En lecture
Lens perd son premier match et fait déjà face à quelques inquiétudes

Lens perd son premier match et fait déjà face à quelques inquiétudes

Leca Lens Le Havre

Le Racing Club de Lens a commencé sa série de cinq matchs amicaux de la plus mauvaise des manières. Une défaite 3 buts à 1 face au Havre mais surtout des premiers manquements dans le jeu, notamment en défense. Simple faux pas dû à la reprise ou premières inquiétudes à avoir ?

Le stade Paul Guerre de Billy-Montigny semble bien vide. Une petite centaine de personnes à peine a été autorisée à assister au match. Tous portent un masque, même si la distanciation sociale n’est pas vraiment respectée. De l’autre côté du terrain, une dizaine de supporters ont réussi à escalader un mur pour assister au match de manière clandestine. Assez discrets durant la rencontre, ils reprocheront à leurs joueurs de “faire les stars” et de ne pas donner leur maillot à la fin du match.

On est donc bien loin de l’ambiance sulfureuse du stade Bollaert. Ce ne sont pas non plus le temps maussade et l’adversaire, Le Havre Football Club, qui font vibrer les supporters. Les Havrais sortent d’une rencontre compliquée face au Paris-Saint Germain, durant laquelle ils ont subi une cinglante défaite 9-0 devant les 5 000 personnes venues les supporter.

Une affiche bien loin des strass et des paillettes

Face à eux, les Lensois s’apprêtent à disputer leur premier match de la saison. Si le match n’a aucun enjeu officiel, les joueurs ont à coeur de montrer à leur coach, Franck Haise, qu’il peut leur faire confiance. C’est aussi l’occasion de voir à l’oeuvre deux nouvelles recrues, les défenseurs Loïc Badé, arrivé en provenance du Havre, et Jonathan Clauss.

Il faudra toutefois attendre pour voir les autres joueurs arrivés cet été. Les supporters étaient d’ailleurs impatients de voir Ignatus Ganago mais devront prendre leur mal en patience. L’attaquant acheté pour six millions d’euros à l’OGC Nice a affiché quelques problèmes aux lombaires à l’entrainement et n’apparaissait pas sur la feuille de match. On devrait néanmoins voir la recrue la plus chère de l’histoire du club sur le terrain lors des prochains matchs.

Un manque d’efficacité qui se paie cash

Le match démarre sur les chapeaux de roue avec dès la troisième minute la première frappe du match pour les Havrais, sans problème pour Jean-Louis Leca. On assiste à un match dominé par les Sang et Or mais surtout gâché par les déchets techniques des deux équipes. Les occasions se multiplient mais les Lensois n’arrivent pas à les concrétiser. L’ouverture viendra, comme bien souvent, de Sotoca. Bien servi par Michelin, dont le centre a lobé le gardien havrais, le numéro 7 lensois n’a plus qu’à pousser de la tête le ballon dans un but vide (24′).

Lens va toutefois très vite regretter de ne pas avoir converti sa domination en but. Alors que les nordistes maitrisaient la rencontre, ils vont se relâcher et permettre à leurs adversaires de mener la révolte. D’abord par une frappe de Thiaré qui passera au-dessus (30′) puis par l’intermédiaire de Cornette qui forcera Leca à la parade (32′). La défense lensoise craquera finalement à la 37è minute. Cornette, encore lui, est lancé dans la profondeur pour un face à face avec Leca. Ce dernier plonge bien dans ses pieds mais Thiaré a bien suivi et marque dans un but laissé vide par le gardien lensois (37′).

Les deux équipes rentrent donc à égalité à la mi-temps, un but partout. Si les Sang et Or ont dominé techniquement la première période, les manquements défensifs laissent perplexes. D’autant plus que le 3-4-1-2 mis en place par Frank Haise semble avoir toutes les peines du monde à casser les lignes et passer le milieu de terrain havrais.

Au retour des vestiaires, l’équipe du Racing est complètement remaniée. C’était annoncé en conférence de presse, les onze joueurs ont laissé leur place aux remplaçants. Pour un résultat plus que médiocre. Les Lensois retombent dans leur travers et c’est au tour de Mauricio de manquer son face-à-face (49′). Sur la contre-attaque, Desprez, le gardien lensois remplaçant, se troue et permet à Meras de marquer un but gag dans une cage une nouvelle fois vide (50′). Le Havre prend donc l’avantage pour ne plus le lâcher.

https://twitter.com/RCLens/status/1283825528219336704

Un banc et une défense inquiétants

Le reste de la rencontre sera en effet très compliqué pour les remplaçants nordistes. Face à une équipe havraise qui a gardé sa colonne vertébrale de la première période, l’équipe de Franck Haise n’y arrive plus. Les approximations sont trop nombreuses et surtout, les lacunes défensives sont criantes. Elles profiteront à Himad Abdelli. Le milieu havrais a tout le temps d’armer son tir des 25m et trouve la lucarne de Desprez pour le 3-1 (57′).

Cette deuxième mi-temps est insipide et très pauvre en terme de qualité de jeu. Lens n’existe que par les coups de pieds arrêtés et chaque offensive du HAC est dangereuse. Il y aura un sursaut, malgré tout, par Benza qui manquera de peu le cadre (68′). Hormis cela et le penalty manqué par ce même Benza (84′), les remplaçants lensois n’auront pas existé. Une inquiétude pour Franck Haise qui espérait pouvoir compter sur ce banc tout au long de la saison.

Le Havre repart donc avec la victoire, sur le même score que l’an passé à Bollart, 3-1. Si l’on ne s’inquiète pas pour Lens, ce n’était après tout que le premier match de reprise, on espère tout de même une réaction face à La Gantoise mardi prochain.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR