L’Empire OktoberFest, la nouvelle série Netflix où bière et sang coulent à flots

Empire Oktoberfest

Netflix nous lance une nouvelle pépite à la volée : Oktoberfest: Beer and Blood. Diffusée en premier lieu sur Das Erste, une chaîne TV allemande, la série est disponible sur Netflix depuis le 1er octobre 2020. Mais que vaut réellement cette mini-série sur la fête de la bière ?

Le titre est évocateur et nous laisse deviner à quel point cette courte série venue d’Allemagne sera tiraillée entre fête et massacre… En six épisodes de 50 minutes chacun, celle-ci dépeint l’ascension du lugubre, mais grandiose Monsieur Prank et se laisse dévorer en quelques soirées.

Une série basée sur un événement mondial

Inspirée de faits réels, elle nous délivre une facette méconnue de la plus grand fête foraine du monde, lors de ses débuts. Le die Wiest, comme le nomment les Munichois en référence au site où le festival a lieu, se tient depuis le 17 octobre 1810 en Allemagne. Il perdure encore de nos jours, s’inscrivant dans l’esprit de tous comme un événement immanquable de Munich. C’est donc d’un grand réconfort pour les amateurs de bières que de voir Netflix sortir cette série en hommage au festival, alors que celui-ci se voit obligé de fermer ses portes aux visiteurs suite à la pandémie qui frappe en cette année 2020. Installez-vous confortablement, on vous raconte !

Une mini-série forte en émotions

Les créateurs Christian Limmer, Ronny Schalk et Alexis Wittgenstein nous propulsent au début du XXème siècle en Allemagne avec six épisodes époustouflants !

On suit, dans cette histoire, la famille Prank, dont l’ambition est de tenir le plus grand Palais de la bière jamais connu à Munich, lieu de l’action. Le père de famille, Curt Prank, torturé par la mort de son propre père et son échec en affaires, ne lésine sur aucun moyen pour voir son rêve s’accomplir ou encore marier sa fille, aussi sombres soient-ils… Les costumes et décors sont la preuve d’un travail sur l’époque prodigieux, afin de plonger au mieux le spectateur dans cet univers sans pareil.

L’acteur Misel Maticevic incarne avec finesse ce personnage principal basé sur la personne de Georg Lang (alias Crocodile Georg) qui a changé à jamais Munich avec ses idées révolutionnaires… Mais à quel prix ?

Entre politique, débauche, crime et amour, cette série n’est pas sans rappeler le chef d’œuvre Peaky Blinders qui avait déjà convaincu les adeptes des Shelby et de leurs penchants sombres. Gagnant le National Televison Award de la meilleure performance dans une série dramatique, on ne peut que espérer la même prouesse à cet hommage rendu à l’empire de la bière des Prank !

Mais au final qu’en pense-t-on ?

Avec le scénariste allemand Ronny Schalk, qui avait déjà fait très fort dans Dark dont l’intrigue était épatante à s’y perdre, on pouvait s’attendre à un franc succès dès le lancement. C’est pourtant un petit succès pour l’empire de la bière. Et cela s’explique notamment par la sortie tant attendue de Ratched au même moment, qui a su trouver son public immédiatement après sa sortie sur Netflix, le 18 septembre 2020. Pourtant, aux accents bavarois rustres ou bourgeois et à la passion de la fête frôlant l’obsession, les personnages d’OktoberFest n’ont rien à envier à la famille Shelby de Peaky Blinders ou à la psychotique Mildred Ratched. Bien au contraire ! L’intrigue est captivante et ses acteurs attachants. Seul point négatif, on reste quelque peu sur notre faim.

La sortie d’une saison 2 n’a pas encore été annoncée par Netflix, mais en attendant, réconfortons-nous de la fermeture des bars avec un “Toast au confort”, et que la bière coule à flots !

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
1
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
1
  • Rédactrice au PépèreNews // Etudiante en Licence de Langue et Culture Etrangère (Anglais)

Voir les commentaires (0)

Répondre

Pépère News

GRATUIT
VOIR