En lecture
Lille n’y arrive toujours pas face à Valence

Lille n’y arrive toujours pas face à Valence

Mercredi soir, le LOSC recevait le Valence FC pour le compte de la 3e journée de la phase de poules de la Ligue Des Champions. Ce que l’on peut dire c’est que cela ne s’est pas réellement passé comme prévu… 

A l’heure d’affluer vers le stade Pierre Mauroy, chez les supporters, on était plutôt dans le “C’est maintenant ou jamais” et, pour être franc, tout le monde y croyait ! Pourtant lorsque les compositions d’équipe arrivent sur les écrans de tous les supporters, d’une part, Valence fait peur. Il y a pas mal d’anciens de Ligue 1 comme Kévin Gameiro, Geoffrey Kondogbia ou encore Mouctar Diakhaby. Et les autres sur la feuille de match font peur comme Parejo et Cheryshev ! Et d’autre part, du côté de nos Lillois, les internationaux Ikoné et Bamba sont sur le banc. Cette décision interroge au moment de garnir les tribunes, mais on est prêt à faire confiance à Yazici et Araujo. Le doux hymne de la Ligue des Champions est repris par tout le stade et notre cher Deniz Aytekin donne le coup d’envoi !

Une première période qui méritait mieux

Lille décide d’entamer fort et le pressing se fait très haut par une attaque nordiste coordonnée. La première frappe est signée Araujo mais, à l’image de tout le premier acte, n’inquiète pas Cillessen. Les occasions s’enchaînent pour Gameiro et Osimhen. Mais ce sont les Dogues qui font la meilleure impression à l’image d’André (26e) et encore Osimhen (39e). L’occasion des 45 premières minutes est à mettre à l’actif de Yazici. Celui qui, jusque là, avait réalisé une bonne mi-temps, trouve la barre sur une sublime frappe enroulée aux 20 mètres (40e) ! Depuis les tribunes et derrière la télévision aussi je pense, le LOSC a fait la meilleure impression sur la pelouse de Pierre Mauroy (comme à son habitude…) mais est très peu efficace et ne mène pas au score (comme à son habitude ?). Les 22 acteurs rentrent au vestiaire avec un sentiment étrange. Sur tous les plateaux télé à la pause, le même constat : Lille mérite tellement mieux !

Crédits photo : Yahoo News

On n’est pas passé loin du braquage…

Au retour des vestiaires, les Lillois remettent le couvert. C’est encore Benjamin André qui vient sonner la charge avec une tête non cadrée (49e). Mais alors que Lille continue de peser sur la défense espagnole, c’est bien le contre de Maxi Gomez et Kevin Gameiro qui trouve Denis Cheryshev qui fait mouche (63e). Contre le cours du jeu, ce sont les visiteurs qui mènent au score à l’heure de jeu. Galtier réagit tout de suite et fait entrer Ikoné (65e). Après d’autres grosses occasions, dont plusieurs pour le nouvel entrant, Mouctar Diakhaby est exclu pour deux cartons jaunes reçus en deux minutes ! Cette expulsion redonne de l’espoir à tout un stade. Mais au bout du suspens et quasiment au bout du temps additionnel, Ikoné se défait du marquage dans la surface et catapulte le ballon au fond des filets du gardien néerlandais ! Un partout, le stade chavire enfin !

Voir aussi

Au coup de sifflet final, les Dogues ont pris leur premier point, enfin. On attendait beaucoup de cette campagne de Ligue des Champions à Lille mais, même si tout reste possible, ça paraît de plus en plus compliqué pour le LOSC. À la sortie, au moment de rallier le métro à Cité Scientifique ou Hôtel de Ville de Villneuve d’Ascq, les supporters ont l’impression que Lille aurait dû gagner. Le retour de la Ligue des Champions à Pierre Mauroy, c’est le 27 novembre où ils recevront l’Ajax. L’espoir fait vivre.

Valentin Maio

Quelle est votre réaction ?
Excited
0
Happy
0
In Love
0
Not Sure
0
Silly
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Haut de la page