En lecture
Le LOSC impressionne face à Bordeaux

Le LOSC impressionne face à Bordeaux

Trois jours après le nul arraché contre Valence en Ligue des Champions, le LOSC avait à coeur de renouer avec la victoire à domicile contre Bordeaux. C’est chose faite pour les Lillois qui ont étrillé leurs adversaires bordelais (3-0).

Face à une équipe bordelaise qui a obtenu les deux tiers de ses points à l’extérieur, les Dogues entendaient conserver leur invincibilité à domicile en championnat. Christophe Galtier opte pour un 3-4-3 qui avait convaincu face à Valence. Seuls Reinildo et Ikoné remplacent Bradarić et Araujo. Côté Girondins, le système est le même pour l’équipe qui affiche la meilleure attaque loin de ses bases (10 buts).

L’entame de match est équilibrée mais Lille impose rapidement son rythme. Le pressing haut étouffe les Bordelais et le LOSC récupère les ballons dans le camp adverse. À la 7e minute, Ikoné combine avec Yazici dans la surface. La frappe de l’international français, en angle fermé, frôle le poteau du gardien bordelais, Benoît Costil.
Les Dogues ne sont pas inquiétés mais peinent à se procurer des occasions. Jusqu’à la 22e minute et une énorme erreur de relance bordelaise. Yazici récupère le ballon dans les 25 mètres girondins et sert Benjamin André à l’entrée de la surface. L’ancien Rennais ouvre son pied et loge le ballon dans la lucarne d’un Costil impuissant.
Sur un centre en retrait, Yazici sert une nouvelle fois André (44e). Sa frappe côté opposé passe juste au-dessus du but des visiteurs.

Les Dogues tiennent le rythme jusqu’à la fin d’une première mi-temps où Bordeaux n’a pas tiré une seule fois.

Lille déroule, Bordeaux s’écroule

Au retour des vestiaires, Bordeaux va mieux. Après la sortie de Fonte sur une gène musculaire à la mi-temps (remplacé par Soumaoro), les Bordelais jouent plus haut et gagnent enfin leurs duels.
Seconde blessure côté Dogues avec Osimhen qui s’assoit sur le terrain, touché aux adducteurs (57e). Il est remplacé par Loïc Rémy.
Sur une montée offensive, le latéral droit du LOSC Çelik élimine 3 adversaires. Il est fauché dans la surface : l’arbitre Willy Delajod désigne le point de pénalty et Laurent Koscielny, coupable, écope d’un carton jaune. Yazici transforme d’une frappe plein axe, Lille mène 2-0 (62e).

Paradoxalement, Bordeaux continue à mettre plus de rythme mais ne frappe pas. Il faut attendre la 75e minute et une frappe dans les nuages de De Préville pour trouver trace d’un tir girondin.
Au milieu, Soumaré et André impressionnent et empêchent les Bordelais d’être dangereux. Les visiteurs se procurent enfin une occasion à la 85e minute. De Préville sert Maja dans la surface, Maignan se couche pour protéger son poteau gauche.
Dans le temps additionnel, Yazici (encore lui) lance Loïc Rémy dans la profondeur (91e). Celui-ci élimine Pablo d’un crochet intérieur et enroule sa frappe dans le petit filet de Costil  (3-0).

Efficacité absolue (3 buts en 3 frappes cadrées) pour des Lillois dominateurs dans tous les compartiments du jeu. Cette performance XXL rassure les Dogues et peut donner des espoirs au LOSC, notamment pour la Coupe d’Europe.

 

 

Voir aussi

 

 

 

 

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page