Lille Eco Sport Challenge : près d’un demi-million de mégots ramassés

Les mégots ramassés sont rassemblés dans des piscines gonflables © Arthur Louis

Ce samedi 17 septembre se tenait le Lille Eco Sport Challenge, avec la Citadelle de Lille comme camp de base. Organisé par le Lille Métropole Athlétisme (LMA), avec l’athlète Pierre-Ambroise Bosse aux commandes, l’événement a rassemblé plusieurs centaines de volontaires.

Pierre-Ambroise Bosse était déjà bien échauffé avant le départ des différents groupes de ramasseurs de déchets dans les rues de Lille, et il faut dire que le champion du monde du 800m pouvait être enthousiaste en voyant se concrétiser un projet mûri depuis plusieurs semaines. L’idée d’un grand moment de cohésion où les habitants nettoieraient leur ville n’a d’ailleurs pas séduit que l’athlète. Ce dernier se satisfaisait d’avoir été suivi dans cette ambition : “On a réussi à ramener pas mal d’acteurs [banques, entreprises ou encore collectivités ont pris part au projet] dont on n’attendait pas autant d’engouement. Le LMA, notamment, s’est investi à fond en termes de main d’œuvre et de temps. C’est grâce à tous ces acteurs qui ont joué le jeu.” C’est donc un véritable petit village de partenaires qui a vu le jour, dès neuf heures du matin, non loin du bien connu Monument aux Pigeons Voyageurs de la Citadelle.

Un évènement lié au World Cleanup Day

Le Lille Eco Sport Challenge faisait partie d’un ensemble d’initiatives organisées partout dans le monde pour faire la chasse aux déchets à l’occasion du World Cleanup Day. Et pour mener à bien la contribution lilloise à ce jour exceptionnel, les organisateurs ont divisé la journée en deux temps. Le matin, ce sont des groupes d’une quinzaine de participants, inscrits avant l’évènement, qui ont investi les rues de la ville pour un ramassage, parfois à grandes foulées, aux côtés d’ambassadeurs (influenceurs ou encore sportifs professionnels) après un échauffement sous la direction du champion du monde 2017 du 800m. Le reste de la journée était consacré à la chasse aux déchets par n’importe quel citoyen souhaitant participer sans inscription.

Pierre Antoine Bosse à l'échauffement avant le départ du Lille Eco Sport Challenge © Arthur Louis
Pierre-Antoine Bosse aura été l’initiateur, mais aussi l’animateur de ce Lille Eco Sport Challenge © Arthur Louis

Un succès écologique et populaire

L’opération reposait sur sa capacité à mobiliser le public. C’est la raison pour laquelle Pierre-Ambroise Bosse a fait appel aux fameux “ambassadeurs” qui ont fait part de leur présence sur les réseaux sociaux. On a donc pu apercevoir ce samedi des sportifs comme Jimmy Vicaut, ancien champion d’Europe du 60m et médaillé de bronze aux JO de Londres, ou des influenceurs comme la tiktokeuse Libellule, arpenter les rues de Lille à la recherche de détritus à recycler. Une présence de personnalités qui vient nuancer l’impression de solitude de Pierre-Ambroise Bosse, à l’origine du Lille Eco Sport Challenge : “Je n’ai pas trop eu de messages de soutien de collègues sportifs, pas assez en tout cas. C’est pour ça qu’on essaie de créer ce genre de moments ludiques reliés au sport parce que c’est le meilleur biais pour parler aux gens et les rassembler.” Une ambition récompensée par le succès de l’évènement qui a vu de jeunes Lillois prendre soin de l’environnement aux côtés d’autres, parfois bien plus âgés.

Jimmy Vicaut ramasse un mégot pendant le Lille Eco Sport Challenge Les participants au Lille Eco Sport Challenge nettoient le Quai du Wault © Arthur Louis
Les athlètes Dimitri Jozwicki et Jimmy Vicaut en plein nettoyage de Lille © Arthur Louis

La cause environnementale devient un sujet de plus en plus important aux yeux des citoyens et les amis de Pierre-Ambroise Bosse, venus lui prêter main forte ce samedi, concédaient l’importance de participer à ce genre d’action. L’acteur Victor Meutelet a fait part de sa volonté d’engagement : “Pour ce genre d’évènements, j’essaie de me rendre disponible. C’est normal d’être là. J’ai l’habitude de m’engager pour cela mais plutôt dans mon coin. J’ai toujours du mal avec le fait de montrer ce que je fais. Mais là c’est cool, avec une ambiance différente.” De son côté, Dimitri Jozwicki, 4ème du 100m aux Jeux Paralympiques de Tokyo, relevait le poids du sport dans la cause environnementale : “Bien sûr, dans le sport, on essaie toujours de faire au mieux même si on n’est pas toujours des exemples à suivre quand on doit concourir à l’autre bout du monde. Le sport doit servir à passer outre ces barrières qu’on peut avoir avec différentes causes. Le sport et l’écologie, ce n’est pas que ça peut matcher, mais c’est que ça doit matcher. ” Un assemblage parfait avec le Lille Eco Sport Challenge qui mariait défense de l’environnement et activité physique.

Un résultat positif pour les rues lilloises

À l’arrivée, ce sont pas loin d’un demi-million de mégots, dont 200.000 avaient été récoltés à la mi-journée, qui ont été ramassés par les participants. Rassemblés dans des piscines gonflables à l’issue de la journée, ces restes de cigarettes ont vocation à être recyclés par une entreprise locale. Une idée de “revalorisation” des déchets qui s’est étendue à l’ensemble des trouvailles rapportées par les ramasseurs. Au-delà des mégots, le Lille Eco Sport Challenge aura effectivement permis de débarrasser la ville de 700 litres de canettes, cartons et autant de verre, mais aussi de 1.200 litres de bouteilles en plastique trouvées sur la route des participants. Des déchets à qui une nouvelle vie sera donnée après une opération de traitement et de recyclage. Restent 2.500 litres d’encombrants, comme des métaux ou des tissus, non revalorisables mais qui, au moins, ne pollueront plus l’espace urbain.

Les participants au Lille Eco Sport Challenge nettoient le Quai du Wault © Arthur Louis
Les participants ont ramassé des déchets partout à Lille, comme ici au quai du Wault © Arthur Louis

Pour le recordman d’Europe du 600m, Pierre-Ambroise Bosse, l’opération qui avait pour ambition de récolter deux fois plus de mégots aura, au moins, permis de faire la démonstration de la relative propreté des rues lilloises. À l’issue de l’évènement, l’athlète restait, comme toujours, positif à propos de la journée écoulée et envisageait déjà de réitérer l’expérience du Lille Eco Sport Challenge dans les années à venir. Rassemblement citoyen, activité sportive et action écologique : ce samedi 17 septembre aura finalement vu la capitale des Flandres donner une belle image de ses rues et de ses habitants.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
6
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.