En lecture
Le LOSC encore trop court face à Chelsea

Le LOSC encore trop court face à Chelsea

La Ligue des champions signait son grand retour au stade Pierre-Mauroy ce mardi 2 octobre à 21h. Battus 3 à 0 par l’Ajax lors de la première journée, les Dogues devaient relever la tête face à Chelsea.

Ambiance européenne

Le stade est plein et les supporters sont au rendez-vous. Un public aux poils déjà hérissés par la chansonnette de la Champions League. Chris et Silvio, supporters des Blues, sont d’ailleurs ravis par la beauté du stade et l’atmosphère qui s’en dégage. Christophe Galtier aligne son équipe en 4-2-3-1 avec un quatuor offensif composé de Bamba, Ikoné, Araujo et Osimhen.

Chelsea commence fort et confisque le ballon d’entrée de jeu. Lille se regroupe vite devant son but et le cuir semble brûler les pieds des coéquipiers de José Fonte. Le pressing anglais va longuement embêter la formation nordiste. Les Blues multiplient les centres, exposant la fébrilité de l’arrière-garde lilloise (5e, 10e). Mais c’est bien Ikoné qui décoche la première frappe du match, sans danger pour Kepa (7e). Chelsea se fait de plus en plus pressant jusqu’à ce que Tomori ne voit la lumière et trouve Abraham, esseulé dans la surface. Mauvais alignement de Reinildo et l’attaquant des Blues réussit un joli contrôle orienté avant d’ajuster calmement Mike Maignan. 1-0 pour Chelsea (22è).

PhénOsimhen sonne la révolte

Les Anglais n’en finissent plus d’arpenter la surface nordiste mais à Lille, on procède en contre. Bamba emmène la balle et décale Araújo dans la zone de vérité. Le Brésilien rentre sur son pied gauche, sa frappe n’inquiétera pas le portier des Blues. Mais à la 33ème minute, Bamba tire un énième corner et un homme s’élève au-dessus de la mêlée. Alors que Zouma passe au travers, Osimhen devance Tomori et trompe Kepa d’une tête piquée. Le stade explose, le Nigérian peut haranguer la foule. Le LOSC est enfin décomplexé (1-1, 33e).

Durant le temps additionnel, Jorginho enroule une belle frappe sur le poteau de Maignan, histoire de filer un sacré frisson à tout un stade.

Le calme puis l’effroi

Au retour des vestiaires, Chelsea mise encore sur ses côtés. Mais la première occasion du second acte est pour les Dogues. A la 52ème, la tête décroisée d’André ne trouve pas le cadre. Dans la continuité d’un centre d’Abraham repoussé par Maignan, Soumaré réalise un bon travail dans l’axe et Osimhen se retrouve en bonne posture. L’attaquant, sans doute un peu individuel, catapulte le ballon au-dessus de la barre (71e). Les Blues répondent deux minutes plus tard. Excentré, Willian transperce la défense lilloise d’une passe à destination de Mount. L’Anglais s’emmène bien le ballon mais Maignan se couche proprement.

Voir aussi

Galtier procède alors à son dernier changement (Yacizi, Sanches et Xeka sont rentrés). Mais niveau coaching, c’est Lampard le plus inspiré. Hudson-Odoi, fraîchement entrée en jeu, bouscule Yacizi avant d’adresser un beau centre à Willian. Reinildo (encore lui) tarde à se retourner et le Brésilien a tout le loisir de reprendre le cuir de volée. Le rebond lobe Maignan et le LOSC est de nouveau mené (2-1, 77e). En fin de match, Osimhen (84e) puis Soumaré (90e+2) profitent des erreurs de Tomori puis de Kepa. Le portier espagnol sort bien à chaque fois et écourte les rêves lillois.

Un résultat “un peu cruel”

M. Kulbakov siffle la fin de la rencontre. Lille perd 2 buts à 1, handicapé par des latéraux dépassés. Guillaume, supporter lillois, trouve le score “un peu cruel” mais salue la performance d’Osimhen. Constat partagé par Gary, soulagé par la victoire des Blues dans un match qu’il a jugé “difficile et serré” mais dont l’issue finale est “juste“. Soumaré et Osimhen, meilleurs Lillois ce soir, devront remobiliser tout le monde pour la réception de Valence. Rendez-vous le 23 octobre, pour ce qui ressemble en tout point au match de la dernière chance.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
1
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page