En lecture
INTERVIEW. Gaëtan, sans domicile fixe depuis 7 ans

INTERVIEW. Gaëtan, sans domicile fixe depuis 7 ans

Gaëtan Sans domicile fixe de Lille

Quand on lui dit qu’il est courageux, Gaëtan répond qu’il est “démerdard”. À la rue depuis 7 ans, sa vie a basculé à la suite d’une “bêtise” comme il l’appelle. Gaëtan n’a pourtant jamais baissé les bras et garde espoir de retrouver un toit et un travail. Aujourd’hui, il a accepté de dévoiler son quotidien, celui d’un SDF lillois en 2021.

Pépère News : Quel est votre parcours ?

Gaëtan : C’est une très longue histoire. J’ai grandi près de Lille dans une famille modeste où on était trois gamins. C’est moi l’aîné. J’ai passé un CAP mécanique automobile mais je ne suis pas allé à l’examen et j’ai sombré dans la délinquance. A cause de cette bêtise, j’ai pris six ans fermes. En sortant de détention, j’avais vraiment plus rien, plus de permis, plus de voiture, plus de travail et je me suis retrouvé à la rue.

A quoi ressemble votre quotidien ? 

Je dors chez une amie, où je peux me laver et laver mon linge mais ce n’est pas tous les jours. Sinon je dors en tente ou dans une camionnette que j’ai acheté il n’y a pas longtemps. La journée je fais la manche et discute avec les passants. Je me contente de ce que j’ai, même si c’est parfois compliqué. Ça fatigue la rue vous savez, c’est éreintant. Ça prend sur le moral et sur le physique. Mais je ne me laisse pas aller moi, même si ce n’est pas facile tous les jours donc un sourire, un bonjour parfois ça peut illuminer notre journée. 

Vos proches sont-ils au courant de votre situation ?

Il y a encore un an, ils ne savaient pas que j’étais SDF. Mais au bout de sept ans dans la rue, on me connaît dans le quartier si bien que j’ai même été interviewé par RMC. C’est en me voyant à la télévision qu’ils l’ont appris. C’est comme ça que j’ai été grillé ! Malgré tout j’ai honte, moi qui me disais il y a quelques années que jamais je ne ferai la manche pour subvenir à mes besoins. C’était soit ça, soit voler et comme je ne voulais plus voler, je n’ai pas eu le choix. En plus, c’est moi l’aîné de la fratrie, c’est moi qui dois montrer l’exemple. 

Comment décririez-vous la vie dans la rue en 2021 ?

La vie dans la rue, franchement, c’est compliqué et la fermeture des lieux publics à cause du Covid n’a rien arrangé. Mais il faut savoir qu’il y a plusieurs sortes de SDF: ceux qui n’en ont rien à foutre et se laissent vivre et ceux qui veulent s’en sortir. Moi je suis le SDF qui veut s’en sortir. Le logement c’est l’élément déclencheur pour que je puisse retrouver du travail très rapidement. Parce que je ne suis pas un fainéant, le boulot je vais le trouver. Mais en restant à la rue, je suis bloqué. C’est comme un chien qui se mord la queue, t’as pas de logement sans avoir de travail mais t’as pas de travail sans avoir de logement.

Comment envisagez-vous l’avenir ?

J’ai fait une demande de logement auprès de la ville de Lille. Tout mon dossier est complet. Je devais avoir un logement rue Nationale mais les travaux ne sont pas encore faits. J’étais même prêt à mettre du mien en faisant la peinture mais je dois attendre et ça c’est compliqué. Malgré tout, je ne me plains pas, je suis quelqu’un d’optimiste, je sais que ça va arriver et j’ai vraiment hâte. En plus, il y a vraiment des gens supers, on m’a déjà proposé des meubles, serviettes, gants de toilettes, ustensiles de cuisine, vêtements et couvertures, un peu de tout. Je sais que le jour où j’aurai mon logement, tout le matériel, je l’aurai.

 

Des histoires comme celle de Gaëtan, il en existe pleins. Le dernier rapport de l’Agence de Développement et d’Urbanisme de Lille Métropole comptabilisait plus de 3000 personnes sans domicile pour les années 2019-2020 et cela avant même l’impact de la crise sanitaire et économique du Covid 19. Des chiffres alarmants qui donnent à réfléchir

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
12
J'ai hâte !
0
Joyeux
1
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
1
Wow !
9
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.