En lecture
Munich’tipales #3 : À Lomme, une soif d’indépendance ?

Munich’tipales #3 : À Lomme, une soif d’indépendance ?

municipales lomme

Tout comme Hellemmes, la ville de Lomme est une commune associée à la ville de Lille, et ce depuis l’an 2000. Elle vote à ces élections pour élire le maire délégué qui siégera au conseil communal. Celui-ci, même s’il n’est pas maître du budget de la commune, est tout de même décisionnaire sur des sujets allant des espaces verts aux politiques culturelles et sportives.

Comme ailleurs en France, et a fortiori dans le reste de la métropole lilloise, les enjeux principaux pour les habitants de la ville de Lomme semblent être l’écologie, la sécurité ou encore le logement. Les différents candidats se sont bien sûr saisis de ces sujets. Mais un des incontournables, c’est aussi le statut de commune dite “associée” qui fait débat. Petit tour d’horizon des différentes listes à Lomme et de leurs projets avant le premier tour du week-end prochain. [L’ordre d’apparition des listes se fait en suivant l’ordre alphabétique des têtes de listes, ndlr]

“Lomme verte 2020”

La liste menée par Véronique Deleplanque, élue de la majorité actuelle, porte un projet d’apaisement et de ville où il fait bon vivre. Les mots d’ordre, de “prendre soin” à “vivifier” en passant par “renaturer” et “apaiser”, montrent l’ambition de la liste soutenue par Europe Écologie Les Verts de placer Lomme sur le devant de la scène sur le plan de la qualité de vie. Limitation à 30 km/h de la vitesse en ville, valorisation de la rénovation plutôt que de la construction, ou encore développement du réseau cyclable… Cette liste chercherait-elle à bien figurer au premier tour afin de s’allier au second et jouer les faiseurs de roi ?

“Faire respirer Lomme”

La liste soutenue par La République en Marche est menée par Victoria Godefrood-Berra. L’avocate de 31 ans a réuni deux alliés non négligeables : Philippe Duez de l’UDI, personnage central de l’opposition locale, et Yves Durand, ancien maire socialiste de la commune. Dans la lignée de sa partenaire Violette Spillebout, elle mise avant tout sur la sécurité et la propreté. La candidate veut également développer la mobilité au sein de la ville et les commerces de proximité. Enfin, elle défend la mise en place d’une commission d’évaluation au sujet du statut de “commune associée” afin de permettre plus de “transparence”.

“Décidez pour Lomme”

Jimmy Golygowski emmène la liste soutenue à Lomme par La France Insoumise. Avec son binôme Laurence Victor, ils veulent s’engager pour la défense du service public au sein de leur commune. Le professeur d’histoire-géographie souhaite également renforcer l’implication des citoyens au sein de la vie de la commune en développant la démocratie participative. Exemple marquant de cet engagement ? Sa volonté de décider du statut de commune associée selon la stratégie du plan A/plan B : renégociation des statuts ou référendum d’initiative communale.

mairie Lomme
Qui prendra la suite de Roger Vicot au Conseil communal de Lomme ? Crédit Photo : P.F.

“Union Rassemblement national et indépendants”

Tout comme celle de son partenaire candidat à Lille, la campagne de Maxime Moulin a été peu visible. Le chef de file de la liste soutenue par le Rassemblement National semble miser beaucoup sur l’image de marque du parti et sur l’enjeu de la sécurité. Cette technique pourrait être gagnante dans la commune où le parti d’extrême-droite avait réalisé un score surprise de 22% aux élections municipales en 2014 et s’était imposé lors des élections européennes.

“Lomme, naturellement”

Le maire sortant, Roger Vicot, affilié PS, se représente à la tête d’une liste qui compte bien rester majoritaire. Mais attention, cette année le scrutin promet d’être plus serré et Roger Vicot a voulu proposer aux Lommois de bonnes raisons de le reconduire. Pour ce qui est de l’écologie et du cadre de vie, Roger Vicot ambitionne notamment un espace vert à moins de 500m du domicile de chaque habitant de la commune. Il veut également créer un revenu de transition écologique pour les personnes porteuses de projets écologiques. On peut également noter la volonté de créer un groupe scolaire à Euratechnologies. Enfin, il se différencie de Martine Aubry à Lille en ne se prononçant pas pour la vidéoprotection.

“Notre parti c’est Lomme, fiers d’être Lommois”

La liste conduite par Denis Vinckier est soutenue par le parti Les Républicains. Un des aspects majeurs de la campagne du candidat de centre-droit, c’est son opposition forte à la situation actuelle quant au statut de commune associée. S’il ne va pas jusqu’à se positionner pour une indépendance, il milite en tout cas pour une autonomie financière de Lomme vis-à-vis de la ville-mère. Rendre la vile “verte, sûre, solidaire, dynamique et attractive”, tel est le crédo de Denis Vinckier, qui inscrit ses propositions dans la lignée de celles de Marc-Philippe Daubresse à Lille.

Nous vous rappelons que si vous êtes Lommois – ou Hellemmois – vous pourrez voter deux fois à chaque tour des élections : une fois pour une liste de votre commune, et une fois pour une liste à Lille.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre