En lecture
Munich’tipales #4 : Tourcoing face au défi de l’abstentionnisme

Munich’tipales #4 : Tourcoing face au défi de l’abstentionnisme

Le Pépère News a décidé de s’intéresser aux élections municipales de certaines communes proches de la Capitale des Flandres. Aujourd’hui, nous vous résumons l’essentiel à savoir concernant Tourcoing, la troisième ville des Hauts-de-France avec ses 96 300 habitants.

La ville qui a connu plus de 50% d’abstention aux dernières élections municipales présente aujourd’hui de nombreux défis. Parmi eux : la sécurité, le chômage (23,8% de chômeurs) et la transition écologique. Huit listes se proposent de pouvoir les relever. Le candidat qui fait le plus parler de lui : Gérald Darmanin. Maire de 2014 à 2017, il avait laissé sa place à son adjoint pour prendre le poste de ministre de l’Action et des Comptes publics, au risque de passer pour un maire absent et motivé par sa seule ambition personnelle.

“Le Choix de Tourcoing”, liste de Gérald Darmanin soutenue par La République en Marche

Le candidat investi par LREM appuie logiquement sa candidature sur son précédent mandat. Il présente adroitement son programme en alternant “ce que nous avons fait” et “ce que nous ferons“. Sur la sécurité, qu’il présente comme l’enjeu principal pour “faire baisser les chiffres de la délinquance“, il propose la présence de la police municipale 24h/24 et 7j/7, l’installation de plus de caméras de “vidéoprotection”. Sur l’environnement, il mise sur la végétalisation : création de douze hectares d’espaces verts, d’une “police de protection de l’environnement et de la cause animale“, de plus d’équipements pour les vélos. C’est au niveau des propositions concernant les étudiants qu’il faiblit : à part la proposition de bourses au mérite de 1.000€, on ne voit pas grand-chose sur le logement, la culture ou encore les transports (dont il ne propose la gratuité que pour les retraités). Cela suffira-t-il pour être réélu ? Ou son départ pour un poste d’envergure nationale lui aura-t-il fait perdre la confiance des Tourquennois ?

“Résistance Populaire”, liste du Gilet Jaune William Roger

Déjà candidat Front de gauche en 2014, William Roger présente cette-fois ci avec fierté une liste majoritairement composée de Gilets Jaunes et de militants associatifs et syndiqués. Il compte sur les abstentionnistes pour s’accorder un score respectable au premier tour. Parmi ses propositions, la démocratie prend une place majeure : référendums, assemblées générales citoyennes… Pour lutter contre le chômage, il propose plus d’emplois municipaux dans les services publics au lieu de déléguer aux entreprises privées. Pour lutter contre l’insécurité, il souhaite davantage d’effectifs et de moyens humains au lieu d’installer des caméras de vidéosurveillance. Par contre, encore une fois, peu pour les étudiants ; à part la gratuité des transports pour tous, les jeunes ne semblent clairement pas être la priorité.

“Lutte Ouvrière – Faire entendre le camp des travailleurs”, liste de Christophe Charlon soutenue par Lutte Ouvrière

Pour la première fois, Lutte Ouvrière présente un candidat à Tourcoing. Militant CGT et tête d’une liste qu’il revendique comme représentative de “toutes les origines“, Christophe Charlon mise lui aussi sur les travailleurs. Mais à part des revendications anticapitalistes et antimacronistes, le programme ne contient pas grand-chose de concret, à l’instar des autres listes soutenues par le parti dans les villes de la MEL. Pas sûr que cela suffise pour passer le premier tour…

“Tourcoing pour tous, tous pour Tourcoing”, liste de Mansour Nechaf soutenue par Renaissance Populaire

Mansour Nechaf, candidat en 2015 aux élections départementales et ancien proche de William Roger, souhaite lui aussi mobiliser les abstentionnistes. Pour cela, le facteur a fondé son collectif avec des citoyens issus de milieux populaires, novices en politique. Encore une fois, l’absence d’un programme clair montre plus une volonté d’occuper une figure d’opposition que de réellement gouverner la ville.

“Unis pour Tourcoing”, liste de Rémi Meurin soutenue par le Rassemblement National

Malgré une campagne quasi inexistante, le candidat présente bel et bien un programme de 63 mesures. Certes, floues et peu détaillées, mais qui abordent les sujets principaux. Pour la sécurité, priorité numéro un, Rémi Meurin rejoint la proposition de Gérald Darmanin avec une police municipale 24h/24 et 7j/7, ainsi qu’une augmentation des effectifs. Il insiste aussi sur la valorisation de l’économie locale avec des mesures concernant les commerces locaux, le développement des loisirs sportifs et culturels et l’entretien du patrimoine de la ville. Sur la démocratie, le candidat RN propose l’instauration du référendum d’initiative locale. Sur l’environnement, à part la distribution de graines de fleurs aux habitants, pas grand-chose… et pas un mot pour les étudiants. Pourtant, sa liste a ses chances dans la course à la mairie ; en 2014, la liste du Rassemblement National avait été qualifiée au second tour avec 17,5% des voix. Mais une récente enquête de Médiacités, qui a révélé le passé de membre actif de Génération Identitaire du candidat Meurin pourrait jouer en sa défaveur…

“Ambition commune Tourcoing 2020”, liste de Franck Talpaert soutenue par le Parti Socialiste

Ce collectif de citoyens, fondé par Franck Talpaert en 2019, est soutenu par des membres du PS. Même s’il se targue de proposer un programme composé de pas moins de 100 propositions, pas sûr qu’elles contiennent les grands changements attendus par les Tourquennois. En vérité, la liste s’inscrit dans la continuité de ses concurrentes, sans vraiment se démarquer. Reste quand même qu'”Ambition commune” fait de la lutte contre les violences faites aux femmes sa priorité en matière de sécurité. Sur l’environnement, la liste vise le zéro déchets et le zéro carbone, assortis d’une campagne de sensibilisation aux enjeux écologiques. Au niveau des transports : promotion des mobilités cyclables et volonté de militer à la MEL pour la gratuité pour tous.

“Tourcoing solidaire et engagée”, liste de Maurice Devloo soutenue par La France Insoumise

La France Insoumise s’est alliée à Génération.s pour former sa liste à Tourcoing. Mais elle ne s’en contente pas, et c’est en tout cinq partis qui se sont accordés pour présenter ce collectif aux élections municipales. Le programme est encore flou, en construction et en discussion entre les membres du collectif et les habitants. En ressortent néanmoins différents axes chers aux partis de gauche : créer du lien social pour lutter contre les inégalités, réveiller l’esprit citoyen des habitants face à la crise démocratique, honorer l’urgence des promesses de transition écologique.

“Tourcoing Vert Demain”, liste de Katy Vuylsteker soutenue par Europe Écologie Les Verts

Avant toute chose, il convient de préciser que l’homonymie entre la candidate des Verts et le maire sortant Jean-Marie Vuylsteker n’est qu’une coïncidence et qu’ils n’entretiennent aucun lien familial. La liste écolo, forte des résultats des dernières élections européennes, fonde beaucoup d’espoir dans ces municipales. À Tourcoing, il s’agit de végétaliser et verduriser absolument, notamment avec l’instauration d’un espace vert à moins de cinq minutes à pied de chaque habitant. Au programme aussi, une zone piétonne par quartier, le développement de pistes cyclables, la gratuité des transports en commun aux moins de 25 ans. La liste a construit tout un plan de transition écologique. En outre, elle propose des mesures sociales et démocratiques comme l’encadrement des loyers, les médiathèques gratuites, le refus du cumul des mandats et un plan d’action féministe. Les Verts risquent bien d’être un concurrent non négligeable à la liste LREM, avec un programme aussi bien construit et détaillé que celui de Gérald Darmanin.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
1
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
1
Triste...
0
Wow !
1
  • Je passe plus de temps avec le Pépère News qu'avec mon mec

Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR