En lecture
La Cave, une ambiance street unique au coeur du Vieux-Lille

La Cave, une ambiance street unique au coeur du Vieux-Lille

Notre chère et belle ville du Nord de la France regorge de commerces originaux et assez uniques en leur genre. Nous vous faisons aujourd’hui découvrir la boutique de fringues tendances La Cave, nichée au coeur du Vieux-Lille, non loin de la Cathédrale de la Treille.

Des marques rares et prisées

On vous entend déjà faire les rabat-joie de service, en gueulant “ouais, encore un énième shop de pseudo-skaters qui veulent avoir le même style à la mode que tous les jeunes.” Raté ! La Cave n’est pas vraiment un shop ne proposant que des fringues de style skater. Thomas, le fondateur et gérant de La Cave s’explique : “La Cave, c’est un streetstore dont le but est de proposer de la mode avec un fort ADN street, à travers des marques ayant vraiment une histoire, et s’inspirant de cette culture street des eighties, nineties voire même des années 2000.” C’est peut-être compliqué pour vous de faire la différence, mais a contrario des traditionnels Foot Locker ou JD King of Trainers, La Cave ne s’adresse pas à monsieur tout le monde mais davantage à des puristes de la mode street vintage ainsi qu’à ceux qui aiment se démarquer, sans pour autant remonter 40 années en arrière.

Le but est surtout de proposer des pièces un peu uniques, qui sortent de l’ordinaire, et possédant une vraie identité, et dans le même temps d’apporter des marques qui n’existaient pas à Lille.” Et c’est plutôt réussi pour Thomas et son commerce : pour la grande majorité des marques qui trônent dans son shop, elles sont introuvables autrepart dans la capitale des Flandres. Et pourtant, nous sommes sûrs que ces marques vous parlent : la firme américaine Obey, la marque d’Orelsan Avnier, la marque parisienne très prisée des rappeurs en vogue Walk In Paris, les collections 100% made in Paris de North Hill, ou encore les vêtements encore trop rares dans l’Hexagone des hollandais de Daily Paper. Bref, vous l’aurez compris, les marques que l’on trouve accrochées aux murs de La Cave sont très prestigieuses, et démontrent la légitimité du shop.

Une gamme destinée à un public assez large

Malgré ce que l’on peut croire lorsque l’on évoque ce genre de shop, les vêtements et accessoires que l’on retrouve à La Cave ne sont pas destinés qu’à un public bien précis. “J’ai une clientèle assez jeune, continue Thomas, qui est intéressée notamment par les pièces de la marque d’Orelsan (Avnier), car ils peuvent associer leurs sapes à un artiste qu’ils aiment bien, et c’est le cas également avec Walk In Paris. Mais j’ai aussi une clientèle un peu plus âgée, très axée moderne, qui cherche des pièces assez uniques, avec un gros savoir-faire.

Au final, le shop convient à tous les amateurs de mode plus ou moins street, l’extravagance de Daily Paper contrastant avec les pièces épurées et unicolores d’Avnier par exemple. De plus, de nombreux accessoires sont également en vente, que ce soit des chaussettes, des lunettes de soleil, des casquettes, des sacs à dos ou des bananes. De quoi convenir à tout le monde.

Voir aussi

Le street dans le Vieux-Lille : un contraste ou une alchimie ?

Pour Thomas, La Cave et le Vieux-Lille ne font qu’un à ses yeux. “Le Vieux-Lille n’est pas un quartier si bourgeois que ça. Ici, à la Treille, ça bouge beaucoup.  Mais le Vieux-Lille, c’est avant tout de la qualité, et c’est le repère des commerces indépendants. On est très loin de la rue de Béthune avec ses grosses chaînes. C’était donc logique pour moi de m’implanter ici, car je me suis beaucoup inspiré des shop indé d’Amsterdam, et je retrouve cette ambiance ici.” Grâce à ce positionnement un peu excentré, Thomas peut aussi prendre le temps de davantage conseiller ses clients, d’échanger avec eux, et de continuer à prendre du plaisir.

D’autre part, La Cave n’est pas qu’une simple boutique de vêtements de mode. Des expos en lien avec la mode street sont organisées régulièrement et des jeux-concours ont lieu sur les réseaux sociaux du shop afin de gagner des places pour certains concerts. De plus, certains artistes de passages dans le coin pour des concerts notamment passent par La Cave, parfois pour des séances de dédicaces, comme les bruxellois de L’Or du Commun ou le québécois Loud l’année passée. Si vous espérez rencontrer quelques personnalités de cet univers vous savez désormais où vous rendre…

Article en partenariat avec La Cave Street Store

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page