En lecture
La Halle de glisse se transforme en centre de préparation aux Jeux Olympiques de Paris 2024

La Halle de glisse se transforme en centre de préparation aux Jeux Olympiques de Paris 2024

Halle de glisse, skatepark, Jeux Olympiques

C’est le plus grand skatepark indoor au nord de Paris. La Halle de glisse, basée à Lille Sud, va être réhabilitée afin d’accueillir les délégations olympiques et paralympiques du monde entier dans la pratique du BMX freestyle, dédié aux figures, à l’occasion de la préparation aux Jeux Olympiques de Paris 2024.

Les collectivités labellisées “Terre de Jeux 2024” ont pu proposer leurs équipements sportifs à la candidature. Ce sont 415 territoires qui ont été sélectionnés pour devenir centres de préparation au terme d’une procédure menée avec l’Etat, les Fédérations, les comités nationaux olympiques et paralympiques, l’Agence nationale du sport, et les collectivités territoriales, sur des critères de qualité d’équipements sportifs et des infrastructures environnantes de santé, d’hôtellerie et de transport. Au total, 620 centres de préparation seront proposés aux délégations internationales dès l’été 2021. Ils doivent permettre aux athlètes de s’entraîner dans leurs disciplines durant les quatre années précédant les Jeux. L’adjointe au Maire en charge du Sport, Sarah Sabé, nous éclaire sur ce projet.

Lille, “Terre de Jeux 2024”

Quatre sites lillois ont été choisis pour figurer dans le catalogue des centres de préparation aux JO de Paris 2024. Le Palais des sports Saint-Sauveur pour le basket ; le Complexe Micheline Ostermeyer pour le tennis de table, y compris paralympique, et le basket fauteuil ; le Terrain du Lille Métropole Hockey club pour le hockey sur gazon ; et la Halle de glisse pour le BMX freestyle. Ce spot de référence pour le skateboard, le BMX, la trottinette ou le roller va être rénové pour l’occasion.

La ville de Lille a proposé la Halle de glisse comme centre de préparation aux JO de Paris 2024 pour sa dimension sportive de haut niveau, mais surtout pour sa situation géographique. “On voulait proposer à Lille Sud, un quartier prioritaire de la politique de la ville, un centre de préparation.” Parce que si le plus grand skatepark indoor du Nord se trouve à Lille Sud, ce n’est pas un hasard. “Notre objectif en installant ce site dans un quartier prioritaire, c’était de proposer un équipement sportif de haut niveau, qui attire et donc qui permet de mixer les usagers.” Autrement dit, la mixité sociale qu’engendre l’installation d’un équipement sportif de cette ampleur ne pouvait être que bénéfique. De nombreux parents viennent en effet de Paris et ses alentours pour emmener leurs enfants sur le site. “Le skatepark est attrayant car il est source de sensation forte et de perfectionnement pour les usagers.”

La Halle de glisse alors choisie comme centre de préparation, son projet de rénovation et d’extension a été validé par la majorité municipale lors du conseil du 9 octobre.

Une rénovation de fond en combles, devenue indispensable

La transformation du site est en réalité actée depuis deux ans. “En janvier 2018, lors d’une visite, on avait constaté que les modules étaient abîmés, les clubs de sport et les usagers qui viennent s’y entraîner étaient particulièrement émus de la dégradation de l’équipement sportif.”, confie Sarah Sabé. Les Jeux Olympiques sont alors l’occasion de réaliser des travaux de rénovation nécessaires.

Pour accueillir les pilotes de BMX, le skatepark indoor sera complètement refait, tout comme la patinoire roller. Les modules du skatepark installés à la naissance de la Halle en 2003 sont inchangeables. “On veut coller à l’évolution des disciplines de glisse des dix dernières années.” C’est pourquoi une réflexion autour de la modularité est au centre des travaux, “c’est plus intéressant pour cette discipline”. 

En extérieur, de nouveaux espaces sportifs vont être construits comme une piste de pumptrack pour le BMX, “un circuit avec des virages serrés, des montées et des descentes”. L’objectif est ici d’être complémentaire avec l’intérieur. Cette partie contient aussi un streetpark ouvert aux artistes de graff.

BMX, course
Pendant que l’extérieur de la Halle de glisse sera en travaux, les sportifs olympiques pourront s’entraîner sur le site du club LUC BMX, le Btwin Village. © Antoine Lesecq / LUC BMX

Les travaux seront réalisés par phases, “pour que le site ne soit jamais complètement fermé”, précise l’adjointe aux Sports. L’objectif est que tous les espaces intérieurs soient finalisés pour la fin 2021, pour permettre aux riders de s’entraîner au plus vite. “On souhaite une réponse rapide et efficace, c’est pour cela que l’on a demandé aux entreprises sollicitées pour les travaux que le calendrier soit serré. Par exemple, la patinoire ne serait inaccessible que le temps d’une semaine.” La partie skatepark prendra plus de temps puisque l’assise doit être pensée pour des sportifs de haut niveau. L’extérieur, lui aussi rénové par phases pour permettre son utilisation en parallèle des travaux, se transformera courant 2022.

L’occasion de créer des dynamiques sportives

“Les JO de Paris 2024 seront l’occasion de créer une dynamique locale importante avec les clubs de haut niveau”, se réjouit l’adjointe aux Sports. Le site qui a déjà un rayonnement métropolitain et interquartier lillois se verra mis au devant de la scène mondiale. Il attire les familles, les clubs sportifs comme les amateurs, et accueillait en 2019 1.000 visiteurs chaque mois.

En tant que centre de préparation, la Halle de glisse travaillera en symbiose avec le site du club professionnel LUC BMX. Pendant que les sportifs s’entraîneront en indoor dès la fin 2021, l’extérieur sera en travaux pendant l’année suivante. Ils pourront ainsi aller s’exercer sur le site de LUC BMX, le Btwin Village à Fives. Le club a d’ailleurs pour projet unique dans le monde la mise en place d’une piste de BMX indoor.

Les Jeux 2024 donnent également l’opportunité à la ville de solliciter des financements supplémentaires, auprès de l’Agence nationale du sport, de la région et de la MEL. “C’est d’autant plus important que Lille Sud est un quartier prioritaire”, ajoute Sarah Sabé.

Les premiers athlètes devraient ainsi commencer à rider dès la fin 2021. En attendant, la Halle de glisse reste ouverte en cette période pour les activités scolaires, périscolaires et professionnelles. Et avant l’édition de Paris 2024, vous pourrez profiter des Jeux Olympiques de Tokyo du 23 juillet au 8 août 2021.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
2
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR