En lecture
Perno Festival 2020 en ligne, le Père Noël est-il un rockeur ?

Perno Festival 2020 en ligne, le Père Noël est-il un rockeur ?

©Homardpayette pour le Perno festival 2019.

À l’occasion des fêtes du 10 au 13 décembre, le Perno Festival ouvre sa 26ème édition solidaire aux enfants défavorisés de Lille et Roubaix, et cette fois-ci : c’est en ligne.

Le concept “un cadeau pour un sourire” du Perno Festival tient toujours. En effet, cela fait 26 ans qu’en achetant leurs billets, les Lillois offrent des cadeaux aux enfants issus de centres sociaux de la région lilloise. Et l’association organisatrice Le Père noël est-il un rockeur ? ne compte pas faire de cette année une exception. Cette fois-ci, les internautes pourront accéder au festival gratuitement et faire des dons tout au long des soirées du Perno Festival. Rendez-vous sur les réseaux sociaux Facebook, Instagram et Youtube du festival.

Le festival confiné

De retour pour faire vibrer la scène musicale – ou plutôt les parquets de salons. Depuis le début de sa création, le festival a séduit environ 89.000 festivaliers et a redonné le sourire à 39.000 enfants. Alternant rap, pop, électro ou bien reggae, le festival Perno propose une large palette de styles musicaux. Sans compter sur l’autre palette colorée des artistes connus qui ont participé aux occasions précédentes : on y compte Kyo, les Wampas, Lomepal ou encore 13 block. Mais le festival sert aussi de tremplin aux jeunes artistes lillois débutant dans la musique. Pour l’édition 2020, c’est le groupe Mascaraa qui représentera la métropole Lilloise. Ils rejoindront donc les autres artistes comme Poupie (chanteuse de la saison 8 de The Voice), Suzane (lauréate de la révélation scène aux victoires de la musique 2020) ainsi que Biga*Ranx et Captaine Roshi.

Enfants des centres sociaux Lille et Roubaix en 2019
Les enfants des centres sociaux de Lille et Roubaix au festival Perno en 2019. © Homardpayette

Aider les enfants défavorisés

Avant d’être un évènement musical solidaire, c’est une association. L’idée naît en 1994 avec l’association Le Père Noël est-il est rockeur ?. Depuis le début, le but est de faire bouger les choses à leur échelle. Un festival semblait parfait pour allier plaisir d’offrir et plaisir de la musique. Aujourd’hui, l’association compte 90 bénévoles étudiants qui gèrent de A à Z la programmation du festival. Marine Leyge, chargée de communication, témoigne du succès de la mission : “Une belle action se concrétise” avec une foule de festivaliers de plus en plus conséquente, “on ne fait que grandir”. Même si le confinement bouscule le format habituel, Marine Leyge est confiante quant à la visibilité du festival : “L’édition en ligne va permettre de toucher des gens en dehors de la métropole lilloise” et peut-être servir de boost pour l’année prochaine ?

“On souhaite continuer cette action non seulement parce qu’on aime la musique, mais aussi pour envoyer un message de solidarité qui a d’autant plus sa place en cette période de confinement.” – Marine Leyge, chargée de communication de l’association Le Père Noël est-il un rockeur ?

En tout cas, cette confiance, c’est pour les enfants. On souhaite continuer cette action non seulement parce qu’on aime la musique, mais aussi pour envoyer un message de solidarité qui a d’autant plus sa place en cette période de confinement” dit Marine Leyge. Effectivement, en cette période de pandémie, les écarts se creusent pour les familles en difficulté financière. Pour beaucoup d’entre elles, offrir un cadeau à leurs enfants reste un luxe. Il était donc essentiel de maintenir la mission. Ainsi, l’association coopère avec plus de treize centres sociaux locaux. Cette année, ce sont ceux des villes de Lille et Roubaix – la dernière était classée la ville la plus pauvre de France en 2014. La distribution des cadeaux aux enfants des centres se fera donc en janvier, après la collecte de dons du festival. Puis l’association, de façon plus privée, organisera quatre demi-journées dédiées aux enfants, qui eux-mêmes pourront proposer des petits spectacles montés.

Les enfants des centres sociaux de Lille et Roubaix pendant leur spectacle. © Homardpayette

La crise sanitaire paralyse le monde musical

Parallèlement, l’industrie musicale est également une victime économique de la crise sanitaire. La Covid rendait déjà impossible les rassemblements de monde, le couvre-feu et le dernier confinement la paralyse d’autant plus. Cela rend la vie des artistes difficile, beaucoup se retrouvent sans revenus. Pour sa 26ème édition, le Perno Festival a dû se confiner. C’est une grande déception pour l’équipe organisatrice. En effet, il était même prévu une nouveauté : la diffusion de musique classique. Néanmoins le confinement ne permettait pas la mise en place du format. Pas grave pour Marine Leyge qui garde l’idée au chaud pour l’année prochaine. Le festival n’est pas annulé, et elle espère que les fans de musique retourneront en festival dès la fin de l’épidémie. Mais malgré tout cet entrain, elle appréhende que le second confinement provoque l’effet inverse.

C’est pourquoi le festival a décidé de créer le live “Le rendez-vous du Perno”. Cela permettra de donner la parole à un invité issu du monde culturel ou social, faisant face aux difficultés actuelles liées à la Covid-19. En complément, “Le Pernomix”, qui est un DJ set live d’une heure, redorera le blason de la culture électro, également très impactée par la fermeture des boîtes de nuits. Mais d’autres lives pourront mettre en valeur différents genres musicaux : un direct de 20 min sera consacré aux artistes phares de l’édition 2020. Puis le festival proposera “Le tête à tête du Perno”, une courte interview de dix minutes qui abordera le parcours et la vie d’un artiste.  Sans oublier l’occasion pour les petits de briller. Les professionnels tout comme les amateurs ! Les “Petits concerts du perno”, un semi-live d’une quinzaine de minutes, sera réservé aux personnes qui jouent de la musique depuis chez elles. L’association encourage tous les amateurs à envoyer leurs vidéos afin de diffuser leur message de solidarité. Ces rendez-vous se feront entre le 10 et le 13 décembre sur les réseaux sociaux de la plateforme.

Perno festival 2019
Des artistes performent sur scène pendant le Perno festival de 2019. © Homardpayette

Une occasion de briller pour les jeunes artistes lillois

De cette manière, les artistes de la région font d’une pierre deux coups. Le festival Perno reste un moyen d’aider les associations mais aussi d’aider les jeunes groupes lillois. Cela fait quelques années que le festival permet de mettre en lumière les talents locaux, et Marine Leyge se dit fière de soutenir les petits artistes du coin”. Pendant le premier confinement de mai, certains groupes de musique ont performé pour des pré-sélections. Au bout de la compétition, le groupe vainqueur pourra se produire sur la scène du Perno en décembre. Le public a tranché : c’est le groupe Mascaraa, tout droit venu de Lille qui l’emporte. Le jeune et talentueux groupe est composé d’une chanteuse nommée Yasmine Leroux et d’un second chanteur, Sam Sauvage. Malheureusement, la représentation physique sur scène est interdite à cause des restrictions sanitaires. Ils devront chanter en live depuis leur salon. Mais ce n’est pas impossible, n’oublions pas que l’année 2020 marque la montée en flèche des salons-concerts-bricolés sur les réseaux. Et finalement, la solidarité, fil rouge du Perno Festival, n’est pas inchangée, elle est renforcée.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
4
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pépère News

GRATUIT
VOIR