En lecture
Le Drive tout nu s’installe à Lille

Le Drive tout nu s’installe à Lille

Faire ses courses en mode zéro déchet, c’est désormais possible grâce à Maxence Lefort et Timothée Wallaert qui ont décidé d’exporter dans le Nord un concept venu tout droit de Toulouse, Le Drive tout nu. 

Malgré une prise de conscience écologique grandissante, il est difficile de se détacher de ses vieilles habitudes de consommation. Les grandes surfaces restent le choix privilégié par nombre de consommateurs pour la facilité qu’elles représentent : tout ce dont ils ont besoin réuni en un seul et même endroit. Pourtant, ces centres représentent un véritable problème écologique en poussant à la surconsommation, en sur-emballant les produits, en émettant beaucoup trop d’émissions carbones et en nécessitant un besoin énergétique considérable. Alors pour allier responsabilité éthique et gain de temps, Maxence et Timothée ouvrent leur Drive tout nu, qui réunit en un seul et même endroit à Villeneuve d’Ascq des produits zéro déchet et locaux. Rencontre avec les porteurs du projet lillois.

Des courses locales et zéro déchet

Maxence et Timothée sont beaux-frères. Ils se sont embarqués ensemble dans l’aventure en découvrant Le Drive tout nu de Salomé et Pierre à Toulouse. “On a été très inspirés par leurs valeurs incroyables auxquelles on adhère beaucoup, et ils avaient envie de monter en franchise sociale dans toute la France, donc on s’est trouvés au bon moment”, confie Maxence. Les deux Lillois ont changé de voie professionnelle pour monter leur projet. Le parcours de l’un a complètement viré puisque Timothée travaillait dans le pétrole et gaz : “Je voulais renouer avec un métier qui me parlait beaucoup plus, poser une pierre vers un monde en transition.”

Maxence et Timothée travaillent avec des producteurs locaux. © Le Drive tout nu

À la question “Le Drive tout nu c’est quoi ?”, Timothée et Maxence répondent simplement que “c’est la possibilité de faire son plein de courses tout en évitant l’emballage, en favorisant des circuits plus courts et en s’alimentant d’une meilleure manière”. Cette définition correspond aux trois promesses que s’est fixées le Drive. La première promesse est celle du zéro déchet. “On achète des produits en grande quantité qu’on conditionne dans des emballages réutilisables comme des sacs en tissu, des bocaux en verre, que les clients ramènent la fois suivante pour qu’ils soient réutilisés et remis dans le circuit.” La deuxième promesse : un panier de course plus local. 60% des références du Drive sont produites à moins de 100 km de Villeneuve d’Ascq. Maxence et Timothée traitent en direct avec les producteurs dans un but de “modèle de consommation soutenable pour ceux qui produisent, ceux qui distribuent, et ceux qui consomment”. La troisième et dernière promesse repose sur des produits de qualité. Le Drive tout nu s’engage à proposer beaucoup de produits bio, gage de meilleure qualité pour la santé et pour l’environnement. Mais Maxence précise : “Il existe des producteurs qui produisent aussi bien que le bio, voire mieux.” En effet le bio est pour certains producteurs une barrière importante à franchir. “On va vérifier sur place si les produits ne sont pas traités et conservent une qualité gustative aussi bonne pour nous que pour l’environnement”, ajoute Timothée.

Une palette de produits diversifiée

Le fonctionnement est le même que n’importe quel drive. Les clients passent commande en ligne, choisissent leur créneau de retrait et au plus pressé le panier peut être retiré une heure après. “Ça prend 3 minutes, vous passez la porte, vous dites bonjour et vous repartez avec vos produits.” La commande est préparée dans des cagettes en bois réutilisables, qui ont déjà eu une vie avant.

“Certains nous disent que la semaine dernière ils n’ont pas jeté de poubelle, et c’est pour ce genre de réaction qu’on a monté ce projet.” – Maxence Lefort, co-fondateur du Drive tout nu de Lille

Côté produits, “on a une palette qu’on essaye d’être la plus complète possible”, indique Maxence. Leur objectif est de démocratiser l’accès au zéro déchet. Ils tentent donc d’avoir un maximum d’enseignes concentrées sous une seule et même enseigne. Le Drive tout nu commercialise de l’épicerie classique, sucrée comme salée, et dispose d’une chambre froide pour proposer une offre de crémeries, de jus, de fruits et légumes, mais aussi de glaces. “On essaye d’être très large, on travaille constamment à augmenter cette offre.” Du pain est également proposé à la vente depuis peu, avec un boulanger partenaire. Et les deux Lillois travaillent à la commercialisation de viande fraîche dans les mois à venir. Le Drive a pu jouir d’un démarrage satisfaisant puisque les clients reviennent avec le sourire. “Certains nous disent que la semaine dernière ils n’ont pas jeté de poubelle, et c’est pour ce genre de réaction qu’on a monté ce projet”, se réjouit Maxence.

Les paniers sont préparés dans des cagettes réutilisables. © Le Drive tout nu

Un modèle alternatif en passe de devenir un modèle dominant

Le Drive tout nu se veut être une alternative aux grandes surfaces. “Les grandes surfaces travaillent sur un modèle de volume avec un choix de référence très très large pour pousser à un maximum de consommation, et ces volumes leur permettent d’avoir beaucoup de pression sur les fournisseurs pour baisser les prix au maximum pour que le consommateur ait le moins à payer pour s’alimenter”, explique Thimothée, “nous on est sur une approche différente”. Les deux beaux-frères considèrent que les consommateurs ne mettent plus assez le prix pour bien se nourrir. Maxence et Timothée visent à ce que chacun soit rémunéré au juste prix. “C’est en ce sens-là qu’on est une alternative aux grandes surfaces qui veut quelque part écraser les choses.” Mais le prix de produits de meilleure qualité est souvent un frein pour nombre de ménages, dont le pouvoir d’achat ne permet pas un tel investissement. “On est aussi une alternative sur l’impact environnemental du panier pour réduire la quantité de déchets et le bilan carbone avec des produits sourcés plus localement”, indique Maxence.

L’objectif du Drive tout nu est de s’étendre dans d’autres villes de France pour proposer ce modèle au plus grand nombre, “pour qu’il arrête justement d’être un modèle alternatif mais qu’il devienne le modèle dominant, et que le modèle alternatif soit celui qui a été conduit depuis des années, c’est-à-dire la grande distribution”, espère Timothée. Si l’on peut tirer quelque chose de positif de la crise sanitaire actuelle, c’est une légère mais palpable prise de conscience écologique de la population. Pour Timothée, “cette période a été l’occasion pour beaucoup de monde de se rendre compte de la fragilité de nos systèmes”. Selon lui les gens ont également eu davantage de temps pour lire et approfondir certains sujets comme la crise environnementale vers laquelle nous nous dirigeons, si nous n’y sommes pas déjà. Maxence considère qu’il y a eu du plus, beaucoup de gens ont cherché à consommer plus local “mais est-ce que ça va durer dans le temps ?”, se demande-t-il. Timothée conclut sur une note d’espoir : “Je pense que la crise sanitaire a éveillé pas mal de consciences qui génèreront des modèles de consommation peut-être différents. C’est peut-être utopiste de penser ça, mais je pense qu’il y a une part de réalité.”

 

Vous pouvez retrouver Le Drive tout nu sur leurs réseaux sociaux et au 9 rue des champs à Villeneuve d’Ascq, mais n’oubliez pas de passer commande d’abord.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.