En lecture
La mode écolo, zoom sur l’évènement Vintage Kilo Market

La mode écolo, zoom sur l’évènement Vintage Kilo Market

Vintage Kilo Market Lille

Impossible de ne jamais avoir entendu parler des friperies. Ces boutiques qui ne vendent que des articles de seconde main, alliant style, écologie et petits prix. Au détour d’une journée de shopping, le Pépère News s’est immiscé dans le local plein à craquer de l’Expérience Garage. 

Les 9 et 10 octobre derniers, s’est tenue une grande vente de vêtements et accessoires vintage à l’Expérience Garage, situé au 34 Boulevard Carnot. L’événement temporaire organisé par Vintage Kilo Market a rassemblé tout au long du week-end, près de 4000 personnes passionnées par la mode des années 70 aux années 2000. Avec un prix unique de 28 euros le kilo, on pouvait trouver dans ce pop-up store un large choix de pièces pour tous les styles et toutes les tailles !

Vintage Kilo Market, une boutique nomade

Créée en 2020, cette friperie adopte un concept de pop-up store. Vintage Kilo Market est donc une boutique éphémère qui aime aller à la rencontre de ses consommateurs de manière ponctuelle. Toutes les pièces proposées aux acheteurs sont sélectionnées puis achetées auprès de centres de tri et de grossistes européens, particulièrement hollandais et italiens. 

Aujourd’hui, la boutique est régulièrement présente au sein de neuf villes françaises : Nantes, Paris, Lyon, Marseille, Toulouse, Nice, Montpellier, Clermont-Ferrand et Bordeaux. On comprend mieux pourquoi “Vintage Kilo Market, le vintage sans pied à Terre” est la devise de l’entreprise.

Pour l’équipe de cette boutique de pièces d’occasion : “porter un vêtement de seconde main, c’est réécrire les styles. C’est aussi un acte humaniste et écologique qui fait face à l’industrie de masse. C’est bien plus que le simple goût du old school.” 

Si vous n’avez pas l’occasion de vous rendre dans l’une de ces villes ou de participer aux événements éphémères comme celui qui s’est récemment tenu à Lille, VKM prévoit la mise en ligne d’un e-shop. Il sera alors possible d’acheter ses pièces vintage préférées depuis son canapé !

L’évènement lillois phare

Exceptionnellement présente à Lille grâce à un partenariat avec la boutique Expérience Garage, la friperie nomade a fait sensation. Munies de leur passe sanitaire et de leur ticket réservé au préalable, près de 200 personnes sont venues chaque heure afin de dénicher leurs perles rares vintage.

Pour les plus jeunes comme Marie, 18 ans, et Elias, 16 ans, faire son shopping dans une friperie, c’est faire un bon geste pour la planète, mais aussi pour son portefeuille. “C’est moins cher qu’en magasin et pour l’écologie c’est cool” confie Elias. Les avantages écologiques et économiques de ces boutiques de seconde main séduisent de plus en plus. Pour les plus âgés comme Nathalie, 51 ans, les friperies sont surtout le moyen de découvrir un nouveau concept de vente où les vêtements peuvent être plus originaux. Les avantages écologiques et économiques ne sont pas les critères principaux de l’achat et pour Nathalie, c‘est aussi l’occasion d’accorder son look à sa nouvelle voiture datant des années 70.

Les friperies, une alliance réussie entre style et petit budget ?

Le concept de la seconde main, qui existe depuis plusieurs décennies, connaît un réel engouement seulement depuis environ cinq ans. Selon Europe 1, le marché français du vêtement d’occasion est évalué à un milliard d’euros et il devrait dépasser le marché du neuf dès 2028. Le vintage qui revient au goût du jour et la crise environnementale amènent surtout les plus jeunes à se tourner vers les friperies. Les plateformes telles que Vinted ou Leboncoin existent aussi afin de préserver le budget – souvent minime – des étudiants.

Mais les boutiques de seconde main sont-elles en danger ? On parle de plus en plus aujourd’hui d’une gentrification des friperies où les prix des vêtements d’occasion ne cessent d’augmenter. Le marché de la seconde main fait face à un indéniable renchérissement et certains parlent même d’un embourgeoisement. L’argument économique semble être alors contraint de s’effacer au profit de l’argument écologique.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
18
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (1)
  • Sujet d’actualité, original, bien écrit. Vivement le retour sur Lille de cette boutique nomade

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.