une batterie puissante est toujours très présente, deux guitares électriques mènent le jeu de la mélodie principale, une basse soutenant le tout. Mais également l’ajout d’autres voix, de pads ou synthés…

Dès les début du live, le public est très réceptif. La voix de Mouss Kelai, lead vocal, se laisse épauler par celle du bassiste Jamie Ryan pour placer des paroles sensées. Dédicaçant une partie de leurs chansons aux “gilets jaunes pacifistes” sans pour autant être anticapitaliste, le groupe est très politisé. En plus de cela, les paroles prônent la paix, car il faut “un temps pour tout, jamais la guerre”. C’est donc pour cela qu’ils ont dédié L’enfer des dieux aux victimes des attentats, morts car “ils étaient libres”… Proches de leur public, ils le poussent à “Faire les fous, pas les cons”. Décidément, le titre Positif à bloc pourrait résumer l’état d’esprit du groupe. On remarque que les albums Maniac (2018) et Matière Noire (2015) sont les plus représentés dans ce live. Il est clair que Mass Hysteria a mis le feu à la mainstage.

Voir aussi

 

Et pour ceux qui n’ont pas réussi à avoir un billet pour l’édition 2020, nous rappelons que le bar le Hellfest Corner ouvre ses portes dans le 4ème arrondissement, quartier des Halles à Paris le 27 novembre. De rien.

 

 

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page