La Braderie de Lille fait son grand retour après deux ans d’interruption

Jacques Richir, 4ème adjoint à la mairie de Lille et Floriane Gabriels présentent l'organisation de la Braderie de Lille

Après deux ans régis par la pandémie, la grande Braderie de Lille revient les 3 et 4 septembre 2022 avec un programme bien chargé. Le Pépère News s’est rendu à la conférence de presse tenue ce mercredi 31 août à la mairie de Lille afin d’en savoir un peu plus ! 

Elle revient”, ce sont les premiers mots que prononce Jacques Richir, 4ème adjoint à la mairie de Lille. À deux jours du début de la Braderie, celle-ci s’annonce sous les meilleurs auspices. La météo semble favorable et près de trois millions de personnes sont attendues. “C’est le moment de faire de bonnes affaires et de passer un bon moment” résume J.Richir. Il ajoute que “c’est une opération quasi-militaire” puisque plus de 4.000 personnes ont participé à l’organisation de la Braderie. 

Un événement “particulièrement attendu”

La Braderie de Lille est de retour et la ville entière se transforme pour devenir la capitale de la chine le temps d’un week-end qui s’annonce plus que festif. Les premiers bradeux, soit ceux qui disposent d’un stand à la Braderie, commenceront à s’installer dès vendredi soir, et elle débutera officiellement samedi 3 septembre 8 heures jusqu’au lendemain 18 heures. 

La Braderie, c’est donc 34 heures de vente non-stop sur le plus grand marché aux puces d’Europe. Plus de 8.000 exposants, brocanteurs et commerçants lillois, dont 80 stands d’enfants, sont répartis sur 80km et prêts à vendre. À noter la tenue de la Braderie des enfants samedi à la Gare Saint Sauveur et sur la place de la République. De plus, le village des associations et des commerçants sera installé autour de la Porte de Paris ainsi que sur la place Rihour. 

C’est un moment particulièrement attendu, la Braderie suscite un fort engouement” indique Jacques Richir. 

Cependant, des modifications ont été apportées par rapport aux années précédentes. D’abord, il n’y aura pas de concert le samedi soir et les scènes musicales sont interdites. Mais des guinguettes sont organisées les 2, 3 et 4 septembre à la Gare Saint-Sauveur. De plus, en raison des expositions Utopia Lille 3000 au palais des Beaux-Arts, les 14 bouquinistes sont déplacés place Roger Salengro. Enfin, les terrasses des restaurants resteront ouvertes jusqu’à 2 heures du matin vendredi et samedi mais devront fermer à 23 heures dimanche soir. 

Une dimension éco-responsable fondamentale

“Les objets revivent” rapporte Jacques Richir. En effet, l’éco-responsabilité est l’essence même du concept de braderie. La seconde main y est très importante. L’adjoint au maire ajoute que “c’est l’occasion, y compris pour des gens qui n’ont pas beaucoup de moyens”. En faveur du climat, la Ville de Lille insiste également sur l’interdiction de gobelets en plastique et de nombreux exploitants favorisent l’utilisation d’éco-cup. Le but est aussi de limiter les déchets bien que ceux-ci seront régulièrement collectés grâce à “26 bennes et 220 containers disposés dans la ville”

Cependant, la Ville de Lille semble viser plus loin, notamment grâce au recyclage des coquilles de moules ! Depuis 2018, c’est près de quatre tonnes sur cinq cents tonnes de moules qui sont collectées par la société locale Wasterial “spécialisée dans la création d’objets à partir de matériaux recyclés”.  Si cela tend vers l’innovation environnementale, J. Richir précise tout de même que le tri des déchets collectés reste difficile.

Avec des enjeux environnementaux de plus en plus prenants au sein de notre société, l’adjoint au maire insiste sur le succès de ces braderies, qui selon lui “sont tout à fait dans l’air du temps”. Il s’avance même à dire que la grande Braderie de Lille est un “événement d’économie circulaire”“rien ne se perd, rien ne se crée, tout se transforme”.

Plan de la Braderie de Lille
Le plan de la Braderie de Lille (©Mairie de Lille)

Des dispositifs de sécurité importants

Lors de cette conférence, Jacques Richir n’a pas manqué de rappeler que les attentats de 2016 à Nice ont considérablement affecté les dispositifs de sécurité en France. La Braderie de Lille n’y échappe pas cette année et la sécurité sera renforcée par la police de Lille mais aussi de Lomme. La sécurité se voudra “omniprésente” notamment grâce aux quinze postes de secours aménagés, dont deux nautiques mobilisés sur la Deûle. Une soixantaine de caméras fixes seront aussi disposées dans toute la ville afin d’éviter “quelques dérapages”. L’adjoint au maire précise tout de même que les dispositifs se veulent “discrets” et que “la violence est pratiquement absente”. Il ajoute que chaque année, tous les participants font preuve d’une “grande bienveillance”.

La Ville de Lille accorde également beaucoup d’importance à la sécurité alimentaire. C’est pourquoi, seuls les professionnels seront autorisés à la vente. La sécurité routière est également mise en jeu et comme les éditions précédentes, la grande Braderie de Lille respecte un “périmètre fermé” où la circulation des véhicules sera interdite et le stationnement réglementé. 

La Ville de Lille se tient prête à toute éventualité et “pré-active un plan communal de sauvegarde” afin de prévenir et organiser les différents acteurs, dont elle a toutes les coordonnées. Jacques Richir affirme que “ce n’est pas la ducasse du village” et s’attend à “une grande édition accueillante et bon enfant” d’ici deux jours !

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
6
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.