En lecture
Samir et Rodrigue, premiers athlètes français de boccia aux Jeux Paralympiques

Samir et Rodrigue, premiers athlètes français de boccia aux Jeux Paralympiques

Samir Vanderbeken et Rodrigue Brenek

La boccia, sport de boules qui s’apparente à la pétanque, est présente aux Jeux Paralympiques depuis 1984. Mais cette année, c’est la première fois qu’une équipe française s’est qualifiée pour participer aux Jeux dans la discipline. Samir Vanderbeken et Rodrigue Brenek, deux athlètes du Club handisport de LADAPT Cambrai, ont représenté la France à Tokyo.

Sport d’opposition de balles mixte, pratiqué en individuel ou par équipe, la boccia (prononcez “botchia“) s’apparente à de la pétanque jouée en intérieur avec des balles en cuir. La Fédération Française de Handisport décrit la boccia comme ceci : “Pratiquée en fauteuil roulant, cette discipline sportive exige précision et contrôle musculaire. La présence autorisée d’un assistant, ainsi que l’utilisation d’une rampe, permettent aux personnes dont la mobilité des membres supérieurs est particulièrement limitée ou altérée, de pratiquer cette activité jusqu’au niveau international.” Encore méconnu en France, ce sport comptait un peu moins de 3.000 licenciés dans le pays en 2020. L’assistant a seulement un rôle d’exécuteur, il ne peut pas regarder le jeu pour ne pas aider l’athlète, et il n’est autorisé que dans deux catégories (BC1 et BC3) lorsque l’athlète ne peut pas envoyer lui-même la boule.

Déjà en route pour Paris 2024

Pour représenter la France, deux athlètes des Hauts-de-France licenciés dans le même club – le club handisport de LADAPT Cambrai – Samir Vanderbeken et Rodrigue Brenek, ainsi que Sonia Heckel, étaient à Tokyo. Ils sont tous en catégorie BC3, et ont donc besoin d’un assistant et d’une rampe.

Avec un match de gagné et trois de perdus, l’équipe de France n’a malheureusement pas passé la phase de poules. “Je suis forcément un peu déçu”, partage Rodrigue, mais il garde quand même un bon souvenir de la compétition. “On sent que le niveau aux Jeux est différent. Même si c’est des équipes qu’on a déjà affronté en championnat, à Tokyo, tout le monde venait encore plus motivé pour gagner.” L’objectif désormais, “se maintenir champions d’Europe” cette année, et “se sélectionner individuellement pour participer aux Jeux de Paris 2024” – où une équipe française participera dans tous les cas à l’épreuve, car c’est la France qui organise les Jeux, rappelle Rodrigue. “De toute façon, on ne peut que faire mieux !” 

Samir, capitaine de l’équipe de France depuis 2014 et joueur le plus titré du pays – quatre fois champion de France, deux fois vice champion de France et une fois médaille de bronze – participait également aux Jeux de Tokyo en individuel. Avec deux défaites et une victoire (4-2 contre la Grecque Anna Ntenta lors de son 3e et dernier match de poule), il ne se qualifie malheureusement pas pour les quarts de finale. Sur un post Facebook, l’athlète partage son émotion : “Le coeur rempli de souvenirs, et ce malgré le résultat décevant.” Il ajoute : “On sait sur quoi travailler pour que Paris 2024 soit une grande réussite pour la boccia française !”

Rodrigue athlète Bocia
Ici, Rodrigue pousse la balle posée sur sa rampe, dont il a décidé de la trajectoire et de la hauteur. Photo prise lors d’un entraînement quelques mois avant les Jeux. © Célia Consolini

Lits en carton et beaux souvenirs

Malgré la défaite, c’est avec des étoiles plein les yeux que les athlètes reviennent en France. Car qui dit première fois aux Jeux pour la France en boccia, dit premiers Jeux pour Rodrigue et Samir. “La cérémonie d’ouverture restera gravée dans ma mémoire”, confie Rodrigue. “Et de savoir que j’étais en direct à la télé et que mes parents pouvaient regarder, c’était exceptionnel !”

Et dans le village olympique, Rodrigue explique : “On était mélangés avec plein d’autres athlètes. Et l’organisation japonaise était parfaite, c’était incroyable.” Lui a eu droit au fameux lit en carton ! “En réalité, même si le lit est en carton, on dort sur un vrai matelas, donc c’est confortable.”

Quelle est votre réaction ?
J'adore !
1
J'ai hâte !
0
Joyeux
0
MDR
0
Mmm...
0
Triste...
0
Wow !
0
  • Étudiante à l'Académie ESJ Lille et en licence LLCER Anglais. Rédactrice, cheffe de la rubrique Polichtique, relectrice permanente. Photographe.

Voir les commentaires (0)

Répondre

Votre adresse Email ne sera pas publié

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.