En lecture
Le TLM Volleyball lance sa saison face à Chaumont

Le TLM Volleyball lance sa saison face à Chaumont

Dans un complexe Léo Lagrange de Tourcoing plein à craquer et dans une ambiance de folie, le Tourcoing Lille Métropole (TLM) lançait sa saison face à Chaumont. Au terme d’un match très disputé et passionnant à suivre, les nordistes s’inclinent finalement 1-3 en n’ayant pas démérité, dans une rencontre qui aurait pu basculer d’un côté comme de l’autre. Retour sur cette première journée de Ligue AM. 

Après une grosse montée en chaleur durant tout l’échauffement, l’avant match s’est terminé par une standing ovation du public Vert pour la présentation des trois médaillés olympiques. D’abord les deux Argentins, Augustin Loser et Matias Sanchez, revenus bronzés de Tokyo. Puis, le meilleur pour la fin, le champion Olympique avec l’Equipe de France, Daryl Bultor.

Les Verts roulent au diesel…

Les Nordistes ne commencent pas le match par le bon bout en étant directement menés par les Chaumontais 0-3 puis 8-13. Les joueurs de Mauricio Paes ont besoin de quelques minutes pour se lancer. Mais très vite, les cadres sortent la tête de l’eau et les récompensés de Tokyo prennent les choses en main. Augustin Loser, auteur de 16 points, et Daryl Bultor, lui de 12, offrent à Matias Sanchez des solutions au centre qui finissent par payer. Les équipes font alors jeu égal, et un combat acharné sur le terrain reprend. Malheureusement, le retard concédé d’entrée par les Tourquennois ne sera jamais comblé. Malgré un retour à deux point à 16-18, les Verts laissent les Haut-Marnais filer vers le gain de la première manche : 17-23  puis 21-24 pour se conclure sur le score de 22-25.

Le coach a dû trouver les mots avant le début du second acte. Les Verts partent sur les chapeaux de roues et réussissent à maintenir un écart de +3 dès le début du second set. Ils mènent 4-1 puis 11-8 ou encore 15-11. Les Argentins survolent le set et la recrue Julien Winkelmuller se distingue à l’attaque. Il inscrira 19 points sur la rencontre, faisant de lui le meilleur scoreur tourquennois. L’autre recrue nordiste, Gabriel Vaccari enchaîne les bons services tandis que Bultor enchaîne les blocs. Le jeune Simon Roehrig sert pour le dernier point et Tourcoing empoche le deuxième set 25-19.

… mais ils n’ont pas tenu la distance

Le ton monte et les esprits s’échauffent de part et d’autre du filet. Les avants se chamaillent et les arbitres doivent intervenir à plusieurs reprises pour calmer le jeu. Les gradins crient de plus en plus fort, enchantés de ce retour au score des locaux. Matias Sanchez ne baisse pas le rythme et régale par son jeu de passe. Le speaker ne s’y trompe pas. Mais Chaumont a été piqué dans son orgueil et les Verts enchaînent les fautes au service ou au bloc. Mauricio Paes use des ses deux temps-morts pour tenter de réagir. Le combat est rude mais ce sont les visiteurs qui prennent un avantage de +4 à 7-11 puis même de +5 à 14-19 après une nouvelle faute. Les aces s’enchaînent pour le plus grand plaisir des visiteurs. Tourcoing croit revenir à 23-24 mais c’est trop juste. Après une nouvelle altercation, Chaumont s’impose 23-25 et repasse devant au tableau d’affichage.

Ce quatrième set sent le KO. Dans toute la salle on sent que l’équipe qui arrivera à se détacher gagnera le match. Si Tourcoing gagne, les joueurs seront sur une bonne lancée et auront le mental à bloc pour aborder le set décisif. Et si Chaumont gagne, le match sera simplement terminé. Ce sont les locaux qui démarrent mieux et mènent 7-3 d’entrée mais après un coup de mou, les Rouges sont déjà de retour à 7 partout. Les deux équipes sont au coude à coude pendant quasi l’entièreté du set : 8-8, 12-12, 17-17…

Les remplaçants regardent le tableau d’affichage, ils y croient. Le public en veut encore, veut vibrer jusqu’au bout de la nuit. Il doit y avoir un tie-break. Mais à forces d’erreurs et de fautes les coéquipiers de Daryl Bultor vont finir par craquer et se laisser distancer au pire des moments. Chaumont mène 20-18 puis 23-19. Dans un dernier sursaut et poussé par un public en irruption, Felipe Rammé enchaîne deux blocs et ramène les Verts à 23-24. Après une dernière attaque adverse, ce sont les visiteurs qui s’imposent au bout du suspens, 23-25.

Un instant de déception plus tard, les sourires sont vite retrouvés et les invectives laissent place aux accolades. Simon Roehrig confie qu’il pensait ses coéquipiers capables de revenir « mais ça s’est joué sur des erreurs de notre part« . « Ce sont des choses de début de saison qui sont à régler avec le temps et à force de travail. » Il se tourne déjà vers le prochain match et le déplacement à Toulouse. Il sait que « la saison est longue, ce n’était qu’un match ce soir. L’an passé on a commencé fort mais on s’est écroulés. Si cette année on fait l’inverse, c’est encore mieux. »

Le Tourcoing Lille Métropole Volleyball accueillera Montpellier le 22 octobre pour le compte de la troisième journée.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
2
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.