En lecture
Les Européennes #3 : la Hongrie

Les Européennes #3 : la Hongrie

Pour les élections européennes de 2019, le Pépère News essaye d’analyser et d’expliquer les enjeux de ces élections dans différents pays de l’Union Européenne. Aujourd’hui, place à la Hongrie !

Les partis présents dans l’arène

La Hongrie sera représentée par 21 députés au Parlement européen.

Du côté de l’extrême droite, c’est le Mouvement pour une meilleure Hongrie qui porte ses couleurs. Le Parti hongrois ultranationaliste parfois qualifié de néonazi a de grandes chances de taper fort les 25 et 26 mai. Lors des précédentes élections européennes, le parti avait récolté 14,67% des voix. Si ce n’est plus Gabor Vona qui dirige le parti depuis les élections législatives de 2018 où Jobbik avait terminé deuxième force du pays, la tête de liste Peter Jakab compte bien confirmer l’ascension fulgurante du jeune parti fondé en 2003. Avec leurs idées très conservatrices, anti-européennes et leur nostalgie de la grande Hongrie d’avant le Traité de Trianon de 1920, Jobbik est une ombre menaçante qui plane sur l’Europe.

L’alliance entre Fidesz et le Parti démocrate-chrétien est bien sûr favorite pour ces élections. Ces partis populistes et conservateurs prônent une démocratie illibérale, c’est-à-dire qu’ils rejettent le principe de libéralisme tout en conservant la démocratie. Outre le fait qu’il soit soutenu par le Premier ministre hongrois, Fidesz avait remporté 51,48% des voix lors des élections européennes de 2014. Menée par Laszlo Trocsanyi, ministre de la Justice, la liste devrait sans doute l’emporter dans le pays. Le seul problème, c’est que son affiliation européenne, le Parti populaire européen, a récemment voté la suspension des membres de Fidesz pour mauvais comportements. Les 12 députés n’ont donc plus le droit d’assister aux réunions, de voter et de se présenter à des postes du parti. Cela pourrait donc effrayer une partie de l’électorat mais rien n’est moins sûr. Selon les derniers sondages, Fidesz récolterait aux alentours de 52% des votes.

Au centre, les écologistes et le Lehet Mas a Politika (La politique peut être différente) tenteront de se faire une place sur l’échiquier politique de leur pays. Il y a cinq ans, la liste avait seulement réuni 5,04% des voix, autrement dit, elle était la dernière force du pays. Menée par le très jeune Gabor Vago (35 ans), la liste fortement portée sur la lutte anticorruption devra donc essayer de faire mieux même si elle ne dépasse pas les 5% dans les sondages.

Voir aussi

La gauche sera quant à elle représentée par deux partis : le Parti Socialiste hongrois et la Coalition démocratique. À eux deux, ils avaient rassemblé 20,65% des voix. C’est toujours moins que Fidesz mais plus que Jobbik. Ceci permettrait d’avoir un contre-pouvoir sur eux. Intégrés au sein du groupe Socialistes & Démocrates à l’élection européenne, ils veilleront à ce que Viktor Orban respecte les budgets imposés par l’Union Européenne.

Les enjeux

Si les Hongrois veulent protester contre la prise de pouvoir de plus en plus autoritaire d’Orban, il sera très important pour eux d’aller voter. Son mur de barbelés pour lutter contre les migrants à la frontière de la Serbie, ses lois restreignant les libertés de la presse… La jeunesse hongroise a peut-être envie de faire passer un message, et ces élections tombent à pic.

Elles seront également cruciales à une toute autre échelle : une opposition de politique entre Viktor Orban et Emmanuel Macron. Défense de l’identité chrétienne et lutte contre la finance internationale pour l’un et valorisation du libéralisme pour l’autre. Celui qui sortira vainqueur des Européennes aura donc l’ascendant psychologique sur l’autre. Le parti d’Orban joue sur la désinformation du public et espère gagner des voix grâce à cela. Il a récemment affirmé que l’UE préparait des quotas d’immigration par pays. Une chose est sûre, la Hongrie devient un membre particulièrement gênant pour l’Union Européenne et le PPE.

Les élections européennes en Hongrie seront donc cruciales pour le peuple hongrois s’il veut montrer son mécontentement vis-à-vis de la politique du Premier ministre. Cependant, il semblerait que Fidesz ait une marge conséquente sur le reste de la concurrence. 

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (1)

Répondre

Haut de la page