En lecture
Quand le hip-hop s’invite à Lille

Quand le hip-hop s’invite à Lille

Dimanche 24 janvier a eu lieu le festival Hip Open Dance. Ce show a permis aux Lillois de découvrir le monde de la danse urbaine à travers de nombreux événements. Ce rassemblement de plusieurs groupes amateurs et professionnels a été époustouflant.

Le Hip Open Show était l’activité du dimanche à ne pas manquer. À Lille Grand Sud, toute la culture urbaine s’est donnée rendez-vous pour une après-midi riche en émotions. Acrobatie, sensibilité, engagement, humour… Tout était réuni pour passer une après-midi forte en sensations entre amis ou en famille. Les danseurs ont su divertir le public pendant près de trois heures, qui ont paru incroyablement courtes.

Des prestations spectaculaires

Dès l’arrivée à Lille Grand Sud, l’ambiance familiale fait chaud au coeur. À l’intérieur, une grande salle de gymnase où tout le monde discute et rigole. Au bout de quelques minutes, on découvre, derrière un rideau, une scène imposante. Les lumières s’éteignent et le chauffeur de salle lance les présentations des intervenants avec humour. Le public est déjà embarqué dans cette expérience unique. Les groupes s’enchaînent les uns après les autres. Chacun fait une représentation d’environ cinq minutes, ne laissant pas le temps aux spectateurs de s’ennuyer. Dès le début, le ton est donné : le spectacle commence par des collégiennes championnes de France de l’Union Nationale du Sport Scolaire du secondaire (UNSS). D’entrée, le niveau est impressionnant.

La campagne Street Smile et leurs figures impressionates. © Pénélope Jobert / Pépère News

Les prestations défilent, la musique nous entraîne et notre respiration fusionne avec celle des danseurs. Au bout de 1h30 de show, notre chauffeur de salle favori nous annonce un entracte particulier. Un groupe de jeunes hommes font vibrer le public avec leurs acrobaties impressionnantes. Cette compagnie internationale, Street Smile, réalise des chorégraphies techniques avec un soupçon d’humour. Deux spectateurs sont alors choisis et doivent suivre leurs pas de danse totalement loufoques.

Des shows engagés

Certains groupes ont décidé de faire passer un message à travers leur danse. Par exemple, Jimmy Omoï, danseur chorégraphe professionnel, nous a montré un extrait de son spectacle « hand in cap ». Le danseur a réalisé une partie de son spectacle en fauteuil roulant. Débutant par une longue minute où le danseur est simplement assis dans celui-ci, cette représentation basée sur son histoire personnelle était très émouvante.  Il a montré au public qu’il est possible de faire de la danse lorsqu’on est une personne à mobilité réduite. Et surtout, il nous a prouvé que la danse en fauteuil était autant, si ce n’est plus impressionnante que la danse des personnes valides.

« Hand in cap » de Jimmy Omoï. © Pénélope Jobert / Pépère News

D’autres compagnies nous ont raconté des histoires à travers leurs danses. Un groupe de trois hommes dépeint la relation entre l’onde sonore et le corps. C’était un show assez expérimental, où musique et danse fusionnaient. Le musicien jouait des sons assez stridents avec des instruments que l’on avait encore jamais vu. Les danseurs, quant à eux, bougeaient leurs corps de façon impressionnante, plus ou moins rapidement en fonction de ces sons. Il y avait aussi des histoires plus banales : une troupe provenant de Paris nous a entraîné, à travers la danse, dans une soirée entre amis. Les musiques de rap américain qui accompagnaient la performance ont fait bouger le public. À la fin du spectacle, le chauffeur de salle a invité les danseurs-spectateurs de l’assemblée à faire un freestyle entre eux. Cela a permis de clôturer ce show comme il avait commencé ; avec une grande famille de hip-hop.

Toutes ces prestations ont permis à l’ensemble des spectateurs de voyager et de mettre son quotidien sur pause, le temps d’une après-midi. L’entièreté du public repart avec un sourire aux lèvres, apaisé et avide de show de danse urbaine.

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
7
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
1
Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.