En lecture
Le LOSC chute à domicile contre Marseille

Le LOSC chute à domicile contre Marseille

Stade Pierre Mauroy Losc

Duel de haut de tableau ce dimanche à Pierre Mauroy. Le LOSC, 4ème, reçoit le dauphin marseillais en clôture de la 25ème journée de Ligue 1. Le prestige de l’affiche se fait d’ailleurs ressentir avant et pendant le match. Le stade, plein à craquer, encourage d’une seule voix les Dogues qui ont l’opportunité de prendre une avance précieuse sur Rennes. Retour sur ce match à grand enjeu.

Avant le match, difficile de savoir à quoi s’attendre. D’un côté, l’OM est privé de l’un de ses meilleurs joueurs, Dimitri Payet, qui est blessé. De l’autre, les Phocéens n’ont pas perdu en Ligue 1 depuis la déroute au Parc des Princes en octobre dernier, soit depuis treize journées. En conséquence, les Lillois ne prennent aucun risque dès le début du match et sont immédiatement très offensifs. Pourtant, ce sont les Marseillais qui seront les premiers à se procurer une occasion franche, dès la 2ème minute de jeu. Mais Sanson n’est pas précis quand il reprend le centre de Ćaleta-Car et sa frappe passe à côté du cadre. Tout de suite après, le jeu bascule de l’autre côté et c’est au tour de Rémy de manquer une occasion très franche. Le match démarre sur les chapeaux de roue et les supporters en sont conscients : l’ambiance est au maximum!

Un début de match équilibré et engagé

Les deux protagonistes font preuve de beaucoup d’agressivité en ce début de match. Les vingt premières minutes sont alors ponctuées par des occasions de but ainsi que des fautes. De fait, le premier carton jaune du match est à l’encontre de Ćaleta-Car dès la 9ème minute. Cinq minutes plus tard, les Dogues s’illustrent : Ikoné réalise une talonnade astucieuse qui trompe les défenseurs marseillais et cède le ballon à Celik. Celui-ci parvient à centrer in extremis pour Rémy mais Mandanda effectue un superbe arrêt. Presque par symétrie, l’OM réplique et se procure lui aussi une occasion franche, mais la frappe de Sanson est au-dessus. Cependant, au fur et à mesure de cette première période, on sent les Lillois monter en puissance et exercer une pression grandissante sur leurs adversaires du soir. Juste avant la mi-temps, les Dogues sont en position de force.

https://twitter.com/ligue1conforama/status/1229150117795713029?s=21

Avantage LOSC…

Dès la 51ème minute, les Lillois concrétisent leur bonne première période. Jonathan Bamba analyse bien le jeu et voit les espaces laissés, plutôt exceptionnellement, par la défense marseillaise. Il sert magnifiquement Osimhen dont le contrôle réussi lui permet, à la limite du hors-jeu, de tromper Mandanda. Le cinquième but de l’attaquant nigérian en 2020 permet donc au LOSC de mener 1 à 0. Il effectue pour l’instant une belle opération au classement, se détachant de Rennes. Peu après, le but de Rémy est refusé pour un hors-jeu d’Osimhen, auteur de la dernière passe. La domination lilloise, déjà concrète au tableau d’affichage, s’intensifie. Mais tout bascule à l’heure de jeu. Tiago Djaló fauche Bouna Sarr dans la surface et Franck Schneider n’hésite pas à siffler pénalty en faveur de l’OM. Payet étant absent, Valentin Rongier se désigne pour tirer. Mais il ne parvient pas à tromper Maignan qui effectue un bel arrêt sur sa gauche (60ème). Les Lillois soufflent mais ne sont pas au bout de leurs frayeurs.

…puis l’OM reprend le dessus

La réussite a changé de camp depuis le pénalty manqué de Rongier. À la 67ème minute, elle sourit aux Phocéens. Sur un corner de Sanson repris de la tête par Valère Germain presque au niveau de la ligne de but, le ballon atterrit au fond des filets. C’est au visionnage du ralenti que l’on se rend compte que c’est en fait Reinildo qui est l’auteur du but, qui lui sera finalement accordé contre son camp au détriment de l’avant-centre marseillais. Les Lillois peinent à se reconcentrer, et en paient le prix. Deux minutes plus tard, c’est Benedetto qui double la mise et marque sur sa première frappe cadrée depuis fin décembre. Très bien servi par Germain, il profite de la mauvaise défense de Djaló et ne laisse aucune chance à Maignan. Le stade explose, laissant croire que l’OM joue à domicile.

Après cela, et malgré les entrées d’Araujó et Timothy Weah, respectivement à la 75ème et à la 79ème minute, les Lillois ne parviennent pas à inquiéter les Marseillais. La fin du match se déroule tranquillement, sans grandes opportunités de l’une ou de l’autre équipe. L’arbitre siffle la fin du match après cinq minutes de temps additionnel, laissant le stade vibrer en faveur des Marseillais. Ce détail est à noter, car il est représentatif d’un état d’esprit dommageable à Lille. La ferveur des supporters semble être intermittente.

C’est donc Marseille qui s’impose à Pierre Mauroy (1-2) en ce week-end de Saint-Valentin. Au classement, l’OM s’envole et prend 11 points d’avance sur Rennes. Lille reste 4ème au terme de cette 25ème journée de Ligue 1.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
1
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR