En lecture
La déconsigne, un nouveau concept qui allie écologie et économie

La déconsigne, un nouveau concept qui allie écologie et économie

Deux Lillois ont eu une idée novatrice dans la région du Nord : créer un système de consigne sur les bouteilles de bières. C’est en rendant les bouteilles vides dans les magasins partenaires, que l’on peut bénéficier de bons d’achats.

Benjamin Russel et Louis Chochoy ont mis en place ce projet novateur dans la région du Nord, il y a maintenant un peu plus d’un an. De Dunkerque jusqu’à Valenciennes, aujourd’hui, une quinzaine de magasins participent à ce concept. De plus en plus de clients se prennent au jeu : depuis le lancement, 175.652 bouteilles de bières ont été recyclées. Le montant total généré, lui, s’élève à 17.998 euros.

Dans chaque magasin participant, se trouve une machine : « La Déconsigne ». C’est ici que le client y insère ses bouteilles vides afin de gagner des bons d’achats. Chaque machine est conçue de manière à pouvoir récupérer une large quantité de bouteilles. Cependant, les machines n’acceptent pas toutes les bouteilles de bières, mais une longue liste est mise à disposition sur le site. Autrement, le consommateur peut également voir lorsqu’il achète ses bières, lesquelles sont compatibles avec le concept, en regardant s’il y a le logo « la Déconsigne », visible à côté du prix des articles.

Gagner de l’argent en jetant des bouteilles

Ce dispositif a un but écologique, car c’est en recyclant le verre, que l’on diminue sa production. La déconsigne permet de faire vivre 6 ans une bouteille de bière, c’est un petit geste écologique, qui peut avoir un impact si tout le monde s’y met.

En plus d’un geste écologique, on peut aussi y faire quelques économies. Une fois les bières vides posées, le consommateur gagne des bons d’achat d’une valeur de 5 à 50 centimes sur ses futures courses dans le magasin partenaire où il a déposé ses bières. La valeur du bon d’achat dépend de la bouteille rapportée. Les bons d’achats sont valables sur l’ensemble des articles du magasin, cela n’incite donc pas à racheter de la bière même si, en tant que Ch’ti qui se respecte, c’est plutôt intuitif !  

Photo d’une machine “La Déconsigne”, Intermarché de Mons-en-Baroeul. © Léonie Morinière / Pépère News

Un concept appliqué en Allemagne

En réalité, ce principe existe depuis bien longtemps. En effet, il est beaucoup appliqué en Allemagne. C’est d’ailleurs une habitude bien ancrée dans le quotidien des Allemands étant donné qu’aujourd’hui le taux de retour des bouteilles en verre serait de 90%. Là-bas, ce ne sont pas seulement les bouteilles de bières qui sont consignées, mais tous les déchets en verre (pot de yaourt, bouteille d’alcool fort …). D’ailleurs, les machines de déconsignation sont disponibles dans tous les magasins en Allemagne, étant donné que depuis 2006, les commerces allemands sont contrains de proposer ce système aux consommateurs. 

Pour ce qui est du consommateur allemand, aucune loi ne l’oblige à ramener ses contenants usagés, mais la plupart le font pour leur propre intérêt et l’intérêt collectif. C’est ce qu’on appelle les incitations sélectives positives : la participation est motivée par l’espoir d’en retirer certains bénéfices. Ici, tout le monde est gagnant, la planète, mais aussi les consommateurs qui récupèrent leur caution.

Un autre avantage de ce concept, c’est qu’en Allemagne, dans la rue, on ne retrouve pas de bouteilles de verre cassées. Même lorsqu’il y a des rassemblements dehors. Lors des matchs de foot par exemple, les bouteilles sont posées par terre, et des sans abris peuvent les récupérer, pour les ramener à la consigne et ainsi récupérer de l’argent. En plus d’avoir une fonction écologique, cela aide aussi les plus pauvres à pouvoir en tirer de l’argent et permet d’avoir une ville plus propre.

La Déconsigne pourrait peut-être changer les mœurs des Français si elle se développe à l’échelle nationale… En tout cas, pour le moment elle change déjà celles des Lillois !

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
10
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (2)
  • Un concept qui n’a rien d’innovant, il existe depuis des années en Alsace. Mais sans doute pour l’auteur de l’article l”Alsace se trouve en Allemagne.

  • A quand la déconsigne dans toute les villes de France! Une bonne idée pour la campagne présidentielle !

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.