En lecture
La scène lilloise vit bien : entretien avec Bekar, le rappeur roubaisien

La scène lilloise vit bien : entretien avec Bekar, le rappeur roubaisien

rappeur Bekar

Sur la scène lilloise, peu de rappeurs sortent du lot. Si Gradur est évidemment la figure de proue du rap roubaisien, un autre artiste émerge dans un style bien différent. Il le dit lui même, il n’est “pas là pour surpasser Gradur, au contraire” mais Bekar séduit avec des textes qui parlent à tous. Et il a accepté de s’entretenir avec le Pépère News.

Pépère News : Salut Bekar, est-ce que tu peux te présenter ?

Bekar : Je suis Bekar, j’ai 22 ans et je suis un artiste de Roubaix, où j’ai grandi. Je fais du rap depuis 6 ans.

PN : Comment as-tu commencé le rap ?

B : J’ai commencé à 16 ans. À la base, c’était juste un délire avec des potes. Mais j’ai poussé le délire et je m’y suis vraiment intéressé. C’est à partir de ce moment là que c’est devenu sérieux.

PN : Comment définirais-tu ton art ?

B : C’est un rap assez polyvalent. J’ai beaucoup écouté les classiques du rap français et j’essaie de rester au courant de ce qui se fait aujourd’hui. J’ai un rap qui se nourrit des deux. Ce qui me plaît surtout, c’est de toucher tous les styles. C’est pour ça que tu peux passer d’une instru trap à une instru dansante dans mes sons.

PN : Tu t’inspires de quoi pour ta musique ?

B : Je m’inspire de ma vie en général. Mon entourage, mes potes, ma famille. De sentiments aussi. L’amour, l’amitié, l’espoir, le deuil… C’est des thèmes tristes comme joyeux qui nous touchent tous. Pour ce qui est de l’artistique, j’essaie de rester dans l’air du temps. J’écoute beaucoup de rap et il y a beaucoup de diversité aujourd’hui. Laylow, PLK, Oboy, Leto… C’est tous ces mecs qui m’inspirent.

PN : Et la scène comment ça se passe ? Le Pépère t’avait vu au Main Square…

B : J’ai fait ma première scène en 2019. A l’époque, j’avais hyper peur d’exposer mon art. Je me demandais si je pouvais tenir une foule pendant 30 minutes, voire une heure. Maintenant j’ai fait pas mal de concerts et c’est beaucoup plus facile, je suis bien plus détendu.

Le Main Square c’est ma plus grande scène. C’était en pleine après-midi, il y avait 10 000 personnes, la scène était gigantesque, c’était super impressionnant. Ça s’est super bien passé et ça reste un super souvenir que je n’oublierai jamais.

PN : C’était dur de faire Boréal, ton premier album ?

B : C’est dur mais ultra kiffant. C’est quelque chose qui te prend beaucoup de temps et représente énormément de travail. J’ai vraiment abordé mon album comme un artiste qui crée son œuvre et j’y ai mis tout mon cœur. Forcément, j’ai pas beaucoup dormi parce que j’avais tout le temps la tête dans la musique (rires). J’en garde un bon souvenir, c’était compliqué mais aussi super agréable.

PN : Es-tu satisfait des retours ?

B : Franchement ouais. Je m’attendais à rien, je savais pas du tout si ça allait plaire. Tout ce que j’en savais, c’est que j’en étais super fier. On a eu beaucoup d’excellents retours qui m’ont ouvert beaucoup de portes par la suite.

PN : On espère donc que tu en prépares un autre ?

B : Ouais, je suis sur l’écriture d’un deuxième projet. J’ai commencé l’été dernier à m’y investir à fond et je pense que je peux dire que j’en suis à la fin.

P.N : Et tu as sorti Soleil s’allume aujourd’hui. Qu’est-ce que c’est ?

B : Soleil s’allume c’est un morceau assez personnel mais sur lequel beaucoup de gens peuvent se reconnaître. C’est un morceau d’espoir, du quotidien et des problèmes qui impactent notre vie.

Bekar rap soleil s'allume
Le dernier titre de Bekar, Soleil s’allume. © BekarTNF

P.N : Pourquoi faut-il aller le streamer ?

B : Parce qu’il est super intéressant ! J’aime beaucoup l’aspect spatial dans les flow, la prod, les paroles. Il transporte ! Ce morceau parle à beaucoup de monde et peut s’écouter dans tous les moods, que tu sois au volant de ta voiture, avec une meuf, dans ta chambre le soir… J’espère qu’il va toucher des gens parce que c’est un morceau sincère que j’ai pris beaucoup de plaisir à faire. J’en suis hyper fier et j’espère que les gens vont kiffer.

Soleil s’allume est disponible sur toutes les plateformes de streaming et sa vidéo lyrics sur sa chaine Youtube permettant de plonger dans l’univers d’un rappeur plus que prometteur. Et il permet de patienter avant le deuxième projet très attendu.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
3
J'ai hâte !
0
Joyeux
1
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
  • En licence d'Economie-Gestion à l'Académie ESJ de Lille. Rédacteur pour le Pépère News et The Daily Dunk

Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR