En lecture
Les rencontres estivales #2 : Dimanche, “mélancolie le sourire aux lèvres”

Les rencontres estivales #2 : Dimanche, “mélancolie le sourire aux lèvres”

Dimanche au Main Square, Elise Dolinard

Vous pensiez qu’on vous avait laissés tombés hein ? Et bien non ! Après une petite pause estivale et un sacré ravalement de façade, le Pépère News reprend du service pour vous accompagner durant la monotonie pluvieuse et grisonnante de l’automne. La recette ? Une série d’interviews d’artistes rencontrés au détour d’un Main Square, tous originaires des Hauts-de-France. Rock, pop, jazz, rap, … Tout le monde y trouvera son compte. Alors attachez-vous, ça va swinguer !

Le deuxième groupe dont nous avons eu la chance de croiser la route, c’est Dimanche. Duo hybride et éclectique à cheval entre Lille et Paris, Dimanche nous offre une proposition musicale fraîche, très fraîche. Empreinte de hip-hop dans les beats, d’électro-pop dans les instrus et de cloud rap dans l’auto-tune qui fait planer leurs paroles doucement mélancoliques. L’univers musical du jeune couple nous emprisonne paisiblement … Et on aime ça !

C’est après avoir séduit la scène du Bastion que Dimanche nous a accordé une interview, ou plutôt une discussion sans filtre et sans artifice. Noémie et Ulysse, de leurs véritables prénoms, nous ont ouvert les portes de leur univers et on a plongé la tête la première.

Pépère News : Ça va faire une petite demi-heure que vous êtes sortis de scène, comment ça s’est passé là bas ? Vous êtes contents ?

Ulysse : Ouais on est super contents ! On pensait qu’il n’y allait avoir personne du tout.

Noémie : On avait lancé des paris avant le concert genre « moi je dis dix » « moi je dis deux » (rires). Au final on a tous perdus donc dans sens là, c’est plutôt cool.

Ulysse : Bah c’est pas évident. Tu ouvres le festival à 17h un vendredi et en plus y’a un concert sur la Main Stage. Et finalement y’a du monde qui arrive, c’est vraiment sympa.

PN : Et vous avez des petits rituels avant ou après les concerts ?

Ulysse : Bah on a instauré un rituel qu’on n’a pas encore tenu aujourd’hui (rires). On se prend en photo au Polaroïd, histoire de pouvoir faire un petit mur chez moi rempli de souvenirs. Et puis avoir une vraie photo c’est pas la même chose que de se prendre en selfie quoi.

PN : Trois singles sortis sur les plateformes de streaming depuis Top Model (sorti en septembre 2018), ça signifie un album ou un EP en préparation j’imagine ?

Ulysse : Yes, on prépare un EP qui sortira sans doute vers la fin de l’année. Mais on prend notre temps ! C’est hyper important quand tu es un groupe en développement de pas sortir un projet trop vite, même si c’est très tentant puisque tu as envie que le projet avance.

Noémie : Y’a pas d’urgence. On a encore rien annoncé, donc on prend le temps de chercher ce qui nous correspond, ce qu’on veut vraiment comme carte de visite… Parce que le premier EP ou album, c’est vraiment ça.

PN : Ulysse, tu nous parlais des cours que tu donnais à l’ESJ Lille, ça signifie que vous gardez toujours votre travail à côté ou vous planifiez de vous dédier entièrement à la musique ?

Ulysse : Non, on a tous les deux la chance d’avoir des métiers à la fois assez créatifs et où on est indépendants. Moi je suis réalisateur vidéo, donc je fais des documentaires mais aussi des clips de musique par exemple. Et Noémie est tatoueuse. Ce qui nous permet de pouvoir nous plonger à fond dans la musique et dans notre univers tout en continuant à taffer en même temps.

Noémie : La musique pour nous ce n’est pas encore très lucratif (rires). Et il nous faut de l’argent, donc pour l’instant c’est comme ça. Mais comme l’a dit Ulysse, nos métiers nous permettent de nous organiser presque entièrement comme on le veut, contrairement à beaucoup d’artistes qui sont obligés de quitter leur boulot pour trouver le temps de faire de la musique.

PN : On a lu que vous aviez commencé à écrire et composer dans votre chambre, de manière totalement autonome. Vous continuez à tout faire vous-mêmes, que ce soit pour la composition, l’écriture, le mixage ?

Ulysse : On continue à écrire et composer seuls. Pour le mixage, on est entrain de passer un petit cap. On a fait de la musique dans notre chambre pendant quatre ans, mais au bout d’un moment tu arrives à la fin d’un cycle, où tu sens que tu as besoin d’autres personnes pour avancer. Du coup on a rencontré nos managers, qui nous ont beaucoup aidés à faire avancer le projet. Sur la musique, on fait encore tout ensemble, mais on préfère faire mixer par un vrai mixeur, ça fait vraiment la différence. Au bout d’un moment tu as aussi besoin de t’entourer quoi. Puis pour tout ce qui est de la communication, du marketing, du réseautage avec les labels et les maisons de disque, … Tu rencontres vite des gens qui ont des contacts …

Voir aussi
jardin électronique

Noémie : Et puis c’est pas notre métier non plus. Nous on réfléchit en créatifs, on ne réfléchit pas en terme de stratège. On n’est pas formés pour et puis ça demande une dichotomie qu’on n’a pas.

PN : Vous faites une musique très planante, mélancolique, ça vous vient d’où ? Ça nous faisait un peu penser à du Pink Floyd …

Noémie : Ah marrant ça ! Oui, il y a un côté un peu post-rock dans les sons, dans la musicalité.

Ulysse : J’écoute quasiment que des trucs de dépressif, c’est sûr. Parce que c’est ce qui me touche. Après ça m’empêche pas d’être souriant et d’aimer rigoler. Mais on est plus portés par des émotions nostalgiques, et c’est ça qui ressort le plus dans nos morceaux. Mais on a quand même à cœur de communiquer une énergie positive, c’est de la mélancolie mais le sourire aux lèvres.

Noémie : C’est aussi une espèce d’acceptation aussi, de résignation et de lâcher-prise aussi finalement. On est tristes mais on est contents quand même.

“On a quand même à cœur de communiquer une énergie positive, c’est de la mélancolie mais le sourire aux lèvres.”

Ulysse : Bah parce qu’on est à deux (rires).

Afin de ne rien louper des dates de concerts et des sorties musicales de Dimanche, n’hésitez pas à les suivre sur Instagram (https://www.instagram.com/dimanche_fr/?hl=fr) Youtube (https://www.youtube.com/channel/UCI4VlRu-Cl_ol4yRiY0TQyw). En attendant on vous laisse avec leur dernier single Amour Étrange.

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
1
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page