Pourquoi la qualification du LOSC en huitièmes de la Ligue des Champions était-elle si importante ?

Statue losc derby du Nord

À la faveur de sa victoire à Wolfsburg, le LOSC s’est qualifié hier soir pour les très prisées huitièmes de finale de la Ligue des Champions. Une bonne occasion pour comparer les avantages d’une telle qualification par rapport à la Ligue Europa, vis-à-vis d’intérêts sportifs, économiques ou médiatiques.

15 ans après, Lille l’a refait. Et avec la manière, qui plus est. En terrassant Wolfsburg trois buts à un en Allemagne, le LOSC s’offre la deuxième qualification de son histoire pour les huitièmes de finale de la Ligue des Champions, dans la lignée de leurs aînés en 2006. Mais même en cas de défaite, les Dogues n’auraient pu terminer au pire qu’à la troisième place synonyme de reversement en Ligue Europa. Alors pourquoi est-ce si important de se qualifier pour la phase finale de la C1 plutôt que celle de sa cadette, l’Europa League ?

Sportivement, la Ligue Europa vaut aussi le coup

Évidemment, l’esprit de compétition est la première motivation. Les sportifs professionnels jouent toujours pour gagner et évoluer parmi les meilleurs de leur discipline. Nul doute qu’aucun joueur lillois n’a remis en question l’intérêt de se qualifier en huitième à un quelconque instant du match d’hier soir. Mais l’avantage en termes sportifs n’est tout de même pas aussi évident.

Avec du pragmatisme – que certains pourraient considérer comme un manque d’ambition – on peut estimer que le LOSC aurait plus de chances de réaliser un beau parcours dans une Ligue Europa moins relevée qu’en Ligue des Champions dont il est un outsider. Ne vaut-il pas mieux vivre une potentielle épopée jusqu’aux derniers tours de la C3, avec l’espoir fou d’aller au bout, que de risquer de se casser les dents sur une Ligue des Champions où rejoindre les quarts de finale représenterait déjà un exploit ?

D’un autre côté, la “coupe aux grandes oreilles” fait valoir sa capacité à fournir des affiches prestigieuses, principal intérêt de la compétition. Même si là encore, la Ligue Europa n’est en fait pas en reste, surtout cette année. Outre les grosses équipes présentes d’office dans la compétition, comme Naples ou Leicester, d’historiques cadors européens tels que le Borussia Dortmund ou le FC Barcelone y seront reversés à cause de leur troisième place en phase de poules de C1. Mais cette dernière reste la meilleure compétition pour les amateurs d’affiches prestigieuses, puisque le tirage au sort des huitièmes de finale peut offrir à Lille une rencontre de gala face à l’Atlético Madrid ou Chelsea, pour ne citer qu’eux.

Au contraire, le LOSC aurait dû attendre les quarts de finale de la Ligue Europa pour espérer retrouver le Barça par exemple, étant donné que les tours précédents opposent les reversés de Ligue des Champions au second et premier de groupe de C3.

Calculs d’apothicaires, pour dirigeants et supporters

En parlant de ce système complexe de seizièmes de finale en Ligue Europa, ce tour supplémentaire par rapport à la LDC aurait représenté pour Lille une rencontre aller-retour de plus à jouer au printemps, et donc une débauche d’énergie non négligeable entre les matchs du week-end en championnat.

Enfin, un enjeu non négligeable pour le club et ses dirigeants réside dans la prime économique accordée aux membres de la Ligue des Champions. Comme le soulignait Le Figaro dans un article publié le jour du match, la différence de valeurs entre les compétitions européennes est astronomique. La qualification en huitièmes de finale de la C1 rapporte 1,2 million d’euros, soit le double de celle accordée au même stade de la compétition en Ligue Europa. En y ajoutant le bonus de victoire, de classement UEFA et les droits TV, Le Figaro estimait à 15 millions d’euros le gain économique de la qualification lilloise d’hier soir.

Stade Pierre Mauroy Losc
En février 2022, le stade Pierre Mauroy sera le théâtre d’un 8e de finale pour la première fois depuis 15 ans. © Valentin Maio

Côté supporters par contre, suivre la C3 à la télévision aurait été un peu plus avantageux financièrement. Pour ceux qui ne sont pas prêts à mettre une vingtaine d’euros dans un abonnement RMC Sport – diffuseur des matchs de Ligue des Champions – la possibilité de voir jouer les Dogues en clair sur RMC Story ou W9 le jeudi en Ligue Europa était une bonne nouvelle l’année dernière. Même s’il faut préciser que cette médiatisation aurait été partagée avec les 3 autres clubs français encore en lice cette année, Monaco, Lyon et Rennes.

Mais par-dessus tout, vibrer devant un match important du LOSC, se réveiller avec la fierté d’une telle qualification, et anticiper un excitant huitième de finale de Ligue des Champions au stade Pierre Mauroy ce printemps, ça n’a pas de prix. Ce sont probablement des raisons largement suffisantes pour ne pas autant calculer, et simplement profiter de la qualification historique de Lille.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
3
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.