En lecture
Pourquoi la saga Illuminae va révolutionner votre façon de lire

Pourquoi la saga Illuminae va révolutionner votre façon de lire

Obsidio troisième tome Illuminae

En 2015, Amie Kaufman et Jay Kristoff publiaient le premier tome d’une série qui allait bousculer les codes de la littérature jeunesse. Achevée depuis 2018 et sur la liste des best-sellers du New York Times, la saga Illuminae s’est désormais fait une place sur les étagères des amateurs de science-fiction et des mordus de lecture. 

Nous sommes en 2575. La planète Kerenza, qui cache une exploitation minière illégale, est attaquée par BeiTech, une entreprise interstellaire. Sans pitié, cette dernière n’hésite pas à s’en prendre aux autochtones qui se voient contraints de fuir leur foyer et d’embarquer dans deux vaisseaux spatiaux. Kady, encore lycéenne, est séparée d’une partie de sa famille et de son ex-petit ami Ezra. As de l’informatique, elle se doute bien vite que quelque chose ne tourne pas rond et que les autorités des vaisseaux ne leur disent pas tout.

BeiTech n’a pas dit son dernier mot et continue de poursuivre sans relâche les survivants de Kerenza. Alors qu’ils tentent de semer BeiTech, les deux vaisseaux sont soudainement menacés de l’intérieur par une étrange intelligence artificielle prénommée AIDAN…

Une course-poursuite intergalactique haletante

Durant trois tomes, la guerre spatiale entre BeiTech et les habitants de Kerenza va être rude. Virus mortel, tueurs à gages et mutineries : tout est permis. Nos jeunes protagonistes du premier tome, Kady et Ezra, vont devoir très rapidement faire face à des situations périlleuses. Aussi badass l’un que l’autre et étrangement liés, nous suivons leurs péripéties avec gourmandise et chaque page tournée est un pur plaisir.

Chacun des tomes se concentre en réalité sur un duo d’adolescents qui vit différents aspects de l’invasion de BeiTech. À chaque fois, le lecteur est happé dans l’histoire au bout de quelques phrases. Malgré toutes les responsabilités qui pèsent sur les maigres épaules de ces personnages, ils restent avant tout des jeunes drôles, maladroits et très souvent malpolis qui parviennent rapidement à trouver une place dans nos cœurs de guimauve.

Les deux auteurs australiens se sont bien trouvés pour la rédaction de cette trilogie. Habituée de la co-écriture, Amie Kaufman (Vertige) invite cette fois Jay Kristoff (The Nevernight Chronicle) à la rejoindre dans sa folle aventure. Applaudis tous deux par la critique pour leurs précédents travaux, leurs plumes se mélangent à merveille et créent des étincelles. Leur précision déroutante permet de visualiser chaque scène à la perfection. Il n’y a aucun répit pour le lecteur et les personnages, l’action est constamment présente.

Illuminae, une nouvelle façon de lire

S’il ne faut jamais juger un livre par sa couverture, c’est pourtant cette dernière qui attire le lecteur en premier lieu. Pavés de plus de 600 pages chacun, ces romans possèdent des couvertures au design captivant. Au-delà de leur esthétique, c’est bien ce qu’on y trouve à l’intérieur qui nous donne envie de dévorer l’ouvrage. Ce n’est pas un livre ordinaire, il n’est pas seulement composé de texte au sens propre du terme. Mails, résumés de vidéosurveillance, illustrations ou encore messageries instantanées : la lecture est une réelle aventure qui stimule le cerveau.

Intérieur d'Obsidio, troisième tome d'Illuminae
La saga Illuminae regorge de graphismes originaux. © Mossane Faye

S’il faut parfois retourner le livre dans tous les sens pour déchiffrer les messages laissés par les auteurs, cela laisse libre cours à l’imagination. Toujours dans l’humour, Amie Kaufman et Jay Kristoff ont fait le choix de censurer chaque vulgarité exprimée par les personnages. Ainsi, à chaque fois qu’un nom d’oiseau est prononcé, un carré noir le remplace. Un moyen de faire rire les lecteurs mais aussi de leur permettre de choisir leur insulte favorite.

Illuminae n’est définitivement pas une saga à lire en e-book, car le format ne procurerait pas toutes les sensations de lecture. En revanche, il est fortement conseillé de savourer cette trilogie en audio. Composés d’effets sonores, de narrateurs et de musique, les livres audio de cette série parviennent à nous faire rentrer dans l’histoire de la même manière que la lecture.

La saga n’est malheureusement composée que de trois volets. Mais nous aurons peut-être la chance de voir ses protagonistes sur grand écran puisque Plan B a acquis les droits d’adaptation. Et si vous voulez continuer à suivre la collaboration entre Kaufman et Kristoff, sachez qu’il se sont lancés dans la rédaction d’une nouvelle série, Aurora Rising.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
Voir les commentaires (0)

Répondre