En lecture
Présidentielle. #EtNousLesJeunes ? Focus sur l’écologie

Présidentielle. #EtNousLesJeunes ? Focus sur l’écologie

Clément Vanheuverswyn (au premier plan), référent des Jeunes avec Marine Le Pen lors du débat présidentiel de Pépère News et On' Media sur l'écologie, le 19/03/2022

#EtNousLesJeunes ? C’est le débat organisé par le Pépère News et On’Media qui rassemble les représentants des 7 partis politiques en tête des sondages du premier tour. En raison de problèmes techniques, le débat n’a pas pu être diffusé mais le Pépère News vous propose de décrypter les programmes des deux candidats du second tour autour des trois grands thèmes qui ont animé le débat : l’écologie, la précarité étudiante et la formation des jeunes. On vous résume ici tout ce qu’il faut savoir au sujet de l’écologie.

D’après une étude de l’Affaire du Siècle, une ONG écologiste, le climat n’aura occupé qu’environ 5 % du temps des débats animés par les grands médias audiovisuels. Pépère News et On’Media ont eux choisi d’y consacrer un tiers de leur émission présidentielle. Clément Vanheuverswyn (au premier plan ci-dessus), référent des Jeunes avec Marine Le Pen dans le Nord, était présent lors du débat pour défendre la candidate d’extrême droite. Clémentine Dupuy, porte-parole des Jeunes avec Macron lui donnait la réplique.     

L’obsession nucléaire

Pour défendre le nucléaire, Clémentine Dupuy met en avant l’enjeu de la “souveraineté énergétique” dans un contexte de tensions internationales. Même si l’intégralité de l’uranium utilisé en France est importé, notamment du Kazakhstan, un pays proche dela Russie. La marcheuse insiste aussi sur la compétitivité de l’atome, affirmant qu’il “faut réussir à trouver un entre-deux entre l’écologie et le portefeuille des français”. Sauf que l’industrie nucléaire est l’une des rares économies à coûts croissants, à cause des dépenses liées à la maintenance et au démantèlement des infrastructures. Emmanuel Macron souhaite préserver le parc nucléaire existant tout en construisant six réacteurs pressurisés européens (EPR), d’ici 2050, auxquels huit autres pourraient s’ajouter. Clémentine Dupuy justifie ce choix “pragmatique”  par l’urgence écologique, en rappelant qu’une fois qu’une centrale atomique est construite, elle n’émet quasiment plus de CO2. Le réchauffement climatique pose toutefois la question de la vulnérabilité des réacteurs, qui ont besoin d’eau froide pour fonctionner. Au moins, la porte-parole s’engage à ce que le renouvelable représente “50% du mix énergétique d’ici 2050, contre 70% aujourd’hui”

“Il faut réussir à trouver un entre-deux entre l’écologie et le portefeuille des français”  Clémentine Dupuy

Plus encore que son adversaire, Marine Le Pen mise sur l’atome. Elle veut “la prolongation de la durée de vie de tous les réacteurs jusqu’à 60 ans, la réouverture de la centrale de Fessenheim, et la construction d’une vingtaine de réacteurs EPR d’ici à 2036″. Elle projette de porter à 80% la part du nucléaire dans le mix énergétique français, avec une différence majeure par rapport à Emmanuel Macron : la candidate d’extrême droite promet de “démanteler les éoliennes”, coupables selon elle de coûter trop cher et de “saccager le paysage”. Les préoccupations esthétiques de Marine Le Pen semblent primer sur l’enjeu climatique. Son projet est contraire aux projections de RTE  (Réseau de transport d’électricité), qui préconisent une part d’au moins 50% d’énergies renouvelables dans ce que nous consommons pour atteindre nos objectifs climatiques. En critiquant le prix de l’éolien, la nationaliste oublie que le coût des parcs éoliens actuellement construits est nettement plus compétitif que celui des nouveaux projets d’EPR.

Clémentine Dupuy, porte-parole des Jeunes avec Macron (à droite) lors du débat présidentiel sur la formation #EtNousLesJeunes de Pépère News et On'Media, le 19/03/2022
Clémentine Dupuy, porte-parole des Jeunes avec Macron (au second plan) lors du débat présidentiel #EtNousLesJeunes de Pépère News et On’Media, le 19/03/2022 © Pépère News

Quand l’écologie est un prétexte

La transition écologique sert de prétexte à Clément Vanheuverswyn, représentant de Marine Le Pen au débat, pour s’attaquer à l’Union Européenne, coupable selon lui de ne pas permettre à la France de poursuivre une politique ambitieuse. “Les centristes, écolos, socialistes et républicains, vous êtes des idiots utiles de ce système” qui fabrique la “mondialisation sauvage”, accuse-t-il. Clément Vanheuverswyn choisit de faire l’apologie du “localisme” pour combattre le réchauffement climatique. “Tout le monde a vu avec la crise du Covid qu’il faut faire confiance à la production française” martèle-t-il. Il promet “80% de production locale dans les cantines scolaires”. Le jeune nationaliste veut aussi “mettre fin aux parkings dans les grands magasins”. Il fait mine d’oublier que le Rassemblement National (RN) s’est régulièrement opposé à des législations européennes écologiques, sur la biodiversité, le bien-être animal ou l’agriculture biologique. En 2016, le parti d’extrême droite s’était même abstenu lors de la ratification de la l’Accord de Paris sur le climat à Bruxelles. Le porte-parole de Marine Le Pen utilise aussi l’urgence environnementale comme un motif pour défendre la “démocratie référendaire” prônée par le RN. “Les Français pourront se saisir d’un sujet et pourront s’exprimer” promet-il, grâce au référendum d’initiative populaire. Une mesure s’inscrivant dans une longue tradition de l’extrême droite, qui cherche par tous les moyens à affaiblir les corps intermédiaires comme le Parlement, ici en les contournant via le référendum. 

Si le programme d’Emmanuel Macron est insuffisant, celui de Marine Le Pen est dangereux pour le climat, entre autres. Aucun ne propose de réguler le comportement des grandes entreprises, de dépolluer les flux financiers, ou de mettre fin aux subventions néfastes au climat. Les alertes des scientifiques ont résonné dans le vide d’une campagne embrumée par l’obsession identitaire.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
0
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0

Auteur/Autrice

Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.