En lecture
Lille 3000 Utopia présente « La Forêt Magique », l’exposition immersive et éco-responsable

Lille 3000 Utopia présente « La Forêt Magique », l’exposition immersive et éco-responsable

Entrée de l'exposition "La Forêt Magique", Lille, le 16 mai 2022

En lien direct avec l’événement culturel Lille 3000 Utopia, le palais des Beaux-Arts de Lille propose une exposition temporaire : « La Forêt Magique ». Elle a ouvert ses portes le 13 mai 2022 et les fermera le 13 septembre prochain. Conçue dans une démarche éco-responsable, l’exposition plonge le spectateur au cœur des mystères de la forêt.

Lorsque vous entrez dans cette exposition, plusieurs de vos sens seront mis à contribution. La vue, certes, mais aussi l’ouïe, tout au long sollicitée. Accompagnée du bruit du vent, du chant des oiseaux, l’exposition nous met en garde face à notre méconnaissance de la forêt.  Cet élément, très présent sur notre planète, semble encore méconnu de l’Homme. Au fur et à mesure de la visite, l’exposition nous dévoile les secrets de la nature, plongeant le spectateur au cœur d’une forêt imaginaire.

Un espace ludique aux recoins surprenants

Le premier espace se trouve au centre du palais des Beaux-Arts. Une pièce cylindrique dont l’intérieur est recouvert d’écrans, nous offre une vision à 360° de la nature. Des paysages défilent, dévoilant le mouvement des arbres. L’immersion est totale. L’extérieur du cylindre est recouvert de textes explicatifs ainsi que de photographies. Des photos de la forêt primaire de Białowieża en Pologne sont exposées, la seule forêt primaire existante. Des termes importants sont définis pour le spectateur : Qu’est-ce qu’une forêt ? Qu’est-ce qu’une forêt primaire ? Une forêt primaire peut être aussi qualifiée de “forêt vierge”, son sol fertile et sa diversité biologique sont à leur paroxysme, on y retrouve les arbres les plus âgés qui atteignent des hauteurs impressionnantes.

En plus d’être un plaisir pour notre rétine, l’exposition propose des notes explicatives de botanistes et des petites bulles de culture générale. Ces notes permettent d’en apprendre plus sur la nature qui nous entoure et développent notre culture environnementale.

Cylindre avec sa vision en 360º sur la nature, exposition "La Forêt Magique", Lille, le 16 mai 2022
Cylindre avec sa vision en 360º sur la nature, exposition “La Forêt Magique”, Lille, le 16 mai 2022 © Inès Dauguet / Pépère News

Une forêt au caractère mystique et spirituel

Aux prémices de notre existence, la forêt était vénérée, sacrée, perçue comme un lien entre l’Homme et Dieu. Un intermédiaire entre les enfers et le ciel, protégeant et nourrissant le peuple. Dans cette optique, des extraits de films sont projetés tels qu’Astérix et le domaine des Dieux (par Louis Clichy et Alexandre Astier) ou Avatar (par James Cameron). Pour certains peuples, l’arbre est la représentation de la foi, au caractère symbolique et religieux.

L’arbre n’est pas seulement un abri ou une source de ravitaillement, il est un refuge, un lieu de recueil. Le fameux « arbre de vie » prend alors tout son sens.

Une ambiance envoûtante pour chaque section

Au total, l’exposition est séparée en plusieurs sections. Le premier thème est basé sur l’exploration. Le second dévoile l’aspect sombre et effrayant de la forêt : « La Forêt Hantée ». Les visiteurs sont plongés dans une obscurité presque embarrassante. Le but est de montrer le changement de mentalité des Hommes vis-à-vis de la forêt, avant vénérée, maintenant crainte. Après la christianisation en Occident, la forêt devient hostile et incontrôlable. Encore aujourd’hui, la forêt est associée à un lieu non sécurisé, hôte de faits surnaturels. Pour contrer cette peur, l’Homme décide de l’exploiter et de la destituer de son autonomie.

Projection limuneuse d'une structure d'arbre par l'artiste Mat Collishaw réalisé en 2017.
Projection lumineuse d’une structure d’arbre par l’artiste Mat Collishaw réalisé en 2017. Lille, le 16 mai 2022 © Ines Dauguet / Pépère News

La troisième section est comme un souffle de légèreté pour le spectateur : « La Forêt Enchantée ». On entre dans un monde méconnaissable, où l’insouciance et la féerie règnent. La pénombre de la forêt hantée laisse place aux chants d’oiseaux et aux rires d’enfants. Les peintures et photographies semblent tout droit sorties d’un rêve. Ce dernier thème conclut cette exposition sur une note douce.

Une exposition remplie de découverte et de magie, c’est le rendez-vous que vous donne le Palais des Beaux-Arts de Lille jusqu’au 13 septembre. 

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
8
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.