En lecture
Ils cuisinent #PourEux : les Lillois solidaires avec les sans-abri

Ils cuisinent #PourEux : les Lillois solidaires avec les sans-abri

PourEux bénévole sans-abri

En 2019, la Métropole Européenne de Lille recensait environ 3000 sans-abri. C’est autant de personnes que de ventres creux. #PourEux propose, en ces temps de confinement, une solution accessible à tous : le volontariat.

Il y a des sans-abri dans nos villes, on les croise dans une société opulente où le nombre de mètres carrés par habitant n’a jamais été aussi élevé. Que faire ? – CNIS, 1996. Question perpétuelle dont la flemme a bien souvent raison. Nombreux sont les habitants de la MEL à constater avec affliction la présence de sans-abri sur les pavés lillois. Actuellement, certains Français travaillent, télé-travaillent, et sont même débordés, mais une part conséquente de la population a du temps. Du temps pour créer, rire et chanter. Et si on usait aussi de ce temps pour se rendre utile ?

Apporter un peu de lumière contre la précarité

© Allan_Ballester (Facebook) Un “rider” bénévole livre un repas à un sans-abri. Il porte gants et masque afin de respecter les mesures de sécurité liées à la pandémie de coronavirus.

Le Pépère News a interrogé Garance. Engagée dans le mouvement #PourEux depuis sa genèse, Garance est salariée chez Décathlon. Avec l’épidémie de coronavirus elle s’est retrouvée, comme 6,3 millions de Français, au chômage partiel. Par envie de trouver une utilité”, elle épluche les différentes associations qui existent sur Lille. Timing parfait : dans son réseau de décathloniens lillois elle entend parler du mouvement et s’y engage aussitôt. L’idée initiée par Allan Ballester, créateur de Tepee, a germé simultanément à Paris, Lyon et Lille. Le 20 mars, quelques jours seulement après l’annonce du confinement, l’antenne #PourEux lilloise est sur pieds.

“Rendre extraordinaires des gestes ordinaires”

#PourEux c’est en un mois plus de 2500 citoyens qui cuisinent, 400 livreurs de sens et 20000 repas distribués à un millier de sans-abri, leurs “potos de la rue”, dans 17 villes en France, et depuis peu à Bruxelles et au Québec.

La singularité du mouvement c’est qu’on est un collectif indépendant, sans gouvernance, sans hiérarchie qui n’est ni une association ni une entreprise, et repose uniquement sur une cause commune : rendre leur dignité aux sans-abri” commence Garance. Ici, toutes les générations et catégories socio-professionnelles s’allient : “C‘est aussi bien des étudiants qui cuisinent, que des gens plus aisés. Dans les riders, on a des jeunes sportifs comme des passionnés de vélo plus âgés.”

Si le mouvement s’est au départ concentré sur les repas, il s’élargit désormais. Proposer des produits hygiéniques, sous-vêtements, les aider à obtenir des articles de camping, démarrer des démarches administratives. L’objectif ultime c’est de monter dans la Pyramide de Maslow.#PourEux n’est pas un service Deliveroo pour démunis. On a à coeur de bichonner les bénéficiaires, apprendre à les connaitre, savoir s’ils ont besoin d’autre chose, shampoing, mouchoirs, lingettes, chaussettes.” Il n’est pas question que le mouvement se transforme en livraison de plats préparés affirme Garance. Notre rôle n’est pas d’écouler les invendus des restaurants, ça ne les engage pas. Le but c’est qu’il y ait un engagement solidaire et citoyen.”

Comment ça fonctionne ?

 Fonctionnement schématisé du mouvement #PourEux, de l'inscription à la livraison du repas.
© #PourEux (Facebook) Fonctionnement schématisé du mouvement #PourEux, de l’inscription à la livraison du repas.

Pour y voir plus clair, Garance nous offre une simulation. Tu te lèves et tu te dis « tiens j’ai des restes de mon repas d’hier » ou « tiens je vais cuisiner ». Tu vas sur poureuxlemouv.com. Tu choisis entre trois sortes de paniers : #PourEux (repas complet), #PourElles (repas complet avec des bonus hygiéniques pour femmes) ou #PourRégaler (tentes, éléments de campings, hygiène)” explique Garance. “Puis moi, en tant que livreuse, j’ouvre l’application Tookan je reçois les adresses des paniers et je prépare ma tournée. Si j’ai les jambes en forme je peux aller à La Madeleine, Roncq, Lambersart. Ou alors je peux rester dans mon quartier. Puis je viens chez toi en te prévenant avant par SMS. Je récupère le repas et je le distribue.

Pour trouver les potos de la rue, ce n’est pas plus compliqué. On sait plus ou moins où ils sont, où il y a des regroupements, des squats.” Récemment le mouvement s’est lancé dans la création d’un mapping,pour savoir où sont les bénéficiaires”Ce mapping se fait “avec évidemment leur accord, le but ce n’est pas de collecter de la DATA pour collecter de la DATA : on a des chartes très précises” souligne Garance.

L’idée est donc de cuisiner une part de plus en l’accompagnant de tout ce qui forme un repas complet. C’est souvent le seul que les bénéficiaires recevront de la journée, et ça ne suffit pas. On a entre 350 et 450 repas par jour, en terme de nombre de sans-abri sur la métropole lilloise on est encore loin. Il est hyper important que des associations comme les Restos du Coeur – à qui #PourEux livre tous les jours des repas rue des Postes – continuent. Nous on est là juste en complément.

Muscler ses mollets pour la bonne cause

Dans la lignée, ce qui anime aussi la grande majorité des participants c’est de laisser une empreinte écologique la plus faible possible.” L’essentiel des livraisons se fait à  vélo. C’est ce qui nous permet d’être agiles et flexibles pour se déplacer. Les livreurs ne possèdent pas tous des vélos cargos capables de porter des kilos de paniers repas, il y a aussi des gens en vélo avec des sacoches ou juste un sac à dos. À Lille on est, depuis le début, à 7500 repas et 2500 paniers, pour 65 livreurs”, précise Garance.

Quant aux paniers, il est compliqué de suggérer aux cuistos de ne se servir que de contenants ecofriendly, d’autant plus dans ces conditions restrictives de confinement”. Les volontaires tentent au maximum de n’utiliser que des sacs en papier, boîtes en carton, ou bocaux en verre.

Ils cuisinent #PourEux : les lillois solidaires avec leurs "potos de la rue"
© #PourEux (Facebook) et ©Gv_Garance : #PourEux : les lillois solidaires avec leurs “potos de la rue”

Un mouvement éphémère ?

On souhaite absolument que le mouvement perdure après le 11 mai.” Pour certains le temps commencera à manquer lorsque la vie aura repris son cours, alors les volontaires réfléchissent à diverses solutions. Utiliser des créneaux horaires de départs, remplissage du formulaire. Et pour les riders se dire « tiens je vais chercher tel panier, il est proche de chez moi. Je le laisse au frigo du bureau et je le donnerai ce soir à Jean-Paul que je croise tous les jours sur mon chemin du retour »”. Certains restaurants lillois comme Les Oiseaux s’engagent aussi. Ils vendent des kits pour préparer une recette chez toi. Si tu achètes un kit pour toi et un pour un bénéficiaire, Les Oiseaux va comme toi être généreux et offrira un kit de son côté.”

Plus que ça, demain l‘idée c’est de ne pas s’adresser qu’aux gens qui sont dans la rue mais à tous ceux dans la précarité. La crise économique liée au coronavirus va mettre dans la difficulté énormément de gens”. Plusieurs personnes logées mais n’ayant pas les moyens de se sustenter tous les jours ont déjà contacté Garance. On reçoit des « pouvez-vous nous aider ? » Il n’y aura jamais de gâchis.” Si le mouvement est présent dans les grandes villes françaises, Garance aimerait le voir se répandre davantage. “On compte sur l’engagement des gens pour créer des antennes chez eux. Si demain vous êtes déjà 4-5 livreurs, tu nous contactes et on te mettra tous les moyens à disposition.”

“Pourquoi rejoindre #PourEux ? Parce que c’est devenu une grande famille ! On dépasse le contexte de maillon de chaine solidaire” conclut Garance. Alors si aider les gens dans le besoin vous attire, retrouve #PourEux sur son site internet, Facebook, Instagram et Twitter. Et si vous n’aimez ni pédaler ni cuisiner vous pouvez soutenir le mouvement ici.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
Hilarious
0
In Love
0
Not Sure
0
Sad
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page